Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 SG 2 G - Versement de la cotisation 2018 au syndicat mixte ouvert "Le Forum métropolitain du Grand Paris" (300.000 euros).

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2018


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le projet de délibération SG 2 G porte versement de la cotisation 2018 au syndicat "Le Forum métropolitain du Grand Paris".

La parole est à M. Alexandre VESPERINI.

M. Alexandre VESPERINI. - Merci, Monsieur le Maire.

Nous, au groupe Parisiens Progressistes, Constructifs et Indépendants, nous ne voterons pas cette subvention parce que là, c'est vraiment la subvention de trop pour le Forum métropolitain du Grand Paris.

C'est une subvention qui nous semble mirobolante, 300.000 euros, soit 25 % du budget total de ce Forum qui regroupe quand même 141 communes. Au préalable, je m'interroge sur le fait de savoir si la Ville de Paris a bien défendu ses intérêts financiers dans cette affaire. Mais ce n'est pas la question la plus importante.

C'est une subvention qui me semble mirobolante et qui n'a pas vraiment grand sens. Premièrement, elle n'a pas beaucoup de sens parce que, si on fait un peu d'histoire récente, le Forum métropolitain n'est qu'en réalité, la continuation du syndicat "Paris Métropole" créé en 2009 par Bertrand DELANOË, pour faire du "lobbying" pour la création de la Métropole du Grand Paris.

La Métropole du Grand Paris, cela ne nous a pas échappé, a été créée. Par conséquent, pour défendre les intérêts de la Métropole du Grand Paris, qui mieux que la Métropole du Grand Paris et son président pour le faire ? Pas besoin d'une association ou d'un organisme supplémentaire, surtout financé par la Ville de Paris autour de 300.000 euros, pour faire la défense des intérêts métropolitains.

Quand on crée une association qui a un objet et que l'objet n'existe plus, que l'objet est nul, l'association doit être dissoute. En tout cas, c'est comme cela que le monde associatif fonctionne, et je crois que ce serait pas mal de s'en inspirer un petit peu de temps en temps dans cette enceinte.

Deuxièmement, c'est une subvention qui n'a pas beaucoup de sens parce que, quand on regarde les publications de ce Forum, quand on regarde le travail effectué, on ne peut pas faire autre chose que s'interroger sur la force de travail de ce syndicat.

Je remarque quand même que, depuis le début de l'année, nous avons eu un livre blanc sur les mobilités dont le retentissement m'a échappé, mais je suis peut-être le seul ici, dont les propositions et les recommandations sont du type favoriser l'auto-partage. Très franchement, je n'ai pas attendu le Forum métropolitain du Grand Paris pour savoir qu'il faut favoriser l'auto-partage dans la Région parisienne.

En plus, quand on va sur le site Internet de ce Forum, on va sur la rubrique "agenda", et alors, tenez-vous bien, il y a une réunion par mois, tantôt celle du Comité syndical 141 communes, tantôt celle du Bureau du syndicat qui regroupe 49 membres. Très franchement, avec 49 membres pour le Bureau de cette association, j'ai des doutes sur l'efficacité de la gouvernance de ce syndicat, de ce que je considère être finalement un comité Théodule.

Troisième et dernière raison pour laquelle je trouve que cette subvention n'a pas grand sens, c'est qu'évidemment, à force de vouloir mettre toutes les collectivités locales de la Région Ile-de-France et à force de vouloir, en même temps, faire de ce Forum métropolitain, comme c'est dans le projet de délibération, l'organe de "lobbying" auprès des parlementaires pour faire avancer le Grand Paris, je me dis quelle sera la version donnée aux parlementaires qui, demain, vont traiter de la prochaine gouvernance du Grand Paris ?

Quel sera le discours de ce Forum métropolitain ? Ce sera la version de la Région qui est membre du Forum métropolitain ? Celle de la Mairie qui est également membre de ce Forum métropolitain ? Celle des départements qui est encore différente ? Celle de la Métropole du Grand Paris ?

