Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

3 - 2002, DPA 195 G - Approbation des modalités de passation du marché de travaux sur appel d'offres de restructuration du centre de P.M.I. et de création d'une halte-garderie, 55, rue de l'Aqueduc (10e). - Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de signer ledit marché

Débat/ Conseil général/ Janvier 2003


M. LE PRÉSIDENT. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DPA 195 G relatif à la signature d'un marché de travaux pour le centre de P.M.I., 55 rue de l'Aqueduc, dans le 10e arrondissement.
La parole est à M. René LE GOFF.
M. René LE GOFF. - Monsieur le Président, depuis le début de la mandature, vous affirmez en tant que Maire, que tous les équipements destinés à la Petite enfance sont prioritaires. Or, la réalité nous montre que, malgré votre impatience, les délais de réalisation de ces équipements sont très longs... trop longs !
(Mme Gisèle STIEVENARD, vice-présidente, remplace M. le Président du Conseil de Paris au fauteuil de la présidence).
Ainsi, la délibération que vous nous proposez de voter concernant en particulier la création d'une halte-garderie au 55, rue de l'Aqueduc à Paris dans le 10e et malgré la priorité donnée par votre adjointe à la Petite enfance sur tous les équipements du 10e, montre qu'il faut dix-huit mois entre l'approbation de l'équipement et l'approbation des modalités de passation du marché.
Pouvez-vous nous préciser quand cette halte-garderie accueillera ses premiers enfants ? Et pourquoi un délai de réalisation aussi long ?
Nous vous en remercions, Madame la Présidente.
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Mme Olga TROSTIANSKY arrive...
Nous traitons du programme prévu rue de l'Aqueduc dans le 10e arrondissement.
La question portait sur les délais importants et M. LE GOFF souhaitait connaître surtout la date de livraison des travaux.
Madame TROSTIANSKY, vous avez la parole.
Mme Olga TROSTIANSKY, au nom de la 6e Commission. - J'ai bien entendu la question posée par M. LE GOFF qui évoque les projets de P.M.I. et de halte-garderie pour 20 places, rue de l'Aqueduc dans le 10e arrondissement, qui sont des projets prioritaires dans cet arrondissement.
Prioritaires pourquoi ?
Parce qu'en terme de taux de service dans ce quartier, on est à un taux de desserte de 11 % pour une moyenne à Paris d'environ 60 %. Vraiment c'est un secteur prioritaire en terme d'établissements de Petite enfance.
Dans le 10e arrondissement, on va créer plus de 500 places pendant cette mandature, c'est ce qui est prévu. C'est vrai que c'est un arrondissement où il y a beaucoup de retard puisque moins de 30 places ont été créées lors de la précédente mandature. Il faut ajouter à cela la fermeture de la crèche et halte-garderie de la rue des Récollets. C'est vrai que c'est un arrondissement où il y a beaucoup de besoins en matière de Petite enfance.
Pour ce qui concerne la P.M.I., il s'agit d'une restructuration...
(Brouhaha).
... Je voudrais que vous fassiez un peu de silence !
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je vous demande peu d'attention, mes chers collègues.
Mme Olga TROSTIANSKY, rapporteur. - Pour la restructuration de la P.M.I., c'est une P.M.I. qui existait déjà mais qui nécessite beaucoup de travaux.
Il s'agit d'accueillir, dans de meilleures conditions, dans des conditions plus favorables, ces familles.
Dans le 10e arrondissement, il y a 4 P.M.I. qui permettent de suivre 3.500 enfants. Il est vrai que les enfants de ce quartier manquent particulièrement de structures P.M.I. Un certain nombre d'enfants sont accueillis dans les P.M.I. voisines, du 11e et du 19e arrondissement.
Pour ce qui concerne les délais, c'est un sujet sur lequel je suis particulièrement sensible et je crois qu'en la matière, avec Bertrand DELANOË, on voit que l'on tient nos engagements.
Même si les objectifs de créer 4.500 places sont ambitieux, on a déjà dépassé les 1.000 places.
Sur la procédure particulière de ce projet de P.M.I., de halte-garderie, il y a eu une étude de faisabilité en février 2000. 12 mois après, en février 2001, rien n'avait avancé. On n'avait peut-être pas dit aux services à l'époque que c'était une priorité.
4 mois plus tard, un architecte a été désigné. Cela a été voté au Conseil de Paris de juillet 2001. Il faut dire, il est vrai, qu'il y a un certain nombre de difficultés techniques. Il y a un avis négatif de l'architecte des bâtiments de France qui a nécessité une reprise de la conception de la façade, et donc le permis de construire a été déposé en avril 2002 et a été obtenu en octobre 2002.
Le début des travaux est prévu à l'été 2003 pour une livraison début 2004.
Pour conclure, par rapport à ce projet de délibération, je voudrais dire à M. LE GOFF qu'avec Bertrand DELANOË, on ne se contente pas, comme on le faisait précédemment, de décider du lancement des places, mais on a comme objectif de livrer un certain nombre de places : 4.500 pendant la mandature.
Ce que je voulais dire aussi par rapport au 10e arrondissement, bien évidemment, c'est que mon échelle de temps n'est pas la crèche des Recollets dont la démolition a été votée en 1994, et qui a été ouverte fin 2001, soit pratiquement 7 ans après.
Il est vrai que mon modèle sur la Petite enfance n'est pas calqué sur la manière, ni en termes de méthode, ni en termes de résultats, dont vous avez travaillé lors de la mandature précédente !
(Applaudissements sur les bancs du groupe socialiste et radical de gauche).
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci.
Vous souhaitez réagir, Monsieur LE GOFF ?
M. René LE GOFF. - Je suis ravi qu'elle soit livrée en début d'année prochaine. Je ne pensais pas avoir déclenché autant d'émotion, j'en suis désolé !
Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - La réponse est très argumentée. Je vous remercie.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 195 G.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2002, DPA 195 G).
Je vous remercie.