Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe DP relatif à l'application "Dans ma rue".

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2018


 

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Nous allons passer maintenant au v?u n° 29 relatif à l'application "Dans ma rue".

La parole est à M. LAURET pour deux minutes.

M. Thomas LAURET. - Merci.

L'application "Dans ma rue" est une application très utile qui a été améliorée à plusieurs reprises et pour laquelle un plan de communication est d'ailleurs en cours de déploiement pour inciter les Parisiens à l'utiliser davantage.

Notre v?u vise, dans le cadre d'un appel à projets sur la ville intelligente, à concentrer le maximum de services dans l'application "Dans ma rue" et faire en sorte qu'elle soit utilisée à la fois par les services de la Ville mais aussi par les prestataires de la Ville qui sont concernés par les réparations.

Je prends quelques exemples : E.R.D.F., Engie, France Télécom pour les trous de nombreux chantiers qui ne seraient pas achevés. C'est aussi EVESA pour signaler les lieux ou les sites d'éclairage défaillants. C'est enfin la société en charge du stationnement pour signaler les voitures qui seraient en situation de gêne. Il s'agit donc, par un appel à projets, de faire en sorte que la future application devienne le moyen principal de lutte contre toutes les incivilités par les Parisiens.

Je vous remercie.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur LAURET.

Pour vous répondre, Monsieur GRÉGOIRE, pour deux minutes maximum.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint. - Merci, Madame la Maire.

Monsieur LAURET, je suis embêté par votre v?u parce que nous partageons son esprit, mais nous n'en comprenons pas l'objectif puisque beaucoup des éléments que vous demandez sont déjà possibles. D?abord, rappeler que "Dans ma rue" est un outil de "crowdsourcing", comme on dit, qui est l'outil collaboratif numérique qui permet aux Parisiens de déclarer des incidents et dysfonctionnements d'espaces publics, qu?il est en "open source" et donc, gratuitement à la disposition de l'ensemble des collectivités qui voudraient s'appuyer dessus. 90 % des choses que vous demandez dans votre v?u sont déjà possibles. Sur le stationnement gênant, c?est déjà possible. L'organisation administrative en "back office" a été revue pour les traiter et y répondre. On peut y signaler tout ce que vous demandez, les nids-de-poule, les éclairages défaillants, les problèmes sur le chantier, tant les problèmes de sûreté que de propreté. On peut, lorsqu'on est parisien, avoir une réponse personnalisée et rapide, anonyme si c'est une simple déclaration, et plus aboutie si l'on est enregistré via le compte parisien.

Sur la médiatisation, c'est vrai que l'on avait manqué de médiatisation, mais c'est désormais un projet engagé puisque vous avez déjà dû le voir sur les G.E.I.

Enfin, un point que vous proposez pose problème, c'est celui des troubles à l'ordre public et des situations qui nécessitent l'intervention des forces de l'ordre. Une expérimentation d'outils de transmission numérique a été mise en ?uvre à Nice et a fait l'objectif d'extrêmes réserves de la C.N.I.L., considérant ce type d'outil, je cite : "très intrusif et disproportionné au regard des besoins" et donc a demandé à y mettre fin sauf à ajuster sensiblement l'option.

Considérant que beaucoup des choses sont déjà possibles et qu'il s'agit d'en améliorer la mise en ?uvre, je vous propose de retirer votre v?u.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Je suis saisie d'une explication de vote de M. de FROMENT.

M. Jean-Baptiste de FROMENT. - Merci, Madame la Maire.

Nous voterons favorablement pour ce v?u parce qu'il y a un certain nombre de choses possibles avec cette application "Dans ma rue", mais il faut passer de la logique du possible à celle de l'effectif.

L'application "Dans ma rue" est une très bonne idée, mais les résultats tangibles se font attendre. Je ne vois pas le début du commencement d'un changement de logique du service rendu au public, sachant que toute une partie de l'action des services publics de proximité de la Ville devrait se faire par signalement dans une logique un peu horizontale et plus dans une logique simplement verticale où des instructions viennent d'en haut.

Cela fait quand même des années qu'on parle de cette application "Dans ma rue". Il y a eu des améliorations, mais les Parisiens ne s'en sont pas saisis et je ne trouve pas que l'administration de la ville elle-même se soit mise en ordre de marche pour traduire dans les faits cette possibilité qui aujourd'hui est théorique. Je vois ce v?u comme un appel à véritablement changer de logique sur ce sujet. C'est pourquoi nous voterons pour, merci.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci.

Monsieur LAURET, acceptez-vous de retirer ce v?u ?

M. Thomas LAURET. - J'étais prêt à le faire, mais dans la mesure où le groupe LRI va le soutenir, je ne voudrais pas empêcher le vote. Je vais le maintenir. J'entends l'esprit constructif d'Emmanuel GRÉGOIRE.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 29 avec un avis défavorable de l'Exécutif. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s'abstient ? Le v?u est rejeté.