Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DDCT 78 - Subventions (116.000 euros) et conventions à 18 associations pour le financement de 18 projets dans les quartiers prioritaires - Espaces Publics 2018.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2018


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous en arrivons maintenant au projet de délibération DDCT 78 relatif à l'attribution de subventions et de conventions à 18 associations pour le financement de 18 projets dans les quartiers prioritaires - Espaces Publics 2018. La parole est à Didier GUILLOT.

M. Didier GUILLOT. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, ce projet de délibération vise à soutenir 18 associations agissant dans les quartiers populaires d?une part, et l?investissement de l?espace public d?autre part. Ces deux objectifs imbriqués sont tout à fait opportuns et me donnent l?occasion de rappeler, au nom de mon groupe, que l?espace public est un enjeu majeur de nos politiques publiques.

Effectivement, l?espace public ne doit pas être un lieu neutre, vide et inactif, tout au contraire. Je me réjouis donc que des associations engagées se saisissent de ces lieux pour mener à bien des projets d?intérêt général. Ces initiatives sont donc à saluer. Je salue les associations qui travaillent au quotidien et donnent de la vie à nos quartiers populaires, souvent en proie à de nombreuses difficultés, notamment financières.

La Ville souhaite une égalité de ces territoires et davantage de solidarité. Elle peut compter sur la richesse et la vitalité des acteurs de terrain. Les associations qui agissent au sein de ces quartiers par l?occupation de l?espace public le prouvent. Elles font preuve d?imagination et dévoilent toutes les potentialités dont regorge l?espace public.

Nous devons donc nous poser la question des nouveaux usages dans cet espace public qui se développe depuis très longtemps : dynamiques économiques, infrastructures, nature en ville. Les associations fourmillent d?idées, alors aidons-les.

En effet, l?espace public est un lieu de toutes les possibilités et vous le soulignez dans votre projet de délibération. En parallèle des nouveaux usages, je pense à des usages plus classiques, à l?animation, à l?embellissement, à la végétalisation, aux projets de "street art". On en a quelques-uns dans le 18e mais pas autant que dans le 13e, il est vrai.

Il est également espace de débats et d?échanges, lieu de rencontres. Ces projets montrent à quel point les associations sont pleines de vie et d?idées. Regardons "Les Fourmis vertes" dans le 18e qui souhaitent sensibiliser aux déchets et à la propreté dans le quartier Charles Hermite, ou encore "Cultures Pas Sages" qui entend mettre en place des ateliers artistiques dans l?espace public dans les 18e, 19e et 20e arrondissements. Ce sont des projets très localisés, au plus près des habitants, ce qui leur donne un caractère concret.

Les autres projets portent la même ambition et c?est ce dont ont besoin les quartiers populaires, des actions résolument concrètes, utiles et efficaces. J?ai d?ailleurs pu mesurer depuis longtemps, notamment dans le 18e, comment des initiatives citoyennes ou associatives, prises justement dans l?espace public, pouvaient aussi faire reculer ou déplacer des occupations indésirables de l?espace public. Je pense notamment au phénomène de prostitution ou de trafic de toxicomanie.

Par conséquent, il serait bon, au regard de ces enjeux multiples, de pouvoir faire dialoguer et rencontrer ces associations déjà engagées dans un dessein commun. Cela permettra de favoriser les échanges d?expériences, de points de vue et d?idées. Cela ne peut qu?améliorer leurs projets. Créons des synergies.

Par ailleurs, outre les aider financièrement, il me semble indispensable de communiquer davantage sur leurs actions au niveau local, car souvent il s?agit d?un public déjà averti, sinon il s?agit d?un public arrivé par hasard.

J?aurais l?occasion de défendre mon v?u sur la piétonisation un peu plus tard, ce qui est en lien avec cette problématique de l?espace public, mais je souhaite réaffirmer l?engagement de mon groupe dans l?initiative populaire de terrain favorisant le partage, l?engagement et la rencontre dans l?espace public et ailleurs.

Je demande d?ailleurs que des zones piétonnes puissent être développées, notamment dans le 18e, mais cela fera l?objet du v?u prochain.

Merci beaucoup.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Didier GUILLOT.

La parole est à Colombe BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Merci pour cette intervention qui met en lumière ce projet de délibération.

C?est en effet une nouvelle ligne de subventions que nous avons souhaité créer cette année, car elle correspond, ce que vous avez rappelé, à un véritable besoin. Je pourrais d?ailleurs dire à deux véritables besoins dans les quartiers car, pour améliorer leur visage, nous soutenons déjà beaucoup de projets en investissement. Je pense au projet du budget participatif, bien sûr, mais également à des délibérations classiques, telles que les subventions d?investissement qui bénéficient aux associations, afin notamment d?embellir et d?améliorer le cadre de vie, et 400.000 euros cette année y seront consacrés. Puis évidemment, mais à une plus grande échelle, ce sont les projets de rénovation urbaine qui sont portés avec la Direction de l?urbanisme.

Ce projet de délibération présente en effet des aides, des accompagnements en fonctionnement, qui correspondent à une véritable attente des acteurs locaux des associations, des collectifs ou des habitants, afin de développer les usages positifs de l?espace public dans nos quartiers. L?ensemble des projets intègre cette participation des habitants. C?est vrai autant sur la question de la propreté, dans le cadre des démarches de gestion urbaine de proximité, que de l?animation ou de la végétalisation de l?espace public et des espaces communs.

Ce projet de délibération regroupe donc 18 projets qui seront accompagnés, et près de 18 associations pour 116.000 euros. Vous l?avez dit, c?est autant du "street art" que de l?agriculture urbaine ou que de l?embellissement, par exemple dans la contre-allée Valentin Abeille, qui est empruntée tous les jours par les familles et les enfants pour aller sur le chemin de l?école. C?est une nouvelle vie pour les pieds d?immeubles dans le quartier Danube, des jeux de rue pour les enfants dans le quartier Fontaine-au-Roi ou des projets d?animation de l?espace public par exemple à la Goutte-d?Or.

Ce type de projets est utile mais valorise également l?image de nos quartiers populaires, leur dynamisme, leur rayonnement. C?est évidemment aussi dans ce souci de mettre en lumière tout ce qui est possible, tout ce qui est faisable, que nous souhaitons pouvoir accompagner ces projets.

Je termine en vous disant qu?il s?agit de la première tranche des projets qui seront accompagnés dans le cadre de ce soutien à l?occupation de l?espace public dans les quartiers populaires. Un second projet de délibération vous sera présenté après l?été. Nous devrions accompagner, après ce second projet de délibération pour améliorer le cadre de vie et l?appropriation par les habitants de l?espace public, à peu près à hauteur de 150.000 euros, avec des résultats très rapides, voire immédiats dans nos quartiers.

Merci, en tout cas, d?avoir salué ces actions.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Madame la Maire.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DDCT 78.

Qui est pour ?

Contre ? Abstentions ? Le projet de délibération est adopté. (2018, DDCT 78).