Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par M. Pascal CHERKI, Mmes Virginie DASPET, Nathalie MAQUOI, Carine PETIT, les groupes Communiste - Front de Gauche et Ecologiste de Paris relatif à Noura Hussein.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2018


 

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Nous examinons le v?u n° 144 relatif à Noura Hussein.

La parole est à Raphaëlle PRIMET.

Mme Raphaëlle PRIMET. - Mes chers collègues, il est des situations humaines qui sont au croisement de tous les malheurs. Noura Hussein est victime d?une quadruple peine. Elle a été mariée de force à un homme qu?elle n?a pas choisi et ce, dans un pays, le Soudan, en retard dans de nombreux domaines, mais qui prévoit tout de même le consentement des femmes à leur propre mariage. Cette jeune femme a été violée par son mari avec la complicité active des membres de sa famille. Oui, cette femme a tué son mari parce qu?il allait réitérer son crime. La justice soudanaise a été tout simplement ignoble. Elle n?a reconnu ni le mariage forcé ni le viol conjugal. En revanche, elle condamne à mort cette femme victime. Si nous n?avions pas eu l?alerte d?Amnesty International, la mort programmée de cette femme aurait été commise dans un silence assourdissant. Au nom de notre engagement contre l?éradication de la peine de mort partout dans le monde, au nom de notre condamnation des mariages forcés et parce que nous défendons la criminalisation des viols partout, il faut sauver Noura du châtiment fatal. A chaque fois qu?une femme dans le monde sera victime d?un système judiciaire ignoble, notre Ville doit se lever et dire "non". Nous sommes des centaines de milliers de par le monde à avoir pris sa défense. 100 femmes dont Anne HIDALGO l?ont fait. Il est de l?honneur de notre Conseil de voter unanimement le v?u que nous proposons. Je vous remercie.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - Merci. Pour vous répondre, la parole est à Patrick KLUGMAN.

M. Patrick KLUGMAN, adjoint. - Merci, Madame la Maire. Merci à Marie ATALLAH et à tous les élus, nombreux signataires de ce v?u, qui attirent notre attention et appellent notre soutien au bénéfice de Noura Hussein. Marie ATALLAH a dit l?essentiel de cette jeune femme qui a été mariée de force. Raphaëlle, mais je pense que Marie ATALLAH était signataire - c?est pour cela. Je salue donc Raphaëlle PRIMET et tous les signataires. Je voudrais parler de la situation de Mme Noura Hussein qui a besoin d?un peu de sérieux tant son cas est difficile. Elle a été mariée de force et violée à plusieurs reprises. Elle a donc assassiné son mari lors d?un viol qui n?était pas le premier, viol qui a été perpétré avec plusieurs personnes et qui était absolument abominable et dont elle ne s?est libérée, pour se défendre, qu?en tuant son mari. Elle a été condamnée à la peine capitale, ce qui permet à la fois d?attirer l?attention sur le mariage forcé, les violences sexuelles et évidemment la peine capitale dans ce pays qui est le Soudan et qui est une justice qui n?en est pas une. Noura Hussein a été condamnée au terme d?un procès plus que sommaire et expéditif qui fait que l?on ne veut même pas reconnaître le terme de "procès" à ce qui l?a frappé. Toutefois, la sanction est là et une campagne internationale a démarré. Effectivement, une pétition a été signée par Anne HIDALGO, a été publiée dans la presse française il y a quelques jours. Il est bon que cette campagne soit relayée, notamment par un v?u de soutien au profit de Noura Hussein. Nous voulons juste modifier légèrement le v?u en ajoutant un considérant rappelant l?engagement de la Ville de Paris en faveur du droit des femmes et nous souhaiterions non pas écrire au Président du Soudan qui - cela n?aura pas échappé à certains d?entre vous - est poursuivi devant la Cour pénale internationale, mais à l?ambassadeur du Soudan en France. Cela nous semble plus efficace et plus approprié s?agissant d?un v?u d?une assemblée démocratique. En tout cas, j?apporte un avis plus que favorable à ce v?u en vous demandant de bien vouloir inclure les deux minuscules amendements que je vous propose.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe, présidente. - D?accord, les amendements sont donc intégrés.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 144 ainsi amendé, avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u amendé est adopté. (2018, V. 339).