Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DAC 25 - Subventions (1.050.000 euros) et avenants à convention avec les lieux de création et de diffusion des 18e et 19e arrondissements.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2018


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le projet de délibération DAC 25 porte subventions et avenants à convention avec les lieux de création et de diffusion du 18e et du 19e arrondissement. Fadila MÉHAL.

Mme Fadila MÉHAL. - Monsieur le Maire, chers collègues, je souhaite rapidement, au travers de cette subvention, très importante, de plus de 1 million d?euros, consacrée aux lieux de diffusion et de création du 18e et du 19e arrondissement, évoquer - s?il en est l?occasion - la question du rééquilibrage territorial au profit du Nord de Paris, de l?offre culturelle et du maillage, donc, de ce fait. C?est vrai que l?on a parfois tendance à croire que les quartiers populaires ne sont pas compatibles avec des institutions et des grands équipements. Nous pensons tout le contraire !

Nous pensons en effet que le Centquatre, la Philharmonie, par exemple, sont de dimension nationale, presque internationale pour la Philharmonie. Autant dire que, grâce à ce qui a été entrepris lors des précédentes mandatures, les territoires tendent à s?équilibrer en termes d?équipement de culture, ce dont je me réjouis.

Effectivement, les équipements de renom et d?excellence, en complément, bien sûr, en articulation avec des associations, avec des structures de proximité, tous participent au dynamisme et à la vitalité de ces quartiers. Nous pensons que la culture doit être au c?ur de ces territoires, et au service des Parisiens les plus éloignés de la culture. Pour nous, c?est tout à fait important.

Il est donc pour nous très important de soutenir ces institutions, notamment les théâtres, dont il est question dans ce projet de délibération.

Je ne vais pas être longue mais je voulais simplement aussi rappeler quelque chose qui nous tient beaucoup à c?ur : le financement de la culture. Nous le savons, les collectivités ont connu une baisse très importante des dotations lors du précédent quinquennat. Je rappelle tout de même que ces baisses sont désormais derrière nous, puisque vous savez que le président MACRON a décidé de mettre la culture au c?ur de son projet.

Il n?en demeure pas moins vrai que la maîtrise des coûts et des finances reste de rigueur. Dans ce contexte, je veux saluer le travail important mené en termes de partenariats publics-privés et je pense que c?est un moyen intelligent, utile, pour mener de nouveaux projets en concertation. Le développement du financement privé, le financement participatif, le mécénat sont un complément au financement public, qui est d?ailleurs garant de l?engagement des collectivités. Nous le voyons d?ailleurs : le mécénat qui a lieu avec "Paris Musées", qui est vraiment un exemple du travail et de l?autofinancement. Mais aussi, le financement privé appelle une grande vigilance - j?avais l?impression que Mme SIMONNET interviendrait sur ce sujet.

Oui, une grande vigilance pour le partenariat privé, puisque nous devons garantir qu?il n?y ait pas de pression, qu?il n?y ait pas d?intervention dans la programmation, dans les choix des ?uvres, de conflits d?intérêts. Oui, pour nous, l?action privée doit être complémentaire.

En résumé, pour terminer, je dirai que nous votons avec responsabilité ce projet de délibération qui permet en effet un rééquilibrage tant attendu et si utile pour nos territoires. Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Mme SIMONNET a peut-être pensé qu?elle s?était exprimée lors de la communication de ce matin. Monsieur JULLIARD.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci beaucoup, Monsieur le Maire.

Je n?ai, à nouveau, pas grand-chose à ajouter à l?intervention de Fadila MÉHAL qui correspond beaucoup au débat que nous avons eu ce matin sur la communication relative à la politique culturelle de la Ville. Fadila MÉHAL ne pouvant être présente ce matin, je suis très heureux qu'elle ait eu l'occasion cet après-midi de pouvoir affirmer un certain nombre d?orientations que nous partageons. Je crois que c'est l'issue des échanges que nous avons eus ce matin.

Quant au début de votre intervention, Madame MÉHAL, sur le nécessaire rééquilibrage qui a été réalisé ces dernières années, j'ai eu l'occasion ce matin d'en remercier Bertrand DELANOË comme Christophe GIRARD et je le refais cet après-midi. C'était effectivement nécessaire pour que le maillage territorial des établissements culturels soit le plus pertinent mais aussi le plus juste possible. C'est dorénavant le cas avec les établissements que nous subventionnons grâce à ce projet de délibération, Monsieur le Maire.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - En plus, maintenant, avec le Centquatre, on a le meilleur de tout Paris.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 25.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2018, DAC 25).