Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DICOM 15 - Conventions de partenariat "Paris Plages 2018".

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2018


 

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Nous examinons à présent le projet de délibération DICOM 15. Il s?agit des conventions de partenariat "Paris Plages 2018".

La parole est en premier lieu à Mme Sandrine MÉES.

Mme Sandrine MÉES. - Merci, Monsieur le Maire.

Nous souhaitons dire quelques mots pour dire notre satisfaction que ce projet de délibération ait pu être présenté en amont de l?opération "Paris Plages". Nous nous réjouissons une nouvelle fois du succès passé et espérons un grand succès pour cette année. Nous nous réjouissons d?autant plus que ce fut une manifestation pionnière dans la reconquête des voies sur berges.

Nous souhaitons aussi nous satisfaire de la décision de la Ville de ne plus recourir au partenariat avec Lafarge, décision qui va être effective pour cette édition. Nous avions dénoncé ce partenariat ici même et avec d?autres d?ailleurs. Nous ne sommes néanmoins pas opposés évidemment à l?installation de bacs à sable, comme évoqué en Commission culture. Nous voudrions redire d?autre part notre vigilance sur les prix pratiqués, pour que toutes les personnes puissent s?y retrouver, et sur l?encouragement à l?économie sociale et solidaire sur ces lieux. D?autre part, nous voudrions aussi rester vigilants sur les matériaux employés pour les installations. Même si la charte des événements responsables de la Ville de Paris propose des critères de choix dans les matériaux employés, nous pensons que les exigences pourraient être encore renforcées en ce domaine. Puis nous proposons aussi l?implantation d?un plus grand nombre de tables et chaises en accès libre pour que les espaces de gratuité soient encore réaffirmés. Enfin, nous sommes conscients de la difficulté de la collecte des déchets sur un lieu intensivement fréquenté et toute opération de sensibilisation ou de renforcement de cette collecte, par exemple dans le cadre de l?économie sociale et solidaire, obtiendra notre aval. Je vous remercie, Monsieur le Maire.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci.

Je donne à présent la parole à Mme Danielle SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - Mes chers collègues, moi aussi, je me félicite qu?il n?y ait pas de partenariat avec Lafarge, même si je continue à regretter que cet été 2016, quinze jours après l?enquête de révélations du "Monde", je me sois retrouvée seule à voter contre la poursuite des conventions avec "Lafarge", alors que "Le Monde" révélait que l?entreprise "Lafarge" n?avait pas hésité, pour continuer à exploiter sa cimenterie en Syrie en territoire occupé par Daech, à payer des djihadistes. La procédure judiciaire se poursuit. On voit que le problème est grave et d?envergure, et que les faits sont avérés.

Non seulement "Paris Plages" ne fera pas de convention avec "Lafarge" mais aussi "Paris Plages" renonce au sable sur les bords de Seine. C?est également une bonne chose d?un point de vue écologique parce que l?extraction du sable était une aberration écologique, puisque le sable est une ressource finie et qu?il était totalement aberrant d?aller chercher du sable même s?il était réutilisé par la suite.

Concernant les autres conventions de partenariat de "Paris Plages", je remarque dans le projet de délibération, qui nous est soumis, qu?il s?agit d?un projet de délibération hors partenariat médias. Dans ce projet de délibération, on y trouve le Louvre, le Musée national d?histoire naturelle, les éditions "Delcourt" et "Soleil", la Cité des sciences et de l?industrie, "Eau de Paris" et finalement "Fermob Exposition". On est quand même majoritairement sur des conventions de partenariat avec des établissements culturels. Je trouve que là, on ne déborde pas dans autre chose.

Oui, Monsieur JULLIARD, vous êtes agréablement surpris de mon intervention, mais j?étais intervenue d?autres années pour protester contre d?autres types de partenariat, qu?il s?agissait de "Paris Plages" ou d?événements avec la FNAC - je ne sais plus dans lequel des deux - où il y avait un partenariat avec "Eurodisney" qui me posait beaucoup de soucis ; c?était surtout par rapport au projet de village nature, totalement anti-écologiques et dont il me semblait aberrant que la Ville de Paris participe finalement à la promotion.

Néanmoins, j?attire votre attention sur le fait qu?il serait bon d?interroger les partenariats avec les médias, puisqu?il me semble - mais c?est au-delà de ce projet de délibération - qu?il il y a un partenariat médias publicitaires particulièrement onéreux avec "BFM-RMC" pour "Paris Plages". Je crois qu?il y aurait 300.000 euros principalement pour une centaine de publicités de 20 secondes sur "RMC". Il peut donc être intéressant d?avoir un peu plus de précisions, même si ce n?est pas sur le c?ur de ce projet de délibération puisqu?il est hors médias.

Voilà ce que je souhaitais dire à cette étape sur le projet de délibération DICOM 15.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci, Madame SIMONNET.

Pour vous répondre, je donne la parole à Bruno JULLIARD qui se fera fort de répondre à la fois à Sandrine MÉES et à vous.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Absolument, Monsieur le Maire. Je vais en tout cas tenter, même si peu d?éléments suscitent finalement des réponses.

Je voudrais d?abord remercier la Direction de la Communication pour ce travail puisque l?événement est désormais tellement inscrit dans nos habitudes que nous pouvons parfois oublier qu?il nécessite chaque année d?importants efforts d?organisation et d?imagination pour renouveler continuellement l?opération. Il s?agit de la 17e édition de "Paris Plages", sur deux mois, du 7 juillet au 2 septembre, couvrant ainsi la quasi-totalité des vacances d?été.

C?est une édition avec l?ensemble de notre parc rives de Seine, rive gauche et rive droite, entièrement mobilisées 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, auxquelles nous ajoutons le bassin de la Villette pour accueillir Parisiens, Parisiennes et visiteurs de notre Capitale.

Ce sont des espaces de repos, de farniente, des activités gratuites et ludiques, avec notamment trois bassins de baignade à la Villette. Vous vous souvenez que la précédente édition avait rencontré un immense succès. Ce sont beaucoup d?animations que vous connaissez déjà, des BDthèques, de la pétanque, des bases nautiques, des tyroliennes et autres.

Ce sont aussi des nouveautés et vous avez cité notamment nos partenariats avec beaucoup d?établissements culturels car nous y avons tenu avec la Direction de la Communication. Je rajoute "Paris Musées" dans la liste que vous avez citée tout à l?heure et notamment l?habillage des régies des deux sites en collaboration avec "Paris Musée" sur le thème des impressionnistes. Il y aura une magnifique exposition à découvrir très bientôt au Petit Palais.

Vous avez dit le partenariat avec Le Louvre. C?est la ludothèque mobile et le minigolf. Puis vous l?avez souligné, il n?y aura pas de sable pour la deuxième édition consécutive.

Puis je suis désolé mais je ne pourrais pas vous répondre sur le contenu du partenariat médias, Madame SIMONNET. Je reviendrai vers vous mais ce partenariat est en négociation par la Direction de la Communication et je ne dispose pas de ces éléments à l?heure à laquelle je vous parle.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DICOM 15.

Qui est pour ?

Contre ? Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2018, DICOM 15).