Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains et Indépendants relatif à un bleu budgétaire sur la communication.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2018


 

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Le v?u référencé n° 50 est relatif à un bleu budgétaire sur la communication.

La parole est à M. Pierre GABORIAU, pour deux minutes, au nom du groupe les Républicains et Indépendants.

M. Pierre GABORIAU. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, chers collègues, ce v?u présenté par la présidente, Florence BERTHOUT, et les élus du groupe les Républicains et Indépendants, a pour but de préciser l'effectif exact employé par la collectivité pour ses services de communication. Rattaché à la 2e Commission, il s'inscrit dans la suite logique de mon intervention de ce matin présentant le v?u de bleu budgétaire pour l'effectif total de la Ville de Paris et rappelant les préconisations de la Chambre régionale des comptes dans son rapport d'octobre 2017, notamment au regard de l'augmentation de l'effectif de la Direction de la communication.

La Ville de Paris emploie du personnel au service de la communication, non seulement au sein de la DICOM, mais également au sein du cabinet de Mme la Maire, des cabinets de ses adjoints et dans les autres directions de la Ville. A partir de documents épars, nous sommes arrivés au total élevé de 417 personnes affectées à la communication. Afin de pouvoir apporter une réponse constructive au projet de l'Exécutif, nous avons besoin de faire la distinction entre ce qui relève de la communication politique et de l'information administrative. C'est dans cet objectif de clarification des compétences que nous souhaiterions disposer d'un document unique et consolidé de l'effectif total employé à la communication par la collectivité.

Nous pensons, enfin, que la réponse de l'Exécutif au rapport de la C.R.C. sur ce point est insuffisante. C'est ainsi que notre groupe les Républicains et Indépendants et moi-même vous demandons qu'un bleu budgétaire sur la communication soit joint au budget primitif 2019.

Je vous remercie.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci, Monsieur GABORIAU.

Pour vous répondre, je donne la parole à Bruno JULLIARD.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci, Monsieur le Maire, et merci, Monsieur le président GABORIAU, pour votre v?u, dans lequel, bien sûr, je ne décèle aucune intention polémique, cela va de soi. Je vous informe tout de suite et d'emblée que j'émettrai un avis favorable à votre v?u, en laissant le soin à la DFA et à la Direction de la communication de proposer la forme la plus adaptée et efficace de restitution.

Mais je voudrais toutefois vous apporter quelques précisions dès maintenant de nature, je l'espère et j'en suis sûr, à vous rassurer et à écarter tous les fantasmes.

D'abord, s'agissant des effectifs de la Direction de la communication, ils sont globalement en diminution depuis le début de la mandature. Ils sont aujourd'hui descendus à 191 emplois contre 229 en début de mandature. Cette évolution est liée en partie à des effets de périmètre, l'intégration du protocole à la Direction de la communication, le départ du 3975 à la DDCT, mais aussi à des redéploiements avec un solde de créations-suppressions de moins 20 équivalents temps plein entre 2015 et 2018.

Il a pu y avoir des créations, par exemple six créations que j'ai personnellement demandées dans le Service des partenariats et des mécénats. Ce sera démontré dans l'étude que vous demandez, mais je peux vous dire que ces créations auront été très largement rentables pour la Ville de Paris.

L'ensemble des emplois ne sont pas directement dédiés à la communication et à l'information : moins de 20 postes pour "Communication dans la Ville", environ 10 pour "Paris Médias", environ 45 pour l'information numérique et les réseaux sociaux, moins de 15 pour le service de presse, mais tout cela vous sera parfaitement détaillé. S'agissant du budget de la Direction de la communication, il est en diminution constante, même avec l'effet de l'intégration du protocole, passant d'environ 7 millions en début de mandature à 5,8 millions au budget 2018. Dans le détail, le budget "Communication dans la Ville" représente en réalité moins d'un million d'euros, les publications papier, 0,6 million d'euros, tandis que les grands événements d'animation de l'espace public représentent un peu plus de 2 millions d'euros. Comme vous pouvez vous en rendre compte, les effectifs comme les budgets consacrés à la communication restent maîtrisés. Merci de nous donner l'occasion de le démontrer dans les toutes prochaines semaines.

M. Ian BROSSAT, adjoint, président. - Merci, Monsieur JULLIARD.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe les Républicains et Indépendants, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2018, V. 292).