Très franchement, je m'interroge sur la cohérence, la lisibilité du message de cette association. En réalité, il n'y a pas à s'interroger, ce Forum, c'est comme beaucoup d'autres comités Théodule qui sont censés travailler et qui disent qu'ils travaillent sur le Grand Paris, c'est un vestige du monde ancien, du monde où on fait des présidences tournantes avec tout le monde réuni, toutes les familles politiques, plus exactement tous les vieux partis : "Et je te passe le sel, et je te passe le poivre, et tu auras la présidence à ce moment-là, et ne t'inquiète pas pour tes rémunérations, on va te mettre à telle S.E.M., etc." Je pense que, vis-à-vis de l'Etat qui va faire des choix importants sur le Grand Paris en termes de gouvernance, vis-à-vis du Gouvernement, de l'Etat, du Président de la République qui n'a pas encore rendu ses arbitrages stratégiques sur le Grand Paris, les élus locaux seraient mieux inspirés de faire preuve d'un peu plus d'économie, notamment quand il s'agit de perdre autant de temps dans des débats qui n'ont pas vraiment grand sens, dans des débats qui se muent un peu en conversations de Café du Commerce et qui n'honorent vraiment pas le mandat qui nous est confié par nos électeurs. C'est la raison pour laquelle je vous invite à vous adapter, à vous moderniser et à cesser de financer indéfiniment des organismes dont l'utilité est très franchement limitée, et quand je dis qu'elle est limitée, je fais preuve d'euphémisme. Merci.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. Jean-Louis MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Monsieur VESPERINI, merci beaucoup pour votre intervention qui me parait vraiment à côté de la plaque, car je voudrais juste vous dire une chose très simple. C?est un lieu, au niveau de la Région Ile-de-France, où toutes les collectivités peuvent dialoguer - la Région Ile-de-France, les départements, les communes, les E.P.C.I., les E.P.T., les associations -, ce lieu n'existe pas ailleurs. Et ce lieu, nous en avons absolument besoin, car cette conversation permanente entre les différentes parties prenantes de la Métropole du Grand Paris, de la Grande couronne, de la Région, elle est indispensable et le livre blanc sur les mobilités du futur en est une excellente illustration. Ce livre blanc auquel j'ai participé activement, je peux vous dire que vous ne l'avez pas lu, car si vous l'aviez lu, vous vous seriez rendu compte qu'il contient des choses extrêmement intéressantes, tout à fait nouvelles et qui sont d'autant plus intéressantes que c'est un livre blanc qui a été élaboré pour la première fois dans un dialogue entre communes de la grande couronne, communes de la petite couronne et Ville de Paris.

Un lieu où l'ensemble de ces élus et les citoyens, puisqu'il y a eu une conférence citoyenne sur le même sujet, peuvent dialoguer et élaborer ensemble des solutions consensuelles, ce lieu, à part le Forum métropolitain, je ne le connais pas et c'est la raison pour laquelle le Forum métropolitain est un lieu de discussions et un lieu où il est possible de faire un travail original et de dialoguer entre communes très éloignées.

Je vous rappelle également - de ce point de vue-là aussi, je pense que c'est quelque chose de très intéressant - que dans la foulée de ce travail sur "Mobilités 2030", il a été proposé à toutes les collectivités territoriales de lancer une réflexion sur le périphérique et sur les axes majeurs d'Ile-de-France, justement pour essayer de voir comment on pouvait transformer l'ensemble du dispositif routier et autoroutier de la Région Ile-de-France. Là aussi, c'est un projet qui va être cofinancé par la Ville de Paris, par la Région, par l'Etat, par les départements et même par certains E.P.C.I. Le chantier de la construction de la Métropole est donc loin d?être terminé. Nous avons plus que jamais besoin d'une telle instance pour alimenter le débat sur les réformes à venir et pour travailler sur des sujets concrets, comme celui des mobilités dans notre Région. Je propose ainsi à tous les élus, y compris à vous-même, Monsieur VESPERINI, de voter ce projet de délibération.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération SG 2 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2018, SG 2 G). V?u déposé par le g