Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe PPCI relatif à l'ouverture au public du tronçon Wagram-Saussure de la Petite ceinture.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2018


 

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Nous examinons à présent le v?u n° 117 relatif à l'ouverture au public du tronçon Wagram-Saussure de la Petite ceinture.

La parole est à M. Jérôme DUBUS ? Non ? Pierre AURIACOMBE. Allez-y.

M. Pierre AURIACOMBE. - Merci, Monsieur le Maire, je vais prendre le v?u de mon collègue Jérôme DUBUS.

C'est un v?u qui concerne le 17e arrondissement.

Il s'agit de l'ouverture au public du tronçon Wagram-Saussure de la Petite ceinture. La Ville de Paris avait annoncé son souhait d'ouverture supplémentaire de 6,5 kilomètres sur la Petite ceinture entre 2017 et 2020. Ce tronçon en fait partie.

Il s'agit d'une ouverture entre la rue de Saussure et le boulevard Pereire-Sud. C'est actuellement un projet qui, si j'ai bien compris, nous est proposé, mais qui entraîne quelques dysfonctionnements. La création de la promenade va entraîner la destruction d'un espace naturel, primordial par ailleurs. Les perspectives paysagères, s'agissant d'un tronçon en tranchée profonde, n'existent pas, et l'utilité de la promenade sur un espace aussi court et cloisonné est incertaine.

Par ailleurs, la Ville de Paris n'envisage pas pour l'instant d'installer d'ascenseur, ce qui rend inaccessible le lieu aux personnes à mobilité réduite. L'Association de sauvegarde de la Petite ceinture a, le 16 mai 2018, exprimé des réserves en parlant de saut vers l'inconnu concernant ce projet.

Par ailleurs, s'agissant d'un espace enterré, en décalage, la sécurisation n'est pas évidente.

Considérant ainsi les inquiétudes légitimes des riverains et considérant que ce projet de tronçon a déjà 18 mois de retard, mon collègue, M. DUBUS, demande qu'une nouvelle réunion publique d'information soit organisée avec les riverains, que cela fasse l'objet d'un débat et d'une consultation, et que soient envisagées des modalités d'aménagement alternatives. Je vous remercie.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Merci.

Pour vous répondre, Pénélope KOMITÈS.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Rapidement. Votre v?u porte sur l'ouverture du tronçon Saussure-Wagram de la Petite ceinture. Nous allons, comme vous le savez, ouvrir assez rapidement un certain nombre de tronçons. Bien évidemment, les questions des riverains en matière de sécurisation sont légitimes, comme sur tous les tronçons que nous ouvrons. Et comme sur tous les tronçons, nous veillerons à la mise en ?uvre, avec des clôtures adaptées et avec l'appui de la DPSP, à la sécurisation du site, sachant que la Petite ceinture doit être ouverte pour tous les Parisiens et pas que pour les habitants du 17e arrondissement. Ce ne sont pas les habitants du 17e arrondissement qui décident ce qu'il va y avoir sur cette portion puisque c'est bien pour tout Paris.

Vous avez dit que c'était un patrimoine parisien majeur. C'est bien la raison pour laquelle nous souhaitons que les Parisiens qui le souhaitent, depuis maintenant plus d'une vingtaine d?années, puissent profiter de la Petite ceinture. Vous dire que ce n'est pas possible de mettre des ascenseurs puisque nous voulons préserver un esprit de sentier ferroviaire que nous déployons à l'échelle de Paris et que, là, nous allons avoir des escaliers d'accès. Le chantier va débuter à l'automne 2018. Le sujet a déjà été discuté amplement depuis maintenant plus de 4 ans, donc j'émets vraiment un avis défavorable sur votre v?u.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Très bien.

Une demande d'explication de vote du maire du 17e, Geoffroy BOULARD.

M. Geoffroy BOULARD, maire du 17e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Je rappelle que le projet de la Mairie de Paris, c'est de programmer l'ouverture au public de plusieurs tronçons de la Petite ceinture dans 9 arrondissements où elle est implantée. Dans le 17e, le tronçon programmé est effectivement compris entre Saussure et Alphonse-de-Neuville. Il est situé en tranchée profonde, de plus de 8 mètres à certains endroits, par rapport au boulevard Pereire et aux rues avoisinantes. Le projet étudié par les services techniques consiste à installer 2 escaliers d'accès - je le rappelle - et le sol sera aménagé sur une largeur de 1,50 mètre environ, cela pour recevoir un matériau naturel perméable au-dessus du ballast afin de rendre le cheminement plus confortable.

La végétation dans les talus sera intégralement conservée afin de conserver, notamment sur ce site, son rôle de lieu boisé et de biodiversité. Il n'y a donc pas du tout de projet de couverture sur la Petite ceinture, à la différence du tronçon plus au Sud, où la Petite ceinture a été recouverte pour protéger les riverains de la circulation des trains du R.E.R. Les activités proposées sont essentiellement des activités de promenade. D'ailleurs, des échanges se poursuivent avec la mairie du 17e sur les aménagements et les activités proposées. Le calendrier de réalisation - je tiens à le rappeler - prévoit un démarrage au printemps 2019, pas avant. Nous n'avons encore qu'un prévisionnel sur cette ouverture.

Je rappelle que notre position était favorable à l'ouverture de ces emprises au public, mais de manière temporaire et sécurisée. L'occupation illicite par des "Roms" sur une partie de ce tronçon a naturellement refroidi les ardeurs de la Mairie sur ce sujet. J?en suis heureux, même si nous restons dans l'objectif de l'ouvrir au public de manière sécuritaire et garantie. Il est important aussi que la Mairie de Paris s'engage à communiquer sur des futurs horaires d'ouverture de la Petite ceinture et apporte les garanties nécessaires. Je tiens aussi à rappeler que plusieurs réunions publiques ont eu lieu sur le sujet. Il y en aura une prochainement qui est prévue avec l?un de mes adjoints en charge de ce quartier.

C'est un v?u assez inutile qui ne fait que reprendre ce qui est déjà en cours de discussion. Quant aux considérants, ils sont en complète contradiction avec les propositions, donc nous ne prendrons pas part au vote sur ce v?u. Je vous remercie.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Le v?u est-il maintenu ? Très bien.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 117 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est rejeté.