Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe RG-CI relatif à une expérimentation des parcs et jardins sans tabac.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2018


 

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Nous examinons le v?u n° 113 relatif à une expérimentation des parcs et jardins sans tabac.

Madame la Présidente Laurence GOLDGRAB, vous avez la parole.

Mme Laurence GOLDGRAB. - Merci, Monsieur le Maire.

Pour poursuivre la dynamique lancée en 2015 de l?interdiction de fumer dans les aires de jeux, le groupe RG-CI propose par ce v?u de lancer une expérimentation dans les parcs et jardins parisiens en créant des zones sans tabac.

L?objectif n° 1 de ce v?u est bien sûr de lutter contre le tabagisme et la banalisation de la cigarette, notamment auprès des plus jeunes. C?est aussi une question de respect de l?autre car les non-fumeurs doivent pouvoir profiter de l?air frais d?un parc sans subir les fumées de cigarettes.

Puis nous souhaitons lutter contre la pollution que constituent les mégots et contribuer ainsi à la propreté de nos parcs. Je vous rappelle que la Ville agit depuis des années dans ce domaine : en 2017, elle a dressé près de 21.000 contraventions à des fumeurs jetant leurs mégots par terre. Elle a aussi installé des poubelles équipées pour éteindre les cigarettes. Pourtant, ce sont encore 350 tonnes de mégots que les services de la Ville ramassent chaque année dans notre ville. Et vous le savez, cela peut polluer jusqu?à 500 litres d?eau.

Nous devons agir. Si Strasbourg avec la Ligue contre le cancer a pu le faire, pourquoi pas nous ? Il y a là une question de santé publique, de propreté et de protection de l?environnement.

En tout cas, ce sont suffisamment d?enjeux pour que l?Exécutif accueille notre v?u. Si cette expérimentation s?avère fructueuse, j?espère pouvoir vous demander une généralisation à l?ensemble des parcs. Merci beaucoup.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Merci.

Pour vous répondre, Pénélope KOMITÈS.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci, Madame la Présidente.

Comme vous l?avez rappelé, effectivement la Ville de Paris est engagée maintenant depuis de nombreuses années sur cet enjeu de santé publique qu?est la lutte contre le tabagisme passif et la banalisation du tabac. Nous avions engagé en début de mandature une expérimentation d?interdiction dans les aires de jeux du parc Montsouris dans le 14e arrondissement, et c?était avant qu?il n?y ait une généralisation de cette interdiction sur tout le territoire par un décret paru en 2015. Aujourd?hui, près de 500 aires de jeux à Paris sont des espaces sans tabac. Ils permettent de protéger les publics les plus fragiles du tabagisme passif. J?ai souhaité savoir un peu comment cela se passait et les agents de la DEVE notent que trois ans après la généralisation de cette interdiction, cette mesure est globalement très bien respectée par les usagers. Je vous propose de poursuivre cette dynamique en acceptant l?amendement de l?Exécutif qui a été déposé et qui propose, après une concertation avec les mairies d?arrondissement qui se porteraient candidates, d?expérimenter quatre jardins qui seraient non-fumeurs, puis d?effectuer une évaluation de cette expérimentation après quatre mois pour nous permettre de prendre une décision définitive sur ce sujet.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Merci beaucoup.

C?est donc un avis favorable sur le v?u n° 113. Il y a un amendement sur le v?u n° 113 avec un avis favorable : est-il accepté ?

Mme Laurence GOLDGRAB. - Oui. C?est plutôt une interdiction totale mais sur quatre parcs et jardins. Nous acceptons si ces quatre parcs et jardins sont sociologiquement différents car il faut vraiment que ce soit une expérimentation jusqu?au bout. Puis si cela doit nous mener vers une interdiction totale du tabac dans les parcs et jardins, nous y serions bien entendu extrêmement favorables.

Mais d?abord nous acceptons bien cette expérimentation et cette évaluation.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 113 ainsi amendé avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u amendé est adopté. (2018, V. 396).

V?u déposé par le groupe DP