Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DAC 445 - Apposition d’une plaque commémorative en hommage aux personnels des messageries de presse 111, rue Réaumur (2e).

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2018


 

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Nous allons maintenant rapidement examiner le projet de délibération DAC 445.

La parole est à Jacques BOUTAULT.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Monsieur le Maire, il s'agit d'apposer une plaque dédiée aux personnels des messageries de presse rue Réaumur. C'est un geste symbolique important. Le mur de cet immeuble arborait autrefois une plaque qui rendait hommage à ces ouvriers résistants contre l?occupation. Elle a disparu voici 10 ans et elle n'a pas été retrouvée malgré les recherches.

La réinstallation de cette plaque est à l'initiative de l'institut C.G.T. d'histoire sociale, qui a travaillé en commun avec la Ville de Paris et les services de Catherine VIEU-CHARIER. Je tiens à les en remercier.

Fait de plus en plus important à souligner : elle a obtenu l'accord du propriétaire de l'immeuble pour être réinstallée. Elle abordera un nouveau texte puisque l'ancien texte parlait d?occupants allemands. Il me paraît plus juste de parler d'occupants nazis, compte tenu que ce qui caractérisait ces occupants n'étaient pas leur nationalité, mais bien leur orientation politique.

Je me réjouis de cette mémoire retrouvée pour les ouvriers et les journalistes qui ont résisté au péril de leur vie à l?occupant en imprimant clandestinement des journaux interdits. A l'heure où la liberté de la presse et le droit du travail sont mis à mal, rappeler ces faits est de bonne politique.

Je voulais ajouter que nous allons apposer une plaque à l'initiative du Syndicat national des journalistes dans quelque temps et que nous aurons, dans notre arrondissement qui héberge beaucoup de journaux, qui en a hébergé historiquement encore beaucoup plus - il y a encore l?A.F.P., "L?Obs", "Alternatives économiques" dans ses murs -, que cet arrondissement de la presse s?honore d?honorer les journalistes tombés au combat, les journalistes résistants et tous ceux qui se battent pour notre droit d'avoir une information libre, parfois au péril de leur vie.

Je vous remercie.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Je vous remercie.

La parole est à Catherine VIEU-CHARIER.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Monsieur le Maire, je vous remercie pour cette intervention qui, à quelques semaines des commémorations de la Libération de Paris, comme chaque année, met en avant un fait marquant de la résistance parisienne dans la semaine de la Libération d'août 1944. L'instruction de ce dossier a été fort longue, vous l?avez souligné, mais nous avons désormais tous les accords nécessaires pour procéder à la pose de cette plaque. Je rappelle d'ailleurs qu?en 1946, une plaque rendait déjà hommage aux ouvriers résistants, dont plusieurs ont été fusillés, torturés ou déportés. A la suite des travaux et du changement urbanistique, il ne restait plus trace de cet hommage, comme vous l?avez indiqué, parce que la plaque avait été dérobée. Je suis très heureuse que nous ayons enfin abouti dans ce dossier.

Evidemment, je suis tout à fait d'accord avec vous pour mettre "occupants nazis" à la place d'"Allemands", parce que je trouve que, maintenant, cela n'a plus de sens de mettre "Allemands". Bien évidemment, j'en ferai part à la DAC et nous changerons ces termes.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Je vous remercie.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 445.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2018, DAC 445).

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Nous allons maintenant suspendre la séance jusqu'à demain matin, 9 heures, où nous recommencerons en examinant le projet de délibération DEVE 5.

Je vous remercie, et bonne soirée.