Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

relatif à une dénomination en hommage à Mireille Knoll. Voeu déposé par le groupe PPCI relative à une denomination en homage à Mireille Knoll.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2018


 

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Nous passons maintenant à l'examen du v?u n° 63 relatif à une dénomination en hommage à Mireille Knoll.

La parole est à M. Julien BARGETON pour 2 minutes.

M. Julien BARGETON. - Merci, Madame la Maire.

La Maire de Paris a rendu hier un très bel hommage à Mireille Knoll, assassinée parce que juive. Elle a annoncé qu'un hommage lui serait rendu dans les rues de Paris par l'apposition d'une plaque et/ou la dénomination d'une rue. Ce v?u est exaucé en quelque sorte par avance. C'était bien sûr pour rappeler notre vive émotion face à l'atrocité de ce crime, dans le contexte d'une montée de l'antisémitisme. Je ne peux que me rallier à ce qu'a dit hier la Maire de Paris et au fait que notre Conseil de Paris doit se retrouver de façon unanime autour de cette proposition.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Pour vous répondre, je vais donner la parole à Mme Catherine VIEU-CHARIER, avec deux explications de vote de Mme Raphaëlle PRIMET et de M. Pierre AURIACOMBE.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Mireille Knoll a été assassinée le 23 mars 2018, dans son appartement, à l'âge de 85 ans. Elle était une enfant qui avait échappé à la rafle du Vél' d'Hiv. Elle a été rattrapée par l'histoire de l'antisémitisme qui tue en France. On a eu l'occasion de le rappeler : 311 actes antisémites recensés en France en 2017 alors que les personnes de confession juive ne représentent que 1 % à peine de la population française.

C'est un contexte qui est tout à fait particulier. Il y a eu une grande manifestation où nous nous sommes tous retrouvés, c'est extrêmement important. Il est, pour nous, important d'insister à déconstruire les préjugés, à éradiquer les haines, et il faut s'en donner les moyens pédagogiques, culturels et mémoriels.

La lutte contre l'antisémitisme, le racisme et le négationnisme sont vraiment d'actualité. J'insiste sur ce point. La proposition d'hommage issue de ces deux v?ux, ainsi que l'a rappelé Anne HIDALGO, Maire de Paris, hier matin participent à cette ambition. C'est donc un avis favorable que j'émets à ces deux v?ux.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

En fait, le v?u n° 64 a été retiré et c'est uniquement le v?u n° 63 à ce stade.

Deux explications de vote.

Madame Raphaëlle PRIMET, s?il vous plaît, puis M. Pierre AURIACOMBE.

Mme Raphaëlle PRIMET. - Le crime odieux perpétré à l'encontre de Mme knoll a ému la France entière, tant du fait de l'âge de la victime - 85 ans - et des circonstances horribles de sa mort que par les motivations retenues, "assassinat en raison de l?appartenance vraie ou supposée de la victime à une religion et sur personne vulnérable", je cite.

Le destin de Mme Knoll est à l'image de ces centaines de familles juives qui ont eu à souffrir dans leur chair et leur âme du racisme d'Etat, des nazis et de ses complices du Gouvernement Pétain.

Cette dame très connue et appréciée dans son quartier connaissait au moins un de ses agresseurs. Comme souvent, les circonstances qui ont amené à ce crime sont complexes et multiples. Mais il y a un facteur aggravant et c?est bien du fait de sa religion et des stéréotypes associés depuis la nuit des temps aux Juifs, l'argent, que le motif de crime a été retenu par la justice. Le racisme et l'antisémitisme tuent en France, même si heureusement les délits reculent dans notre pays. Je voudrais une fois pour toutes que l'on cesse de douter de la sincérité de certains dans leur engagement contre l'antisémitisme. On doit pouvoir dans ce pays continuer à se battre contre ceux qui distillent un discours de haine, comme on doit pouvoir critiquer un gouvernement et ses décisions. Je vous remercie.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Merci. La parole est à M. Pierre AURIACOMBE, s?il vous plaît.

M. Pierre AURIACOMBE. - Merci, Madame la Maire. Simplement pour dire que bien évidemment nous nous associerons au v?u de M. BARGETON. Nous avons fait le choix de retirer notre v?u. Bien sûr que face à ce crime odieux, face à cet antisémitisme avéré, les engagements que Mme la Maire a pris hier nous ont convaincus de retirer notre v?u, mais nous voterons celui de M. BARGETON. Merci.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 63 du groupe Démocrates et Progressistes avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté à l?unanimité. (2018, V. 208). Je vous en remercie.