Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Démocrates et Progressistes relatif à la transparence du service Vélib'.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2018


 

Mme Afaf GABELOTAUD, adjointe, présidente. - Le v?u n° 81 est relatif à la transparence du service Vélib?.

La parole est à Didier GUILLOT.

M. Didier GUILLOT. - Chacun sait ici l?attachement des Parisiens mais aussi des Franciliens, et d?une façon plus générale des usagers du Grand Paris, au système de vélo partage Vélib?.

Le changement de prestataire adopté en septembre dernier s?est traduit - on en a parlé longuement déjà ici - par une crise très importante d?une transition ne respectant ni les délais ni les contrats.

A ce jour encore, le nombre de stations opérationnelles est très en deçà des objectifs, malgré les nombreuses révisions : 656 stations sur 1.400. Pour celles qui sont finies, les usagers peuvent se rendre compte qu?elles ne fonctionnent pas toujours.

"Smovengo" de plus a retiré sans explication convaincante les vélos électriques, alors même que cette nouveauté appréciée fut sans doute un argument clé de "Smovengo" pour convaincre les membres de la C.A.O.

Le nombre d?abonnés est en chute libre. La Ville de Paris a pris ses responsabilités en essayant d?aider l?opérateur à rattraper tous ses retards techniques. Les dirigeants de "Smovengo" et le syndicat "Autolib? et Vélib? Métropole" ont présenté un plan de sortie de crise. Mais nous pensons qu?à ce stade il est impératif d?avoir une vision globale et d'étudier toutes les solutions possibles à une réelle sortie de crise efficace et tenable pour l'intérêt des Parisiens.

Aussi, nous demandons qu'au cas où les problèmes perdureraient à la rentrée, l'Exécutif parisien présente, en 1ère et 3e Commissions, les différents scénarios envisageables concernant le service Vélib' actuel et leurs conséquences en termes organisationnels, financiers et juridiques.

Mme Afaf GABELOTAUD, adjointe, présidente. - Merci.

Monsieur NAJDOVSKI, vous avez la parole.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Madame la Maire.

Comme vous le savez, nous sommes dans un plan de consolidation actuellement qui est la deuxième phase du plan d'urgence que "Smovengo" a présenté début mai. Une première étape a été achevée à la mi-mai avec le retrait de 3.000 vélos qui étaient bloqués et qui ont été remplacés par des vélos neufs.

Pour ce qui est des stations non électrifiées, les batteries sont remplacées quotidiennement. Désormais, la priorité est donnée à l'électrification des stations existantes.

Le Centre de relations clients a été renforcé avec un effectif de 160 équivalents temps plein. L'objectif, aujourd'hui, est de répondre à 100 % des appels au Centre de relations clients, ce qui est le cas. Trente ambassadeurs de terrain sont positionnés, chaque jour, sur les stations les plus utilisées aux heures de pointe, dans chaque arrondissement, pour accompagner les usagers. Ce plan d'urgence a permis de stabiliser la situation avec, depuis trois semaines, un nombre de trajets quotidiens compris entre 15.000 et 20.000. Cela reste toutefois très insuffisant, et Vélib' n'est toujours pas un service pleinement opérationnel, comme on serait en droit de l'attendre. Ceci étant, je rappelle que, sur la question du nombre d'abonnés, vous parlez d'un chiffre en chute libre. On est quand même à 220.000 abonnés, sachant qu'au début de l'année, on était à 130.000. Cela veut dire qu'aujourd'hui, le nombre d'abonnés croît, ce qui veut dire qu'il y a une attente très forte du rétablissement du service Vélib'. C'est la priorité des priorités que d'avoir un service fiable, robuste, et qui fonctionne. C'est la priorité des semaines à venir. Votre v?u propose que nous nous donnions rendez-vous à la rentrée, après cette phase de consolidation, pour présenter la situation, proposer des scénarios envisageables en cas d'enlisement. Nous y sommes favorables avec quelques petits amendements formels. Sous réserve que nous puissions adopter ces amendements, nous donnerons un avis favorable. Par ailleurs, je rappelle que j'organise, depuis le mois de janvier, tous les mois, à destination des groupes du Conseil de Paris ainsi que des mairies d'arrondissement, une réunion avec les représentants de Smovengo. Nous avons eu quatre réunions de ce genre avant chaque Conseil de Paris. J'en referai une avant le Conseil du mois de juillet, d'ici la fin du mois de juin, et je vous invite, Monsieur le Conseiller, à y participer, tout comme les élus de cet hémicycle.

Mme Afaf GABELOTAUD, adjointe, présidente. - J'ai une explication de vote de Mme BOILLOT.

Mme Julie BOILLOT. - Merci, Madame la Maire.

Là encore, une excellente initiative de nos collègues Démocrates et Progressistes. Lors de la dernière réunion d'information avec "Smovengo", qui a eu lieu vendredi, le directeur général a indiqué que plusieurs solutions étaient à l'étude pour rétablir avec plus ou moins de succès, le service Vélib', et que toutes ces solutions seraient présentées dans les prochaines semaines, uniquement au client, c'est-à-dire au Syndicat Mixte "Autolib' Vélib' Métropole".

Or, comme vous le savez, aucun groupe d'opposition n'est représenté au Bureau du Syndicat puisque les deux administrateurs de la Ville sont M. NAJDOVSKI et Mme BARATTI-ELBAZ. La proposition de nos collègues Démocrates et Progressistes permettrait ainsi que le Syndicat et la Ville soient totalement transparents sur ce dossier plus qu'épineux et que chacun d'entre nous dispose de l'ensemble des informations. Nous voterons donc pour ce v?u. Merci.

Mme Afaf GABELOTAUD, adjointe, présidente. - Merci.

Monsieur GUILLOT, acceptez-vous les amendements proposés par M. NAJDOVSKI ?

M. Didier GUILLOT. - Oui.

Mme Afaf GABELOTAUD, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 81 ainsi amendé, avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u amendé est adopté. (2018, V. 315).