Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par l'Exécutif relatif à la Parisienne de photographie. Vœu déposé par le groupe PCF-FG relatif aux salariés de la Parisienne de photographie.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2018


 

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Nous allons passer à l'examen de v?ux non rattachés. Le v?u n° 91 de l'Exécutif, à propos de la Parisienne de photographie.

La parole est à Nicolas BONNET-OULALDJ.

Ah non, Danièle PREMEL pour présenter le v?u n° 92, et ensuite on parlera du v?u n° 91.

Mme Danièle PREMEL. - Merci, Monsieur le Maire.

Aujourd'hui plus que jamais, le service public est menacé et le domaine culturel ne fait pas exception à cette règle.

La Parisienne de la photographie conserve un savoir-faire et une expertise dans le domaine de la photographie. Elle reste un acteur essentiel dans l'archivage numérique et dans la préservation du patrimoine parisien. Malheureusement, par souci de contraintes budgétaires, la Ville de Paris a pris la décision d'externaliser le service de numérisation de la Parisienne à l'appui d'études dont nous n'avons jamais eu connaissance.

Le groupe Communiste a toujours défendu le service public, notamment dans le domaine de l'art, qui est pour nous un processus d'émancipation, de pratiques culturelles, et de liberté dans lequel les politiques publiques, la Ville de Paris, doivent être et rester centrales.

Nous attendons ainsi une solution pour garantir le maintien des postes au sein de la Ville de Paris, dans le service de numérisation de la Parisienne, et la conservation du savoir-faire de cette équipe. Nous savons que la création d'une cellule de numérisation chargée des prises de vue au sein de la Ville de Paris serait moins coûteuse pour la Ville qu'une externalisation du service.

La commission d'appel d'offres pour la reprise de l'activité de numérisation n'a pas été fructueuse, car les prestataires dépassaient les seuils financiers. Nous retirons donc notre v?u au profit de l'Exécutif en raison du fait qu'il accepte d'ajouter un considérant permettant d'étudier la possibilité, pour celles et ceux qui le souhaitent, d'être intégrés à la Ville. Nous souhaitons que cette intégration se fasse dans le cadre d'un dialogue social maîtrisé.

Je vous remercie.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Je vous remercie.

Je donne la parole à Véronique LEVIEUX pour vous répondre et j'ai une explication de vote de Jacques BOUTAULT après.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe. - Je vous remercie.

Je remercie Danièle PREMEL d'avoir présenté ce v?u déposé par le groupe Communiste, qui vient en complément et a permis une discussion du v?u que l'Exécutif avait au préalable déposé en 2e Commission pour faire le point sur la situation de la S.P.L. "La Parisienne de photographie", dont on a déjà eu l'occasion d'évoquer la situation au sein du Conseil de Paris.

Le v?u de l'Exécutif a pour objectif de refaire le point sur l'essentiel des étapes et procédures qu'a connues la S.P.L., dont la dernière en conformité avec la décision prise par son conseil d'administration en octobre dernier, de lancer un marché qui avait pour principale vocation de répondre aux besoins de numérisation de la Ville de Paris et notamment son secteur culturel et par la même, de proposer d'avoir une offre de reprise de l'ensemble de l'équipe des 5 salariés de la société.

Nous avons eu 2 offres, qui malheureusement ont été financièrement au-dessus de la demande de la Ville de Paris. Nous avons été contraints de nous retrouver dans la situation de constater que le marché était infructueux et nous regrettons cette situation.

L'objectif de ce v?u est donc de confirmer, mais les faits sont en cours avec la S.P.L. et le soutien de la Ville, notre détermination évidemment d?accompagner et de faire en sorte de répondre aux demandes des cinq salariés - ils ne sont plus dans une équipe de cinq et il y a individuellement des propositions, des souhaits et des attentes différents - et que ces besoins puissent trouver la meilleure solution.

L?attendu que nous proposons explicite cette détermination, à savoir que s?il y avait une ou plusieurs demandes faites d?intégration au sein des services de la Ville, évidemment cela serait tout à fait étudié par les services de la Ville.

Je vous remercie d?avoir accepté cet amendement que nous faisons au v?u de l?Exécutif. Nous continuons toutes et tous à nous mobiliser sur ce sujet, à la fois le directeur de la S.P.L., évidemment le président Jacques BOUTAULT, les membres du conseil d?administration et l?ensemble des services de la Ville pour déboucher sur ce dossier délicat.

Je vous remercie.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Monsieur BOUTAULT.

M. Jacques BOUTAULT, maire du 2e arrondissement. - Je voulais m?associer, en tant que président de la Parisienne de photographie, au v?u de l?Exécutif. Je remercie Véronique LEVIEUX d?avoir été attentive à la demande formulée en conseil d?administration qui était que, suite à ce marché infructueux, aucun des salariés, qui n?ont pas pu être repris avec la société qui aurait dû reprendre la numérisation, ne soit laissé au bord du chemin et qu?une solution soit trouvée pour chacune de ces cinq personnes, afin qu?elles puissent poursuivre leur activité professionnelle ou leur projet personnel.

Deux salariés vont démarrer un congé individuel de formation et ont donc des projets autres. Un autre souhaite assez fermement intégrer les services de la Ville de Paris pour apporter son savoir-faire en tant que photographe et spécialiste de la numérisation. L?autre personne a encore un projet à construire. Je suis ravi que la Ville soit attentive à la question sociale que posent ces cinq personnes et qu?elle puisse, pour chacune d?elle, trouver une solution qui lui convienne.

Cela ne met pas fin aux difficultés que peut rencontrer la Parisienne de photographie, puisqu?actuellement son équipe de diffusion et de commercialisation doit pouvoir être confortée et trouver une solution pour mieux diffuser ces images, afin d?équilibrer les comptes de la Parisienne et la sauver définitivement. Mais on avance à la poursuite de la D.S.P.

Merci beaucoup.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Merci.

C?est une minute normalement les explications de vote. Madame PREMEL, est-ce que vous maintenez votre v?u ?

Mme Danièle PREMEL. - J?avais dit que je le retirais.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Pardon.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 91 bis de l?Exécutif qui se substitue au v?u initial.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2018, V. 384).