Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mme SIMONNET relatif à l'ONISEP et aux C.I.O.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2018


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le v?u référencé n° 183 est relatif à l'ONISEP et au C.I.O. pas du tout dans son acceptation olympique d'ailleurs.

La parole est à Mme Danielle SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - Il s'agit des centres d'information et d'orientation. Je suis psychologue de l'Education nationale, c'est ce que l'on appelait avant les conseillers d'orientation psychologues.

Aujourd'hui, le Gouvernement a décidé, dans le cadre du projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, de transférer la compétence de l'orientation scolaire aux Régions.

Son projet est catastrophique, parce qu'on va rattacher les centres d'information et d'orientation aux Régions, voire on va plutôt supprimer et fermer ces C.I.O.

Pourtant, le rôle de ces C.I.O. est essentiel dans l'accompagnement, pas simplement des élèves, mais aussi des familles, des jeunes en situation de déscolarisation, ou des élèves et des familles qui sont parfois en conflit avec les établissements scolaires. Fermer ces C.I.O., c'est vraiment casser, briser le droit des jeunes au conseil, à l'information et à l'orientation.

Les conseillers d'orientation psychologues interviennent dans les établissements scolaires, mais sont rattachés à un C.I.O., ce qui leur permet déontologiquement de pouvoir exercer un travail en dehors de l'autorité d'un établissement scolaire. C'est important pour respecter ce travail déontologique dans l'intérêt et la liberté des élèves.

De toute façon, à travers le programme "Parcoursup", qui va instaurer la sélection à l'université, on voit bien que ce Gouvernement n'a strictement rien à faire du droit des jeunes à l'orientation et au respect de ce processus continu que constitue l'orientation. Le Gouvernement prévoit également de casser l'ONISEP, cet organisme qui permet d'élaborer toutes les brochures sur les voies de formation et les métiers. C'est extrêmement important que l'ONISEP soit un organisme national indépendant, et avec des DRONISEP, des antennes régionales, mais rattachées à l'Education nationale et pas aux intérêts économiques des partenaires économiques d'une localité.

Or, là, on va casser, briser, privatiser l'ONISEP, ce sera l'étape suivante je n'en doute pas, en le basculant aux Régions.

J'ai déjà écoulé mon temps. Je souhaite à travers ce v?u que la Maire de Paris interpelle le Gouvernement afin de lui exprimer son attachement au maintien des centres d'information et d'orientation et de l'ONISEP dans le cadre de l'Education nationale, et son refus de voir le rattachement aux conseils régionaux.

Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. Patrick BLOCHE.

M. Patrick BLOCHE, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire, de me donner la parole.

Chers collègues, chère Danielle SIMONNET, je vous remercie très sincèrement d'avoir déposé ce v?u qui nous fournit l'occasion de dire notre attachement au caractère spécifique de ce qu'il est convenu d'appeler l'orientation scolaire, c'est-à-dire l'accompagnement des jeunes dans l'élaboration de leur projet scolaire, universitaire et professionnel.

C'est-à-dire cet attachement qui a guidé la création en février 2017 du corps unique des psychologues de l'Education nationale. L'orientation scolaire ne peut pas être la simple adaptation des demandes aux offres d'emploi, mais doit permettre l'élaboration par chaque jeune d'un projet d'avenir dans le cadre d'un développement psychologique et social harmonieux et émancipateur.

L'enjeu principal est bien non seulement de garantir à chaque jeune l'accès aux informations sur les différentes filières de formation, les diplômes, les métiers, mais surtout de l'accompagner dans les définitions de son parcours de réussite, de son projet personnel pour l'avenir.

C'est la promesse et l'ambition de l'école de la réussite pour toutes et tous, à laquelle nous sommes, vous le savez, profondément attachés. Je vais lever ce suspense insoutenable en vous disant à l'issue de cette déclaration et de cette réaction au v?u de Danielle SIMONNET, que l'Exécutif - je laisse de côté quelques désaccords sur telle ou telle formulation -, donnera un avis favorable.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix le v?u n° 183 avec un avis favorable de l'Exécutif?

Vous voulez parler, Monsieur GLEIZES ? On ne me l'a pas signalé. Explication de vote du groupe Ecologiste de Paris.

M. Jérôme GLEIZES. - Le groupe Ecologiste soutient ce v?u et je pense même que ce v?u pourrait recueillir l'unanimité de l'Assemblée. Les partisans de "Parcoursup" devraient savoir que pour faire un choix de parcours après son bac, il faut avoir de l'information.

L'ONISEP donne l'information qui permet aux personnes qui sont en terminale de savoir ce qu'elles pourraient faire par la suite. J'en ai moi-même bénéficié. C'est par l'ONISEP que j'ai découvert l'école que j'ai faite par la suite.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix le v?u n° 183 avec un avis favorable.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par Mme SIMONNET, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2018, V. 268).