Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par l'Exécutif relatif à un hommage à Maudy Piot-Jacomet.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2018


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous examinons le v?u référencé n° 136 déposé par l'Exécutif, relatif à un hommage à Maudy Piot-Jacomet.

Le v?u sera présenté par Nicolas NORDMAN.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint. - Merci, Madame la Maire.

Avec ce v?u, auquel j'associe ma collègue Hélène BIDARD, nous proposons de donner à un espace public parisien - ou à une rue, ou à un jardin, pourquoi pas - le nom de Maudy Piot-Jacomet, récemment disparue. C'est là un engagement qui a été pris par la Maire de Paris lors du très bel hommage qui lui a été rendu à l'Hôtel de Ville le 27 mars dernier, d'honorer la mémoire de cette militante féministe au parcours remarquable. J'en profite d'ailleurs pour saluer la présence en tribune de son mari, Alain, qui est aujourd'hui avec nous. Il s'agit là d'un geste symbolique dûment mérité, car Mme Piot-Jacomet était assurément une femme exceptionnelle. Militante infatigable des droits des femmes handicapées, psychanalyste et fondatrice de l'association "Femmes pour le dire, femmes pour agir", elle-même en situation de handicap, elle était aussi Parisienne. Vous êtes et nous sommes nombreux, dans les travées de ce Conseil de Paris, à l'avoir rencontrée et avoir pu apprécier son tempérament hors du commun. Il en fallait très certainement, du tempérament, pour étudier et se construire un avenir professionnel contre vents et marées, alors que l'on perd progressivement la vue dès l'adolescence, et aussi pour faire de la lutte contre toutes les discriminations faites aux femmes en situation de handicap, le combat d'une vie. Nous lui devons collectivement beaucoup, notamment la création du premier numéro d'appel d'urgence pour les femmes handicapées victimes de violence. Elle a également participé de façon incontestable à la prise de conscience par les pouvoirs publics des carences en matière de connaissances statistiques sur le handicap, plus particulièrement de données genrées. Elle a aussi, avec son association "Femmes pour le dire, femmes pour agir", mis en lumière le fait que les femmes en situation de handicap encouraient deux fois plus de risques d?être victimes de violence que les femmes valides. Attribuer le nom de Maudy Piot-Jacomet à un lieu ou à un équipement public parisien, c'est inscrire ce combat, son combat pour l'égalité, de manière durable dans l'espace public. C'est aussi une invitation qui est faite à nous tous de poursuivre ce combat et cette mobilisation contre les discriminations, notamment les discriminations faites aux femmes en situation de handicap.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

J'ai été saisie d'une demande d'explication de vote de Fanny GAILLANNE.

Mme Fanny GAILLANNE. - Merci.

Madame la Maire, chers collègues, c'est avec un immense plaisir que nous avons pris connaissance du v?u de l'Exécutif proposant que Maudy Piot-Jacomet ait à Paris une rue ou un établissement public qui porte son nom. J?ai eu la chance de connaître et de travailler avec Maudy Piot sur les questions du féminisme et du handicap, en particulier sur les femmes atteintes de cécité. Ses conseils, ses interventions étaient toujours pertinentes. Elle savait convaincre et elle maniait l'humour et l'ironie comme peu. Maudy a conjugué deux combats : celui pour le droit des femmes et celui pour le droit des handicapés. Pour elle, les blocages des discriminations dans notre société étaient cumulatifs et être une femme, qui plus est handicapée, ne facilitait pas les choses de la vie.

Maudy, avec son grand pouvoir de conviction, était capable de faire vaciller les moins convaincus. Elle nous a fait prendre conscience qu'il y avait plus de femmes victimes de violence chez celles qui sont porteuses de handicap. C'est Maudy qui a prouvé que les abus sexuels sont encore plus courants chez les femmes handicapées que chez les valides. C'est Maudy. Maudy restera celle qui a fait le lien entre ces deux combats. Femme courageuse engagée, avec des convictions bien trempées : voilà ce qui me vient à l'esprit quand on évoque Maudy Piot.

Je vous remercie.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci à tous les deux.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté à l'unanimité. (2018, V. 246). Merci pour cette unanimité, mes chers collègues.