Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

- Gratuité d'utilisation pendant l'été 2018 du bassin-école du centre sportif Louis-Lumière (20e) et de la baignade dans le bassin de La Villette (19e).

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2018


 

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DJS 168 relatif à la gratuité d'utilisation, pendant l'été 2018, du bassin école du centre sportif Louis-Lumière dans le 20e arrondissement et de la baignade dans le bassin de la Villette dans le 19e arrondissement.

La parole est à M. Sergio TINTI.

M. Sergio TINTI. - Merci, Monsieur le Maire.

Je le ferai à chaque fois que l'occasion m'en sera donnée. Je salue la conduite du Plan Nager à Paris qui permet aux 7 millions d'usagers annuels de profiter au mieux des bassins parisiens.

L'été, avec les hausses régulières de température et les vacances scolaires, les besoins de bassins et d'îlots de fraîcheur se font de plus en plus importants. Le Plan Eté Piscine, qui prévoit cette année l'ouverture gratuite des bassins écoles au c?ur des quartiers populaires de notre ville ainsi que la réédition de la baignade dans le bassin de la Villette prochainement, sont une très bonne chose.

Les Parisiennes et les Parisiens qui n'ont pas les moyens de partir en vacances pourront bénéficier de ce bassin.

Pauline VÉRON nous a rappelé, lors de notre dernière séance de la 7e Commission, que 13 % des Parisiens ne partent jamais en vacances et 30 % d'entre eux ne partent pas tous les ans. L'ouverture de ces bassins, qui sont considérés comme des lieux récréatifs de proximité dont les Parisiennes et les Parisiens ont bien besoin. Je me réjouis de la réinstallation du bassin de la Villette cet été. Le succès, l'an passé, confirme que les Parisiennes et les Parisiens ont une volonté de se réapproprier le fleuve et les canaux de notre ville.

Je l'évoquais aussi, la hausse des températures chaque été nous rappelle le besoin d'îlots de fraîcheur et la nécessité de lutter contre les îlots de chaleur urbaine. Les épisodes de chaleur, nous le savons, sont accentués en milieu urbain dense.

C'est pour ces raisons que mon groupe a alerté notre Assemblée en juillet dernier et demandé à mettre en place une campagne de prévention spécifique à la pratique de l'ouverture sauvage de bouches à incendie afin de profiter de l'eau qui en jaillit, mais également que, lorsque le troisième niveau du Plan Canicule est déclenché par les autorités, la gratuité de toutes les piscines municipales soit instaurée, que des systèmes de diffusion d'eau soient massivement installés dans les quartiers parisiens et que la Ville poursuive ses efforts en matière d'adaptation aux enjeux climatiques en vue d'atténuer la chaleur en ville.

Je profite de ce projet de délibération pour alerter à nouveau sur ce phénomène qui reviendra très certainement alimenter les chroniques estivales.

Merci, Monsieur le Maire.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Je vous remercie.

Pour vous répondre, la parole est à Jean-François MARTINS.

M. Jean-François MARTINS, adjoint. - Merci, Monsieur TINTI, merci, Monsieur le Président de la 7e Commission de souligner le travail important qui est fait par la Ville dans le cadre du Plan Nager à Paris, mais plus largement dans le cadre de sa politique d'animation des quartiers "politique de la ville", dans sa politique familiale et de jeunesse d'offrir, en particulier durant l'été, pour les familles qui ne peuvent pas partir en vacances, des loisirs accessibles, gratuits, populaires et festifs au premier rang desquels la baignade.

C'est évidemment le cas depuis plusieurs années maintenant sur le centre sportif Elisabeth et sur le centre sportif Louis-Lumière avec les opérations "Elisabeth Plage" et "Louis-Lumière Plage" qui regroupent, chaque année, plusieurs milliers de personnes, avec cette information que je me dois de vous donner, c'est qu'il n'y aura pas....

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Si vous pouvez faire silence au premier rang. Merci.

Monsieur MARTINS, vous continuez.

M. Jean-François MARTINS, adjoint. - Moi, j'ai le temps.

Malheureusement, cette année, il n'y aura pas d'"Elisabeth Plage" puisque le centre sportif Elisabeth est en travaux pour accueillir la nouvelle piscine. Mais il maintiendra un réseau d'animations gratuites et populaires dans ces quartiers et, en particulier, le retour de cette baignade dans le bassin de la Villette qui a connu un succès absolument vertigineux, l'an dernier, avec près de 60.000 personnes qui ont gratuitement nagé dans le bassin de la Villette, témoignant à la fois des efforts incessants, et je veux saluer ici ma collègue Célia BLAUEL qui a permis, par son engagement et celui de ses prédécesseurs, une qualité de l'eau dans le canal de la Villette qui permet désormais de s'y baigner.

Les services de la Direction de la Jeunesse et des Sports ont conçu cet objet nouveau, jamais vu, qui a été à la fois un succès récompensé par la fréquentation des Parisiennes et des Parisiens mais aussi à l'international, puisqu'un certain nombre de villes, notamment Boston, nous appellent désormais pour reproduire et s'inspirer du modèle parisien. Donc merci, Monsieur TINTI, d'avoir permis que l'on renouvelle ici le franc soutien du Conseil de Paris à ces activités gratuites, y compris inventives comme se baigner dans le canal de la Villette en plein été, gratuitement et en plein Paris.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Je vous remercie pour ces explications.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 168.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est donc adopté. (2018, DJS 168).

2018 SG 20