Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2001
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

20 - 2001, ASES 75 G - Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de signer avec 17 associations gestionnaires de centres sociaux des conventions. - Participation financière du Département de Paris au fonctionnement de ces équipements, au titre de 2001, ainsi que de la Fédération des centres sociaux

Débat/ Conseil général/ Septembre 2001


Mme Gisèle STIEVENARD, présidente, au nom de la 5e Commission. - Nous allons aborder le dossier ASES 75 G qui concerne les centres sociaux. Participation financière du Département de Paris au fonctionnement de ces équipements, au titre de 2001, ainsi que de la Fédération des centres sociaux.
Je me suis moi-même inscrite sur ce projet de délibération. Je serais brève.
Je vous dirai simplement que l'aide aux jeunes en difficulté en matière d'insertion sociale et professionnelle, la prévention des comportements à risque et le renforcement des liens parentaux font partie d'un des grands chantiers de cette mandature.
Les centres sociaux sont par excellence des équipements de prévention sociale, éducative et culturelle. Ouverts aux jeunes et aux familles dans les quartiers, ils offrent toute une gamme d'activités et de services - soutien à la fonction parentale, médiation, lutte contre l'illettrisme, centres de loisirs, activités périscolaires, permanences sociales - ils favorisent, par une approche globale des familles, le développement de liens sociaux, familiaux et intergénérationnels et participent à ce titre aux politiques d'insertion des populations en grande difficulté.
Ces équipements à gestion associative sont confrontés, pour certains, à une fragilité financière, à un défaut de financement public et à des difficultés de recouvrement des participations familiales dans la mesure où le public accueilli a souvent des revenus modestes.
La Ville souhaite, par conséquent, donner aux 18 associations gestionnaires des 20 centres sociaux de la Capitale les moyens d'un fonctionnement solide et pérenne, permettant d'augmenter le nombre de familles accueillies.
C'est pourquoi, nous vous proposons d'adopter aujourd'hui une nouvelle convention avec ces associations fixant la participation du Département à 3,8 millions de francs contre 1,8 million de francs en 2000, ce qui représente un effort financier sans précédent de la collectivité parisienne en faveur des centres sociaux parisiens.
Dans quelque temps, cette décision sera renforcée par la création de postes d'animateurs au sein de ces centres qui feront l'objet de financements complémentaires lors d'une prochaine séance de notre Conseil.
Je vous remercie.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération ASES 75 G.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2001, ASES 75 G).