Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Parisiens Progressistes, Constructifs et Indépendants relatif au chômage des jeunes dans les quartiers difficiles.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2018


 

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Nous passons maintenant à l?examen de v?ux non rattachés. Le v?u référencé n° 37 est relatif au chômage des jeunes dans les quartiers difficiles.

La parole est à Jérôme DUBUS, pour le groupe PPCI. Vous avez 2 minutes.

M. Jérôme DUBUS. - Récemment, il y a une dizaine de jours, le Gouvernement et le Chef de l?Etat ont lancé un plan sur l?emploi des jeunes dans les banlieues. Il est évident que Paris, dans ce contexte, doit y apporter sa part.

Nous avons des quartiers "politique de la ville" où les jeunes de 18 à 25 ans arrivent à des taux de chômage qui sont de l?ordre de 30 % à 40 %. La moyenne parisienne est à 19 % aujourd?hui sur l?ensemble du territoire parisien, avec des pointes à 30 ou 40 %.

Je crois qu?il est parfaitement possible de décliner ce qui a été annoncé sur Paris. D?abord, beaucoup de grandes entreprises du SBF 120 ou du Cac 40 sont à Paris ou ont leur siège social à Paris et pourraient avoir une action en déclinant ce plan au niveau parisien.

Nous demandons que, premièrement, les grandes entreprises implantées à Paris soient réunies et proposent des solutions pour l?emploi des jeunes dans ces quartiers "politique de la ville" sous l?autorité de la Maire de Paris ; que, deuxièmement, la Maire de Paris définisse, en lien avec l?Etat et les entreprises dont je viens de parler, un plan d?action de lutte contre le chômage des jeunes Parisiens. Je vous remercie.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Merci. Pour répondre, je donne la parole à Afaf GABELOTAUD.

Mme Afaf GABELOTAUD, adjointe. - Merci, Madame la Maire.

Nous avons fait de la lutte contre le chômage des jeunes un objectif prioritaire de cette mandature. Les jeunes ne disposant d?aucune qualification connaissent en effet une plus grande fragilité sur le marché du travail. Une attention toute particulière doit être accordée à ce public afin que ne s?instaure un cercle vicieux qui les éloignerait durablement de l?emploi. L?apprentissage et l?alternance sont une des clés parmi d?autres pour favoriser l?insertion professionnelle des jeunes. La Ville de Paris est pleinement engagée dans la valorisation de ces filières auprès des jeunes comme auprès des employeurs. Nous organisons régulièrement des événements comme les "Forums de l?alternance" où plus de 10.000 contrats en alternance sont proposés afin de rapprocher les demandeurs d?emploi des recruteurs. Le forum "Paris pour l?emploi des jeunes" a attiré quant à lui plus de 11.000 visiteurs pour 2.500 offres.

Le chômage des jeunes est plus élevé dans les quartiers populaires. Le rapport de Jean-Louis BORLOO sur les banlieues laissait espérer des mesures fortes de la part du Gouvernement et je regrette que le Président de la République ne se soit pas saisi des propositions pourtant ambitieuses et nécessaires pour secourir les quartiers rongés par le sentiment d?abandon. Notre politique de l?emploi?

Je tenais à saluer ma collègue Pauline VÉRON car je pense que nous n?avons pas attendu ce v?u pour nous engager pour l?emploi. Depuis de très nombreuses années, le travail a été engagé, porté de façon militante, de façon vraiment très engagée. Merci Pauline car, dans cette continuité, cela me permet d?affirmer que les rencontres avec les employeurs ou avec les entreprises existent déjà ; que nous le faisons, que nous construisons des pactes, des signatures de conventions et ce, très régulièrement. Nous travaillons depuis longtemps en étroite collaboration avec les entreprises présentes sur le territoire parisien mais également avec le Préfet, la DIRECCTE, Pôle Emploi et tous les acteurs du secteur public de l?emploi à Paris - missions locales, E.P.E.C., écoles de la deuxième chance?

Notre action s?inscrit donc résolument dans une démarche partenariale qui n?a jamais cessé. Les rencontres régulières que je peux avoir avec les entreprises parisiennes, les représentants d?employeurs, les syndicats professionnels, la Chambre de commerce et de l?industrie, et les signatures régulières de conventions avec les futurs employeurs le prouvent. Nous avons d?ailleurs récemment passé une convention avec "Leroy Merlin" priorisant les quartiers populaires dans les futures embauches lors de l?implantation de magasins. Nous organisons un grand événement autour du tourisme avec mon collègue Jean-François MARTINS pour précisément sensibiliser à ce public et, surtout, les intégrer dans une ambition "EnJeux Emplois" qui doit anticiper, préparer, former en vue des différents Jeux jusqu?aux Jeux olympiques. Je n?ai cité qu?une infime partie de nos actions et je ne suis que dans la continuité de ce qui a déjà été fait. Je vous demande le retrait puisqu?il est satisfait, sinon ce sera un avis défavorable.

Mme Pauline VÉRON, adjointe, présidente. - Monsieur DUBUS, retirez-vous votre v?u ? Non.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe PPCI, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.