Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

3 - Rappel au règlement

Débat/ Conseil général/ Septembre 2001


M. LE présideNT. - Nous allons passer à l'examen de la mise en ?uvre des nouvelles actions prioritaires du 12e Programme départemental d'insertion et des engagements pluriannuels en faveur de l'insertion des allocataires du R.M.I. à Paris.
Je vais m'exprimer brièvement, Après quoi deux vice-présidentes, Gisèle STIEVENARD etMylène STAMBOULI, s'exprimeront et le débat suivra.
Je précise simplement que je serai obligé de partir à 9 heures 20 puisque je dois (pas besoin de le commenter, je pense que c'est de mon devoir) rejoindre le Président de la République pour la cérémonie qui honore la mémoire des harkis.
M. Christophe NAJDOVSKI. - Un rappel au règlement, Monsieur le Maire...
M. LE présideNT. - Je vous en prie, mais brièvement, parce que sinon je ne vais même pas pouvoir parler du P.D.I. !
M. Christophe NAJDOVSKI. - Nous étions en séance hier soir tard et il avait été convenu que la séance durerait jusqu'à minuit. Or, des votes ont eu lieu Après minuit, ce qui est un viol de l'accord tacite qui avait été pris devant les Conseillers, et un certain nombre de v?ux que nous avions déposés ont donc été votés Après minuit en notre absence...
M. Sylvain GAREL. - Et rejetés !
M. Christophe NAJDOVSKI. - ... et rejetés.
Donc, Après votre intervention sur le P.D.I., puisque vous devez partir, je demanderai une suspension de séance, Monsieur le Président.
M. LE présideNT. - La suspension de séance est de droit et vous savez que c'est le Maire qui en fixe la durée ; donc, on verra... Il faudra que cela reste raisonnable.
Pour le reste, c'est bien de dire qu'on ne va pas au-delà de minuit, mais en même temps, qu'est-ce que vous voulez... tout le monde souhaite des ordres du jour extrêmement chargés, on a trois, quatre communications, près de 700 projets de délibération... Pour ma part, je suis content que cette Assemblée travaille beaucoup. Alors, faisons le sacrifice, toutes les quatre semaines, de deux jours et une nuit. Je ne suis pas tellement favorable aux séances de nuit, je vous le dis tout de suite, parce qu'on ne travaille pas bien... regardez, on n'est pas très nombreux ce matin...
M. Yves CONTASSOT. - On n'était pas plus nombreux hier soir !
M. LE présideNT. - Oui, je sais.
Sur le règlement intérieur, je vois plein d'avancées... On va disposer des délibérations 12 jours avant, c'est formidable ! Je suis très content, ce sont des progrés ; pour ma part, étant un vieux Conseiller de Paris ayant siégé surtout dans l'opposition, je dois dire que tout ce qui va dans le sens d'une meilleure intervention par une meilleure information de tous les Conseillers, c'est du bon travail.
En même temps, je nous dis à tous, qui que nous soyons : ne nous mettons pas la barre tellement haute qu'on ne pourrait pas la franchir. Si, par exemple, parfois, il faut siéger jusqu'à minuit et quart, eh bien... peut-être que c'est un petit sacrifice qu'on doit demander.
Après votre interruption de séance, le Maire adjoint qui s'occupe de l'organisation des séances, qui semble faire l'unanimité d'Après ce que j'ai compris, essayera de surmonter cette difficulté.
Vous permettez qu'on passe maintenant au P.D.I. ? Vous ferez Après votre interruption de séance.