Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

15 - 2001, DPA 111 G - Réalisation des travaux de rénovation des façades du collège Guillaume-Apollinaire, 39, avenue Emile-Zola (15). - Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de signer un marché de maîtrise d'oeuvre et les marchés de prestations intellectuelles relatifs à la coordination en matière de sécurité et de protection de la Santé des travailleurs et au contrôle technique correspondants. - Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de déposer les demandes de permis de construire et de démolir correspondantes

Débat/ Conseil général/ Septembre 2001


M. Christian SAUTTER, président. - Nous poursuivons le cours paisible de nos débats en passant à l'examen du dossier DPA 111 G qui est situé à la page 5 de l'ordre du jour. Il s'agit des travaux de rénovation des façades du collège Guillaume-Apollinaire qui est situé 39, avenue Emile-Zola dans le 15e.
Il s'agit d'autoriser le Président du Conseil de Paris, en formation de Conseil général, à signer un marché de maîtrise d'oeuvre et les marchés de prestations intellectuelles relatifs à la coordination en matière de sécurité et de la protection de la Santé des travailleurs et au contrôle technique correspondants.
Je donne la parole à l'orateur inscrit, M. DARGENT.
M. Claude DARGENT. - Merci, Monsieur le Président.
Monsieur le Président, chers collègues, je serais très court, je voulais juste souligner, en tant qu'élu du 15e arrondissement, combien nous nous félicitons de voir ce projet de délibération enfin proposé au vote. Le collège Guillaume-Apollinaire est depuis de nombreuses années dans un état de dégradation manifeste. L'état de sa façade lui donne un aspect sinistre. Le principal du collège explique par exemple que cette image négative est un repoussoir considérable pour les familles et c'est d'autant plus dommage que le personnel de cet établissement fournit un excellent travail.
Evidemment, comme par hasard, ce collège, que les municipalités de droite à Paris comme dans le 15e ont laissé se dégrader depuis de nombreuses années, scolarise notamment des éléves issus d'un quartier défavorisé...
M. Christian SAUTTER, président. - Monsieur DARGENT, il faut poursuivre.
M. Claude DARGENT. - Oui, je poursuis dans l'attention de nos collègues.
M. Christian SAUTTER, président. - On va forcer un peu le micro comme cela vous serez parfaitement entendu, même de ceux qui sont distraits.
M. Claude DARGENT. - Mais le problème est loin d'être uniquement esthétique même si on sait l'importance de l'image pour le recrutement d'un établissement, car c'est la sécurité même des éléves et des personnels qui apparaît mise en cause. Et donc je ne peux que me réjouir que les crédits soient enfin programmés pour remédier à ces graves difficultés et souhaiter vivement que les travaux, ainsi envisagés, ne souffrent aucun retard.
Merci.
M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur DARGENT.
C'est Mme BLUMENTHAL qui va vous répondre. Je lui donne la parole.
Mme Michèle BLUMENTHAL, au nom de la 4e Commission. - Merci, Monsieur le Président.
Je remercie à mon tour M. DARGENT pour son intervention. Oui nous pouvons dire enfin, enfin car ces travaux de sécurité au collège Guillaume-Apollinaire, dans le 15e arrondissement, sont réclamés depuis longtemps par tous.
Qui a oublié les manifestations des parents, des enseignants coiffés de casques de protection demandant que les travaux de sécurité soient effectués en urgence ! Tout cela était vain jusqu'à ce jour.
L'opération vise à la rénovation des façades, à l'isolation thermique, à l'éclairage sous l'auvent dans la cour. Elle se déroulera sur trois ans :
- 2001 les études ;
- 2002, première tranche ;
- 2003, la deuxième tranche.
Et lors de la visite de l'établissement par Anne HIDALGO, Eric FERRAND et Claude DARGENT le 20 septembre dernier toute la communauté scolaire était satisfaite.
En effet, depuis 1999 ils avaient constaté une diminution du nombre de travaux engagés sur ce collège, bien que cela ne fût pas un luxe. En 1999, les dépenses étaient de 840.000 F, 750.000 F en 2000 et en 2001 plus de 2 millions de francs.
En conclusion, je puis vous affirmer, Monsieur DARGENT, que tous les travaux de sécurité seront effectués d'ici la fin de l'année.
M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame BLUMENTHAL.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 111 G.
Qui est pour ?
Qui est contre ?
Qui s'abstient ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, DPA 111 G).