Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DAC 104 - Subvention (10.000 euros) à l’association "LGBT Dance, Pride off".

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2018


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le projet de délibération DAC 104 porte subvention à l'association "LGBT Dance, Pride off".

Christian HONORÉ, vous êtes inscrit sur ce projet de délibération?

M. Christian HONORÉ. - Oui, Monsieur le Maire.

Nous allons voter ce projet de délibération qui porte sur une subvention à l'association "LGBT Dance, Pride off" pour l'organisation de la 11e édition de son festival dans plusieurs salles parisiennes, dont le centre Barbara dans le 18e arrondissement. C'est l'occasion pour moi, si vous le permettez, Monsieur le Maire, de revenir sur des actes homophobes, sur des dégradations des marquages au sol des passages piétons aux couleurs arc-en-ciel, avec l'inscription "LGBT hors de France".

Cet acte a suscité l'émotion. Je dis "émotion", alors que l'on aurait pu simplement qualifier ces actes d'"imbécile", de "stupide", commis par des personnes immatures, et les mépriser. L'indignation qui s'est manifestée est saine, parce qu'on a tout de suite compris qu'ils sont révélateurs d'une intolérance profonde, qui ne trouve aucune limite, une intolérance ancrée dans l'esprit de personnes pour qui l'altérité n'existe pas. Ils déterminent la norme et veulent éliminer tous ceux qui ne correspondent pas. "LGBT hors de France", c'est bête, mais terriblement dangereux, et on ne peut pas accepter l'inacceptable. Vous avez eu raison, Madame la Maire, Madame HIDALGO, de décider de rendre ces marquages définitifs. On ne peut pas reculer d'un centimètre devant l'intolérance. Lutter contre l'homophobie et contre toutes les exclusions est un combat de tous les jours. Il n'y a pas de répit. La Marche des Fiertés de samedi dernier a attiré des dizaines de milliers de personnes de tous âges. Elle a été un grand moment festif où se sont exprimées, comme chaque année, des revendications politiques, économiques, sociales, qui alimentent le débat de notre démocratie, et c'est très bien ainsi. L'essentiel est de reconnaître à chacun sa singularité sans porter de jugement. Paris est ville de tolérance, de liberté, de toutes les libertés. L'homophobie et tous les actes de discrimination n'ont pas leur place à Paris.

Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci, Monsieur HONORÉ.

La parole est à M. Bruno JULLIARD pour vous répondre.

M. Bruno JULLIARD, premier adjoint. - Merci beaucoup, Monsieur le Maire. Merci à Christian HONORÉ pour son intervention.

D'abord, je rappelle que ce projet de délibération nous permet de soutenir un événement artistique comme "Jerk off" qui contribue à faire dialoguer les cultures, les mémoires et les imaginaires grâce à cette subvention à l'association "LGBT Dance - Pride off".

Comme vous, bien sûr, je souhaite, moi aussi, condamner avec la plus grande fermeté, et je sais qu'elle est partagée - j'en suis très heureux, d'ailleurs - par l'ensemble des membres de cet hémicycle, partager notre totale condamnation et indignation avec les actes homophobes qu'a subis notre Capitale, notamment à travers des inscriptions sur du domaine privé comme du domaine public.

La très belle et grande réussite de la "Gay Pride", il y a deux jours - Hélène BIDARD y reviendra sûrement dans les heures et jours qui viennent pendant notre Conseil - la très grande réussite de cette "Marche des fiertés", évidemment, porte en elle beaucoup d'espoir, mais elle démontre à quel point nous devons tous être très vigilants quant au respect de l'égalité et à la lutte contre toutes les discriminations.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 104.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2018, DAC 104).