Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2005, DJS 46 - Subventions annuelles de fonctionnement à 2 associations du 1er arrondissement. - Montant total : 1.400 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Février 2005


M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Nous arrivons, toujours avec M. CHERKI, au projet de délibération DJS 46 sur des subventions annuelles de fonctionnement à deux associations du 1er arrondissement. Il y a un amendement n° 22 qui a été déposé par le groupe U.M.P. et qui devrait être défendu par Mme BERTHOUT.

Madame BERTHOUT, vous avez la parole.

M. CHERKI vous répondra.

Mme Florence BERTHOUT. - Monsieur le Maire et surtout Monsieur CHERKI, vous connaissez bien, j?imagine, l?association sportive du collège Jean-Baptiste-Poquelin. Vous connaissez son dynamisme qui se mesure notamment au nombre de ses adhérents et aux jeunes qui sont régulièrement qualifiés dans les championnats. Par exemple, en 2005, deux équipes GRS vont être qualifiées au championnat de France scolaire et un jeune judoka est sélectionné.

Nous vous avons sollicité, Monsieur CHERKI, pour le budget de fonctionnement de cette association et pour faire quelque effort car, en 2005, cette association très dynamique organise un stage en plein air dans la vallée d?Abondance qui est la mal nommée si j?en juge par le faible effort budgétaire que vous vous apprêtez à faire, pour les élèves du collège. Ce stage est évalué globalement à 15.000 euros et nous avons fait une demande spécifique de 1.500 euros.

C?est pour cela que nous avons déposé un amendement disant qu?une subvention annuelle de fonctionnement d?un montant de 1.500 euros dont 100 euros non reconductibles était attribuée pour l?exercice 2005 à l?association sportive du collège Poquelin.

La rumeur qui est parvenue jusqu?à moi dit que vous opposeriez une fin de non recevoir à cette demande d?augmentation au motif que vos efforts budgétaires seraient tout entiers consacrés aux J.O. 2012.

Que je sache, les J.O. 2012 ne doivent pas avoir pour effet immédiat de tarir le robinet à subventions somme toute modeste, Monsieur CHERKI, en particulier du sport amateur ou ce serait complètement contradictoire.

Donc, un beau geste, Monsieur l?adjoint au Sport. Ma demande reste modeste et je me fais là le porte-voix des élèves, des professeurs et des parents car, derrière le collège Poquelin, ce sont des initiatives qui doivent être encouragées, notamment parce que c?est un collège qui n?est pas parmi les plus favorisés de la Capitale, Monsieur CHERKI.

Merci.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Merci, Madame BERTHOUT. Avec la vallée d?Abondance, vous nous avez fait rêver.

Monsieur CHERKI, une réponse pas trop abondante à l?amendement ?

M. Pascal CHERKI, adjoint, au nom de la 7e Commission.

-Tout d?abord, je voudrais rassurer Mme BERTHOUT, nous ne sommes pas à 500 euros près dans le budget des J.O. Nous n?avons pas encore atteint ce degré de précision dans le budget.

Il faut comparer ce qui est comparable. Je tiens à dire que ce qui me gêne dans la demande, c?est que je suis réticent à financer les stages organisés par les clubs, à l?extérieur de Paris. En outre, dans ce cas, pour un budget de 15.000 euros, ce n?est plus la vallée de l?Abondance, mais la corne d?abon-dance.

On ne pourra plus se sortir de cette situation car, bien évidemment, ils voudront le faire? Et c?est tout à fait normal. Si jamais il y a la volonté de la part d?une association sportive d?aller faire un stage à l?extérieur de Paris, cela fait partie des projets d?école, association sportive ou pas. Ces financements doivent se trouver dans le cadre des financements prévus par l?Education nationale pour permettre le développement des activités qui ne sont pas que des activités scolaires.

Je n?entends pas me substituer à l?Etat de ce point de vue.

Il est vrai que cette association fait un travail de qualité et nous avons entendu le reconnaître puisque nous augmentons cette année la subvention de 82 %. Je pense que ce n?est pas la marque d?un désintérêt et nous serons disposés à poursuivre cet effort l?an prochain, au fur et à mesure de l?évaluation que nous ferons avec elle des activités qu?elle réalise.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Monsieur CHERKI, vous avez fait une très belle réponse, mais votre réponse à l?amendement n° 22 est-ce oui ou non ?

M. Pascal CHERKI, adjoint, rapporteur. - J?ai le regret de devoir apporter une réponse défavorable à Mme BERTHOUT.

M. Christian SAUTTER, adjoint, président. - Madame BERTHOUT, c?est non avec regret sur 1.500 euros.

Je mets aux voix, à main levée, l?amendement n° 22 assorti d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

L?amendement n° 22 est rejeté.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 46.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2005, DJS 46).