Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

relatif à la fermeture de certains accès de la station Barbès-Rochechouart. Vœu déposé par le groupe les Républicains et Indépendants relatif à l’accès du métro Barbès Rochechouart.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2018


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Nous examinons à présent le v?u référencé n° 103 relatif à la fermeture de certains accès de la station Barbès-Rochechouart.

Monsieur Paul SIMONDON, vous avez la parole.

M. Paul SIMONDON. - Merci, Madame la Maire.

La R.A.T.P. a choisi sans concertation de fermer l'un des accès de la station Barbès-Rochechouart, rue Guy-Patin, les jours de marché, mercredi et samedi. Elle entend, de cette manière, éviter la présence de vendeurs à la sauvette à l'intérieur de la station.

Cette décision met en cause la sécurité des piétons à l'extérieur de la station, ces derniers devant, compte tenu de la très forte fréquentation des lieux, descendre sur la chaussée, et rend très difficilement accessible les ascenseurs internes de cette station, situés juste à côté de l'accès. Cela pénalise les personnes à mobilité réduite et les personnes âgées qui souhaitent les utiliser.

Enfin, cette décision renvoie sur l'espace public une problématique sans la régler, au détriment des habitants qui sont aussi des usagers de la R.A.T.P. Nous avions déjà eu une discussion du même type sur les accès de la station La Chapelle sur laquelle on commence enfin à avancer.

Avec ce v?u, qui reprend ceux adoptés par les Conseils des 10e et 18e arrondissements, Alexandra CORDEBARD, Eric LEJOINDRE et les élus du groupe Socialiste et Apparentés souhaitent que la R.A.T.P. entende les remarques des habitants et des commerçants, et revienne à une action partagée. Nous demandons donc à la R.A.T.P. de rouvrir cet accès tous les jours de la semaine et nous souhaitons trouver des solutions communes, Ville, Préfecture de police et R.A.T.P., pour que cela se fasse dans les meilleures conditions possibles.

Je vous remercie.

(M. Christophe GIRARD, adjoint, remplace Mme la Maire de Paris au fauteuil de la présidence).

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup, Monsieur SIMONDON.

Il y a un v?u n° 104 également relatif à l'accès du métro Barbès-Rochechouart.

Monsieur HONORÉ, vous avez la parole.

M. Christian HONORÉ. - Monsieur le Maire, depuis le 28 mars, l'un des accès du métro Barbès-Rochechouart est fermé de 9 heures à 17 heures, les mercredis et samedis, jours de marché.

Cette fermeture, décidée sans concertation ni information préalable, a pour but évoqué d'empêcher les vendeurs à la sauvette de s'installer dans l'enceinte du métro.

Les riverains et les commerçants protestent, à juste titre, d'être pénalisés et de n'être ni écoutés ni entendus. A défaut de police municipale, la présence de la Brigade de lutte contre les incivilités de la Ville de Paris permettrait de sanctionner l'occupation illégale du domaine public. En outre, le renforcement d'agents de sécurité de la R.A.T.P. permettrait de sécuriser cet accès du métro.

Dans l'attente du déploiement de la Police de sécurité du quotidien de ce secteur, le renforcement des patrouilles de la police nationale s'avère nécessaire dans le quartier Barbès pour lutter contre les trafics.

Avec Pierre-Yves BOURNAZEL, nous demandons la réouverture de l'accès au métro Barbès-Rochechouart dans des conditions normales, un plan d'action concerté entre la Ville de Paris, la R.A.T.P. et la Préfecture de police afin de renforcer les différents effectifs de sécurité, et une concertation avec les riverains et les habitants porteurs de projets d'aménagement urbain.

Je vous remercie.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Pour vous répondre, la parole est à M. NAJDOVSKI.

Je voudrais juste que vous ayez en tête le fait que l'on a pris un très grand retard et que j'ai la préoccupation, de par ma délégation, des agents de la Ville de Paris, qu?ils ne terminent pas ce soir à des heures absolument impossibles. Merci de faire des réponses concises.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire, je ferai une réponse groupée aux deux v?ux.

