Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe LRI relatif aux immeubles I.C.F. "La Sablière" situés 164, rue de Saussure. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2018


 

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Nous examinons les v?ux nos 118 et 118 bis relatifs aux immeubles I.C.F. "La Sablière" situés au 164, rue de Saussure.

La parole est à Geoffroy BOULARD.

M. Geoffroy BOULARD, maire du 17e arrondissement. - Je suis régulièrement interpellé par les habitants sur la situation de la résidence Jacques Balmat, située 164, rue de Saussure, qui assistent impuissants à la lente détérioration de leurs immeubles, faute d'entretien.

Cette situation est parfaitement scandaleuse et inadmissible, car un bailleur est légalement tenu d'entretenir la chose qu'il loue en l'état de servir à l'usage pour lequel elle a été louée.

Je me suis rendu sur les lieux récemment et j'ai pu constater une situation désolante, mêlant insécurité et insalubrité. Je vous demande d'intervenir auprès d'I.C.F. "La Sablière" pour la réalisation dans les plus brefs délais d'une réhabilitation de l'immeuble notamment, et en particulier les parties communes, les caves, qu'un entretien rapide du bâti soit réalisé.

Il est également indispensable que la présence des acteurs du G.P.I.S. soit augmentée sur ce secteur et qu'un audit de sécurité soit réalisé à l'échelle de la résidence pour prévenir la délinquance et les trafics.

J'en appelle au Préfet de police pour la mise en place d'un véritable "plan stupéfiants" sur ce secteur. Les riverains sont excédés par une situation qui ne cesse d'empirer.

Je vous remercie.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Merci.

Pour vous répondre, M. BROSSAT.

M. Ian BROSSAT, adjoint. - Monsieur le Maire du 17e arrondissement, vous nous interpellez aujourd'hui sur la situation des immeubles du 164, rue de Saussure dans le 17e arrondissement, une adresse que nous connaissons bien. La situation sur place, vous l'avez dit, est difficile. Tout le monde en convient. Les problèmes de sécurité pèsent lourdement sur le quotidien des locataires.

Le bailleur I.C.F. "La Sablière" est sollicité tous les jours et tente d'apporter des réponses. Il n'y arrivera pas tout seul d'autant que les problèmes dont on parle sont des problèmes lourds qui renvoient aussi aux responsabilités de la Préfecture de police.

C'est pourquoi, mais ce n'est pas à vous, Monsieur BOULARD, que je vais l'apprendre, l'ensemble des acteurs concernés se sont réunis le 23 mai dernier, je crois, en mairie du 17e, pour affiner le diagnostic et réfléchir ensemble à des solutions. Autour de la table étaient présents, outre les élus et collaborateurs de la mairie du 17e, le commissariat de police, le G.P.I.S. et bien sûr le bailleur I.C.F. "La Sablière".

Un certain nombre de demandes inscrites dans votre v?u ont déjà obtenu des réponses. C'est le cas de l'audit de sécurité dont vous souhaitez la réalisation. Le 23 mai, I.C.F. "La Sablière" s'est engagé à le réaliser avec l'aide de la police et du G.P.I.S. La saisine du Préfet de police a également déjà été effectuée.

Concernant les demandes techniques, même si elles ne constituent pas une solution miracle, cela vous a déjà été dit, le bailleur est prêt à envisager toutes les solutions, y compris en matière de réaménagement du site pour apporter une tranquillité bien méritée aux locataires en place.

Sur cette adresse, la mobilisation de tous est nécessaire pour trouver des solutions. Nous y sommes disposés comme Ville de Paris, le G.P.I.S. également. Je souhaite donc que l'ensemble des acteurs puissent y contribuer et pour tenir compte de l'ensemble de ces éléments, je vous prie de voter le v?u de l'Exécutif.

Je vous remercie.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - La parole est à M. le Représentant du Préfet de police.

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Je ne reviens pas sur le constat, nous le partageons, mais je vais répondre précisément aux demandes du maire du 17e arrondissement.

La rue de Saussure dans son ensemble figure dans le Plan de lutte contre les stupéfiants développé à l'échelle de Paris et coordonné par la Direction régionale de la Police judiciaire. Nous avons des objectifs précis dans cette rue, qui font l'objet de surveillances et d'investigations.

L'année dernière, au mois d'octobre, un trafic de stupéfiants qui se déroulait dans les parties communes de l'immeuble et impliquait un individu bien connu des services, en connexion avec les Pays-Bas, a été démantelé.

Ces investigations portant également sur d'autres réseaux se poursuivent. Nous ne relâcherons pas la pression sur ce sujet.

Deuxième modalité d'intervention, la Préfecture de police et les actions de sécurisation menées dans leur ensemble par le commissariat du 17e arrondissement, renforcées avec les moyens spécialisés de la DSPAP, notamment la Compagnie de sécurisation et d'intervention, et par les moyens de la Direction régionale de la Police judiciaire.

Depuis le début de l'année 2018, nous avons réalisé dans cette résidence plus de 207 opérations de contrôle de hall d'immeuble, 19 opérations conjointes avec le G.P.I.S. notamment, avec lequel les relations sont bonnes et pourront être renforcées par l'arrivée d'une nouvelle équipe de direction. Un certain nombre de contrôles d'identité, des individus ont été verbalisés pour dépôt de détritus et diverses incivilités.

Ces actions étant encore une fois complémentaires des travaux, et des investigations plus longues et complexes que suppose le démantèlement de réseau. Comme vous l'avez rappelé, Monsieur le Maire et l'adjoint à la Maire de Paris, la Préfecture de police était présente à la réunion du 23 mai dernier. Nous sommes disponibles pour participer à l'audit de sécurité et de sûreté qui sera réalisé par le bailleur. Un certain nombre de conseils en matière de prévention situationnelle peuvent permettre de réduire en amont les risques, sans préjudice encore une fois d'une action réactive face aux délits et crimes constatés.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président - Merci.

Monsieur BOULARD, vous maintenez votre v?u ?

M. Geoffroy BOULARD, maire du 17e arrondissement. - Oui, je vais maintenir mon v?u et on va voter le v?u de l'Exécutif tout simplement parce qu'il y a un dernier point qui n'a pas été évoqué, c'est le travail collaboratif entre les différents attributaires de logement, pour que ce soit plus équilibré sur le site. Ce n'est pas repris par l'Exécutif, donc nous maintiendrons notre v?u. Nous voterons néanmoins le v?u de l'Exécutif.

M. Nicolas NORDMAN, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, avec un avis défavorable de l'Exécutif le v?u n° 118 du groupe les Républicains et Indépendants.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est rejeté.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 118 bis de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté. (2018, V. 325).