Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mme DASPET, les groupes Ecologiste de Paris et PCF-FG relatif au déroulement du semi-marathon et du marathon.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2018


 

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Nous allons passer à l'examen du v?u non rattaché n° 19 relatif au semi-marathon et au marathon.

Je donne la parole à Jérôme GLEIZES pour le présenter.

M. Jérôme GLEIZES. - Merci, Monsieur le Maire.

Ce v?u concerne le marathon de Paris et le semi-marathon qui sont actuellement organisés par "Amaury Sport Organisation", et dont la concession va revenir devant nous. En anticipant cette nouvelle concession, nous nous posons différentes questions et remarques par rapport à la prochaine concession.

D?ailleurs, petit rappel, depuis 1976, le marathon de Paris est devenu un des évènements sportifs majeurs de la planète puisqu'au départ, il y avait très peu de coureurs. Aujourd'hui, en nombre d'inscriptions, de mémoire, le marathon de Paris est le troisième et en nombre d'arrivants, c?est le second. En effet, Paris a également un bon taux entre le nombre d'inscrits et le nombre d'arrivées à la fin. Ce n?est pas le cas de New York où beaucoup de gens ne font que l?inscription et ne vont pas jusqu?au bout. Toutefois, il y a plus d'arrivées à New York aussi.

C'est devenu un événement très juteux pour Amaury Sport ; et aujourd'hui, le chiffre d'affaires est fait à 50 % par la vente des dossards et 37 % sur le partenariat et le sponsoring.

Nous aimerions avoir des garanties sur la prochaine concession, le fait qu'Amaury Sport ne gagne pas de l'argent que sur la question des dossards? que la Ville ne gagne pas que sur la partie dossards mais aussi sur les autres éléments publicitaires car, comme je vous le dis, c'est un des évènements sportifs les plus importants de la planète sur lequel il y a beaucoup de droits de télévision et de publicité.

Nous demandons que - je le dis clairement -, dans le cadre du passage de la concession de service public, le pourcentage du chiffre d'affaires servant d?assiette à la redevance et la redevance minimale garantie soit augmenté et demandons aux futurs candidats de cette concession de service public de ne pas augmenter le prix des dossards, gage d'accessibilité de ces deux courses.

Je vous remercie de votre attention.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Pour vous répondre, la parole est à M. Jean-François MARTINS.

M. Jean-François MARTINS, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Merci, Monsieur GLEIZES. C'est un v?u intéressant parce que, à la fois le marathon de Paris est une de nos fiertés - c'est le 3e marathon avec le plus d?inscrits au monde, c'est le 2e le plus télévisé, c?est le 2e en termes de "finishers", c'est le terme officiel -, c'est un marathon qui progresse sur la question de la féminisation. On est aujourd?hui à 35 % de coureuses sur le marathon de Paris alors que l?on était à une douzaine de pourcents il y a une décennie.

C'est un marathon qui est à la fois un vrai moment de fête sportive, mais aussi de rayonnement international de la Capitale. Et puis, il faut le reconnaître, c'est également un événement qui amène une belle redevance à la Ville de Paris qui se trouve être titulaire de la marque "semi-marathon et marathon de Paris" et constitue une belle source de recettes pour la Ville, qu'il convient de stabiliser et peut-être même de faire croître.

Toutefois, vous avez raison, un certain nombre de marathons dans le monde ont atteint des prix de dossards absolument vertigineux qui rendraient ce sport, qui est pourtant normalement le plus simple et le moins coûteux du monde - un short et une paire de baskets permettent de le pratiquer -, inaccessible comme c'est le cas, par exemple, au marathon de New York.

Je partage donc la philosophie de ce v?u, même si, malheureusement, à ce stade, le type de concession ne nous permettrait pas de fixer, à proprement parler, le prix ; sinon, on serait vraiment sur un marché ou sur une D.S.P.

Je vous propose un amendement qui consisterait à évoquer que nous demandions qu'un maintien du prix d'un dossard accessible soit intégré dans la future concession de service et soit même un des éléments d'appréciation des offres des futurs candidats pour que la C.A.O. puisse également apprécier les candidats pas simplement sur l?offre financière, mais sur leur capacité à maintenir un marathon de Paris accessible.

Je crois que c'est la même philosophie que votre v?u que je me permets de réécrire dans des versions juridiquement possibles pour nous.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Monsieur GLEIZES ?

M. Jérôme GLEIZES. - Pour que ce v?u ne soit pas attaquable devant le Tribunal administratif, bien sûr, nous acceptons l'amendement.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Très bien. Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 19 ainsi amendé avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u amendé est adopté. (2018, V. 183).