Les v?ux de Mme CORDEBARD et de M. LEJOINDRE ainsi que de MM. BOURNAZEL et HONORÉ portent tous deux sur la mesure décidée récemment par la R.A.T.P. de fermer un accès à la station de métro située rue Guy-Patin les jours de marché ; c?est la station de métro Barbès-Rochechouart.

Les espaces des stations de métro appartiennent à la R.A.T.P. et sont ainsi sous sa responsabilité. A ce titre, seule la R.A.T.P. est habilitée à ouvrir ou à fermer les accès de la station de métro. Si la fermeture de l'accès rue Guy-Patin est justifiée par la R.A.T.P. par sa volonté de lutter contre la présence de vendeurs à la sauvette, il est indéniable que cette mesure pénalise les habitants et les usagers du métro et il apparaît que d'autres moyens, notamment une plus forte présence d?agents, pourraient permettre de lutter contre ces ventes à la sauvette.

Nous sommes donc favorables à ce que la Ville de Paris demande à la R.A.T.P. de revenir sur cette décision, de prévoir une présence suffisante d'agents de sécurité et de poursuivre le travail entrepris en lien avec la Préfecture de police et les services de la Ville. L'avis de l'Exécutif sera favorable aux deux v?ux. Toutefois, concernant le v?u déposé par MM. BOURNAZEL et HONORÉ, un amendement s?avère nécessaire : il s?agit de supprimer un considérant demandant de renforcer la présence de la Brigade de lutte contre les incivilités. En effet, les agents de la DPSP n'ont pas vocation à se déployer dans les espaces du métro. Ils ne peuvent s?attaquer à la vente à la sauvette, qui est un délit contrôlable par les agents de la Préfecture de police. Il convient donc de poursuivre une concertation sur ce sujet, d'abord avec les experts de la sécurité, puis avec les riverains et les usagers. Il semble en effet nécessaire de poursuivre les actions et de mobiliser les acteurs de la sécurité publique pour poursuivre l'effort engagé. Moyennant cette modification, nous pourrons, si les auteurs l'acceptent, adopter ces deux v?ux.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Monsieur le Préfet de police ?

M. LE PRÉFET DE POLICE. - Merci, Monsieur le Maire. Je vais essayer de répondre à votre souhait de concision. La fermeture a été décidée à titre expérimental et, de notre point de vue, l'expérimentation n'est pas nécessairement très concluante, en effet. La fréquentation des seuls accès restant accessibles à la station est beaucoup plus forte, ce qui peut poser des problèmes de répercussion sur la voirie et, à proximité immédiate, des problèmes à la fois de sécurité routière et de sécurité publique en général. Je crois qu'il y a aussi des difficultés d'accessibilité pour un certain nombre de personnes. Nous souhaitons donc pouvoir avec la R.A.T.P., qui reste gestionnaire de cet espace, avec la Ville de Paris, travailler à des solutions plus durables et plus structurelles permettant à la fois de traiter la problématique de la sauvette et de maintenir un accès facilité pour les riverains. Nous provoquerons sans doute, en lien avec la Ville, une réunion avec la R.A.T.P. pour traiter ce sujet.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup, Monsieur le Préfet de police.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u référencée n° 103, déposée par le groupe Socialiste et Apparentés, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2018, V. 230).

Je vous en remercie.

Concernant le v?u n° 104, il y a un amendement.

Acceptez-vous cet amendement, Monsieur HONORÉ ? Juste oui ou non ?

M. Christian HONORÉ. - Il s'agit de l'intérêt général, il faut faire consensus. Nous sommes d'accord.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Très bien.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe les Républicains et Indépendants, amendée par l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u amendée est adoptée à l'unanimité. (2018, V. 231).

Je vous remercie.

Anniversaires.