Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Ecologiste de Paris relatif à l'ouverture de la Petite Ceinture. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2018


 

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Nous allons aborder les v?ux n° 70 et n° 70 bis relatifs à l?ouverture de la Petite Ceinture et la parole est à Galla BRIDIER, pour deux minutes? Monsieur Pascal JULIEN ?

M. Pascal JULIEN. - Je crois qu?il n?est pas d?usage qu?un adjoint présente un v?u.

Chacun sait que, malgré l?augmentation d?espaces verts dans le 18e arrondissement et dans ce secteur de Paris, le manque d?espaces verts reste important. En ce sens, la Petite Ceinture constitue un enjeu très important.

Le v?u rappelle simplement qu?en 2015, il y avait eu ici un v?u unanime pour que des tronçons de la Petite Ceinture du 18e soient accessibles au public et ce n?est toujours pas le cas. Non seulement ce n?est pas le cas, mais un document - je n?ai plus la date en tête mais il est cité dans le v?u - montre au contraire qu?il a été laissé à l?écart.

Ce v?u relance notre demande qui était unanime pour que la Petite Ceinture dans le 18e soit enfin aménagée de manière réversible, bien sûr, respectueuse de la biodiversité, et le plus rapidement possible.

Je vous remercie.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Je vous remercie.

La parole est à Pénélope KOMITÈS pour vous répondre.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur JULIEN, merci d?avoir déposé ce v?u. Je crois que nous partageons tous la volonté que vous exprimez d?ouvrir au maximum les tronçons de la Petite Ceinture et le projet que nous portons est effectivement un très beau projet.

Vous précisez quand même que le tronçon du 18e arrondissement mentionné n?a pas encore fait l?objet d?une programmation de travaux. Ainsi, de manière à permettre une ouverture le plus rapidement possible, je vous propose le lancement dès cette année d?un appel à projets qui permettrait à une structure d?assurer l?animation du site. Il est bien évidemment essentiel que cet appel à projets puisse garantir une qualité d?accueil et les principes, notamment ceux de réversibilité, que vous venez d?évoquer.

Ce sont les principes que nous nous sommes fixés pour la totalité d?ouverture des tronçons, notamment la protection de la biodiversité, le maintien du gabarit ferroviaire, la continuité du linéaire, la réversibilité des aménagements, etc., et bien sûr la gratuité des accès.

Je suis tout à fait favorable à ce que l?ensemble du tronçon, situé à ciel ouvert de la rue du Poteau à la porte des Poissonniers, fasse l?objet d?une ouverture via un appel à projets.

Néanmoins, le tronçon qui est situé entre la rue du Poteau et la porte de Clignancourt devra faire l?objet d?un traitement particulier, puisque les quais de l?ancienne gare Clignancourt font déjà l?objet d?une occupation et cette ouverture ne peut pas être engagée sans que soient associés les jardins du Ruisseau et la Recyclerie qui y sont présents.

C?est pourquoi je vous propose d?accepter le v?u de l?Exécutif.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Je vous remercie.

Le v?u n° 70 est-t-il maintenu ?

M. Pascal JULIEN. - Nous le retirons au profit de l?Exécutif, d?autant que le principe de linéarité, de continuité de la Petite Ceinture figure dans le v?u de l?Exécutif. Il n?y a pas de problème, nous le voterons.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Je soumets le v?u n° 70 bis.

Pardon, une explication de vote M. LE RESTE ?

M. Didier LE RESTE. - Merci, Monsieur le Maire.

Globalement, les v?ux, notamment celui de l?Exécutif, ne posent pas de problème majeur. Nous les voterons.

Je ne saurai cependant, à ce stade, trop recommander à ceux qui ont conçu les conditions de l?ouverture progressive de certains tronçons de la Petite Ceinture de commencer à tirer des enseignements de ce qu?il se passe dans le 12e arrondissement où, de plus en plus, les inquiétudes s?aiguisent quant aux actes d?incivilité qui augmentent suite à cette ouverture qui est, pour moi, aujourd?hui non régulée et non maîtrisée.

Cela confirme ce que j?ai déclaré à plusieurs reprises ici : on n?ouvre pas au grand public une infrastructure ferroviaire comme on transforme une voie routière en zone piétonne.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Merci.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 70 bis de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2018, V. 307).