Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DEVE 110 - Subvention (120.000 euros) à Elogie-SIEMP pour ses actions en faveur de la végétalisation du bâti, de l’agriculture urbaine et du développement de la biodiversité.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2018


 

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DEVE 110 relatif à une subvention à Elogie-SIEMP.

La parole est à Mme Joëlle MOREL.

Mme Joëlle MOREL. - Merci, Monsieur le Maire.

J?interviendrai ici sur les trois projets de délibération concernant les actions de végétalisation du bâti, de l?agriculture urbaine et du développement de la biodiversité, c?est-à-dire les projets de délibération DEVE 110, DEVE 111 et DEVE 109.

Le projet de délibération DEVE 110 propose une subvention de 120.000 euros à Elogie-SIEMP pour une surface de 350 mètres carrés dans le 4e arrondissement et prévoit la construction d?un escalier depuis le dernier étage jusqu?à la terrasse et l?installation d?eau et d?électricité.

Le projet de délibération DEVE 111 propose une subvention de 65.000 euros à "Paris Habitat", surface : 760 mètres carrés dans le 20e arrondissement, et bénéficiera de la construction d?un escalier depuis le dernier étage et l?installation d?eau et d?électricité.

Le projet de délibération DEVE 109 : 150.000 euros au budget participatif à l?Assistance publique.

Ce dernier projet de délibération permettra, après divers travaux, d?augmenter la surface de toiture parisienne, au total : 5.300 mètres carrés, avec aussi la création d?un escalier extérieur, de poses de garde-corps complémentaires et l?installation d?eau et d?électricité.

Si le groupe Ecologiste se réjouit du développement de plus de nature en ville et comprend la volonté de respecter l?objectif fixé en début de mandature de 100 hectares de toits, façades et murs végétalisés d?ici 2020, il est toutefois important que les décisions d?investissement faites par la Ville soient réalisées en toute transparence et avec toutes les garanties, surtout quand ces investissements sont conséquents. En effet, la dépense totale, entre les projets de délibération DEVE 110, DEVE 111 et DEVE 109, s?élève à 335.000 euros pour 6.410 mètres carrés, et représente donc une somme importante en matière de végétalisation pour notre ville.

Nous souhaitons donc avoir des informations précises concernant le cadre de ces opérations. En effet, certaines absences sont surprenantes. Si nous prenons la convention de subvention entre la Ville de Paris et Elogie-SIEMP, il n?est nulle part fait mention de l?affectation des 120.000 euros. De quel type de dépenses s?agit-il ? Est-ce pour la végétalisation, des formations de jardinage ? Est-ce pour construire un escalier, comme il nous est indiqué dans l?exposé des motifs et, donc, dans un document non contractuel ? Aucune information, surtout, et aucun engagement de la part du bailleur, le seul engagement étant de mettre le logo de la Ville sur des supports de communication.

Les deux autres conventions sont similaires. Il faut aussi, par exemple, noter une erreur dans la convention avec "Paris Habitat", qui donne 65.000 euros à l?Opéra de Paris au lieu de "Paris Habitat".

Deuxièmement, ces trois sites faisaient partie de "Parisculteurs 2", et sont donc des sites dont les lauréats ont déjà été désignés, c'est-à-dire que la Ville de Paris a pris l'engagement de ces travaux sans qu?ils ne soient votés au préalable au Conseil de Paris, et ceci est regrettable pour notre processus démocratique.

Je termine par quelques questions encore :

Ces trois projets de délibération s'inscrivent-ils dans un même processus ?

Feront-ils l'objet d'un appel à projets indépendant, géré par les bailleurs ?

La Ville aura-t-elle un droit de regard ?

Les trois sont-ils subventionnés par le budget participatif "Cultiver en ville" ?

Quels seront les retours pour les locataires qui résident dans les bâtiments d'Elogie-SIEMP et de "Paris Habitat", ainsi que pour le personnel et les patients de l'A.P.-H.P. ?

Comment toutes ces personnes seront-elles associées à ces opérations de végétalisation ?

Y a-t-il un projet de jardins partagés ? Sujet sur lequel nous attendons toujours un bilan demandé à plusieurs reprises. Je vous remercie pour toutes ces réponses que nous attendons avec un peu d'impatience.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Merci.

Pour vous répondre, la parole est à Mme Pénélope KOMITÈS.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci, Madame MOREL.

Vous me donnez l'occasion de réaffirmer l'engagement des bailleurs sociaux en faveur de la nature en ville et de nos coopérations. Ce sont vraiment des partenaires essentiels. Les bailleurs sociaux se sont effectivement inscrits dans les projets développés par la Ville, notamment à travers "Parisculteurs", à travers "Un arbre dans mon jardin" mais nous allons y revenir. Les dossiers qui vous sont présentés ici sont des projets qui ne sont directement plus liés aux "Parisculteurs", sur les opérations P2 pour des travaux d'investissement que vous avez d'ailleurs vu passer dans un certain nombre de jurys, pour un certain nombre d'entre vous qui étiez là. Ce que je peux vous dire sur le sujet, et concernant votre demande d'information, je pense que nous pourrons vous faire une présentation plus détaillée à un autre moment.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DEVE 110.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2018, DEVE 110).