Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DAC 226 - Subvention (20.000 euros) et convention avec l’association "Cinémas indépendants parisiens" (4e).

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2018


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le projet de délibération DAC 226 porte sur l?association "Cinémas indépendants parisiens".

La parole est à Mme Sandrine MÉES.

Mme Sandrine MÉES. - J'espère que cela ne va pas durer trop longtemps, parce que sinon on va rater la séance de 22 heures.

Le groupe Ecologiste de Paris saisit l'occasion de ce projet de délibération pour saluer le travail effectué par l'Association des cinémas indépendants parisiens, qui s'est constituée en 1992 afin de créer des solidarités entre ces 30 salles indépendantes réparties dans 14 arrondissements.

Cette association est présidée par Isabelle GIBBAL-HARDY, directrice du Grand Action. Cette association s'illustre notamment dans des activités d'éducation à l'image menées auprès des écoliers et collégiens.

Nous voulons aussi saluer les efforts d'écologisation des salles, avec toute une politique sur le tri des déchets, sur les produits proposés à la vente, sur les économies d'énergie, des salles très volontaristes sur le plan écolo. Et puis aussi, la conquête de nouveaux publics, notamment avec le travail en partenariat avec un institut de recherche scientifique, pour justement que les gens qui s'intéressent à la science puissent aussi s'intéresser au cinéma sous tous ses aspects, et ce festival, chaque année, a énormément de succès.

Le présent projet de délibération parle spécifiquement du festival avant-première. C'est un festival qui permet aux spectateurs de découvrir avant tout le monde et en présence des équipes des films de qualité, au c?ur de tous les quartiers de Paris, avec une attention particulière aux femmes cinéastes.

On peut aussi voir des films qui ont été primés ou sélectionnés à Cannes dès le mois de juillet. Cela fait déjà la deuxième année que la Ville de Paris subventionne cet événement.

Devant la puissance des grandes enseignes, il est nécessaire de s'organiser pour permettre à des ?uvres cinématographiques différentes d'exister. L'Association des cinémas indépendants de Paris a notamment mis en place une carte afin de répliquer face aux cartes d'abonnement des grands groupes. Cette carte fonctionne plutôt bien.

Toute cette contre-offensive de ces cinémas de quartier est assez réussie. C'est cette association qui propose une programmation et un regard différent de celui des grands groupes, qui réussit à maintenir ce cap d'une culture plus alternative que celle qui est un peu le rouleau compresseur du cinéma américain. Merci beaucoup.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. Bruno JULLIARD.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Ce projet de délibération est la suite logique du projet de délibération précédent. Au-delà du soutien individuel aux 30 salles indépendantes, nous avons beaucoup travaillé avec les salles indépendantes pour qu?elles se fédèrent dans ce contexte particulièrement concurrentiel, et cette subvention nous permet d'encourager des événements communs tels que le festival avant-première que vous avez souligné.

Nous serons heureux dans les années qui viennent de poursuivre ce type de convergence.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Vous voulez vraiment que l'on aborde le débat sur "Paris Musées"...

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 226.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2018, DAC 226).