Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DAC 551 - Subvention (35.200.000 euros) pour l’établissement public "Paris Musées", chargé de la gestion des musées de la Ville de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2018


 

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - On va commencer par l'examen du projet de délibération DAC 551.

La parole est à Mme Sandrine MÉES, pour cinq minutes.

Mme Sandrine MÉES. - Nous voulions parler de l'établissement public "Paris Musées". Excusez-moi, je cherche mes notes. Bon, ce n?est pas grave.

Cela fait cinq ans que cet établissement a été créé. Nous avons fêté sa cinquième année en janvier 2018. Nous souhaitons saluer la pleine réussite de cette initiative qui a permis d'augmenter sensiblement la fréquentation de nos musées, qui a permis aussi d'y faire accéder davantage de personnes issues de milieux défavorisés.

Par ailleurs, nous voulons souligner que ce travail énorme qui est fait par "Paris Musées" en vue des publics que l'on appelle "éloignés de la culture", a été récompensé par un prix récemment. C'est la première édition du prix "Oser la culture", qui est un prix remis par le Ministère de la Culture. Tout cela pour souligner que la Ville de Paris est regardée de près par l'Etat, contrairement à ce que certains prétendaient hier, qui trouvaient que la Ville ne s'appuyait pas assez sur l'Etat. Au contraire, non seulement la Ville s?appuie sur l?Etat mais, bien plus, nos initiatives font école, puisque les dispositifs mis en place par "Paris Musées" pour permettre de faire accéder un public plus éloigné de l?art à nos musées va être pris en exemple par d?autres musées dans toute la France

Au contraire, Paris fait école. L?originalité de ce dispositif, c?est que "Paris Musées" s?appuie sur ses propres équipes, c?est-à-dire sur les médiateurs des musées et les agents et agentes de la Ville pour permettre au plus grand nombre d?accéder à ces musées. Je pense aux personnes qui apprennent le français, aux adultes qui apprennent le français ; je pense aussi aux jeunes bénéficiaires de l?aide sociale à l?enfance.

Dernier point, peut-être parler du fait que "Paris Musées" s?autofinance maintenant à hauteur d?environ 30 %. Au tout début, ce n?était qu?à 16 %. Il y a eu une augmentation spectaculaire de ses facultés de financement autonome. Cependant, nous pensons qu?il ne sera pas forcément facile d?aller plus loin. Nos musées sont d?abord un bien commun, un bien collectif et c?est déjà beaucoup de la part des équipes de réussir à se financer de façon aussi importante.

Bravo pour cette réussite de "Paris Musées". Je vous remercie.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

La parole est à Mme Fadila MÉHAL, pour cinq minutes, s?il vous plaît.

Mme Fadila MÉHAL. - Madame la Maire, chers collègues, je souhaite en premier lieu rappeler que cet établissement chargé de la gestion financière des musées de la Ville de Paris est un exemple culturel, dont beaucoup d?équipements culturels devraient s?inspirer.

C?est d?abord une réussite artistique et pédagogique. C?est vrai qu?il est devenu au fil du temps un véritable pilier de la politique culturelle parisienne depuis 2013, date à laquelle il est devenu opérationnel. Effectivement, quels sont les retours et quels sont les chiffres ? Ils sont parlants. Trois millions et demi de visiteurs en 2017. C?est 4,5 % de plus que l?année précédente. Ces bons résultats doivent être poursuivis avec l?espoir que cette tendance ne faiblira pas. La programmation des expositions temporaires y est, bien évidemment, pour quelque chose, de même que la scénographie et la valorisation des collections permanentes. Je souhaite aussi remercier le travail des services, des agents, au premier rang desquels la directrice Delphine LÉVY.

Cette programmation ambitieuse est le fruit de la richesse, de la diversité des collections et des acquisitions : photographies de l?époque romantique, objets rituels des dynasties chinoises, documents du XVIIe siècle italien. "Paris Musées", à lui seul, reflète la diversité culturelle de Paris et du monde.

Bien sûr, cette richesse est à partager, avec le plus grand nombre, et notamment avec les publics empêchés, personnes en situation de handicap, familles ou publics éloignés de la culture. L?accès au musée doit être encouragé et il l'est. Je tiens donc à féliciter la politique de médiation offensive menée par "Paris Musées" néanmoins je pense que la gratuité des collections, la tarification adaptée, n?est pas une dimension suffisante : il faut créer ce lien organique, cette alchimie qui permettra à ces personnes de comprendre que le musée est aussi pour eux.

Encore une fois, il s?agit d?aller chercher ces publics, pas simplement, comme je le disais, de les accueillir. Ce premier pas est fait parfaitement par l?institution.

Je voudrais revenir au financement de ce projet de délibération. Trente-cinq millions sont alloués à "Paris Musées". L?engagement de la Ville est donc très fort, à la fois pour l?investissement, qui touche - je vous le rappelle, vous le savez tous - la rénovation, la modernisation, les acquisitions. Je rappelle tout de même que cela s?inscrit dans un plan de rénovation de 110 millions d?euros, dont près de 90 sont financés par la Ville de Paris ; le reste, c?est indéniable, par le mécénat et les partenariats privés. Ces travaux sont nécessaires, notamment pour ce qui concerne l?accessibilité et la restructuration des espaces, pour que ce lieu soit plus dynamique. Cependant, veillons, nous le faisons, tous ceux qui participent au Conseil d?administration, à faire qu?en effet, les dépenses soient maîtrisées et orientées de façon positive.

Un million pour l?acquisition des ?uvres d?art, il s?agit d?un réel investissement, et la constitution d?un patrimoine de plus en plus important à la fois proprement parisien, mais aussi divers. Je le dis : c?est bien, à condition bien sûr que ce patrimoine ne reste pas en réserve, comme cela peut être le cas dans certains fonds ou musées, et qu?il soit toujours présenté au public.

Un point qui nous intéresse particulièrement est la question de l?autofinancement. Rappelons que l?autofinancement de "Paris Musées" a doublé : il est passé de 16 à 32 %. Qui peut en faire autant aujourd?hui en termes d?équipements culturels ? C?est assez rare pour que ce soit signalé. Le budget total de fonctionnement étant de 80 millions d?euros, le mécénat est donc un mode de financement qui est beaucoup développé, même si nous devons rester très vigilants par rapport aux fonds privés. Voilà ce que je voulais vous dire pour expliquer, pour argumenter, pour témoigner de notre attachement très profond à ce bel équipement qui est le fleuron de notre patrimoine. Je vous remercie.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Je vous remercie.