Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

roupe Ecologiste de Paris relatif à la concrétisation de la nouvelle économie de proximité.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2018


 

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant - c?est bientôt la fin ! - le v?u référencé n° 204 relatif à la concrétisation de la nouvelle économie de proximité.

La parole est à Mme Joëlle MOREL, pour deux minutes, pour le groupe Ecologiste.

M. David BELLIARD. - Cette fois-ci, c?est moi qui vais le faire, on intervertit.

Madame la Maire, mes chers collègues, la Ville de Paris a un temps d?avance sur la politique commerciale : 280 commerces pour 1.000 habitants. Paris est la première ville française en nombre de commerces et garde une identité commerciale spécifique, avec notamment l?installation de commerçants indépendants en centre-ville.

C?est grâce en partie aux opérations confiées à la SEMAEST, telle que Vital?Quartier, le contrat de revitalisation commerciale et les opérations de soutien au commerce culturel ou soutien aux artisans du Viaduc des Arts par exemple, ou à la Cour de l?Industrie, que la Ville de Paris reste une des villes les plus commerçantes à l?échelle européenne.

Pour poursuivre le travail de la SEMAEST qui s?adresse et soutient les commerçants indépendants dans les rez-de-chaussée des copropriétés privées, la ville a créé un G.I.E., opérateur économique parisien, qui a vocation à commercialiser les rez-de-chaussée des immeubles sociaux appartenant aux bailleurs R.I.V.P., "Paris Habitat" et Elogie-SIEMP.

L?année dernière, la charte de coopération "Paris Commerces" a permis de préciser les modalités de coopération, de mutualisation de moyens et de lister les propriétés d?action au service des commerçants parisiens. Un premier comité de pilotage en octobre 2017 a initié l?articulation G.I.E. et SEMAEST pour concrétiser la mutualisation des personnels et des prestations de service, notamment au niveau de la communication.

Un choix stratégique a donc été lancé récemment. Il est nécessaire de se donner les moyens et le temps pour qu?il porte ses fruits. C?est pourquoi nous demandons la programmation des prochains comités de pilotage avec l?ensemble des partenaires, la programmation de la réunion du comité de pilotage présidé par Mme la Maire qui associera le G.I.E., la SEMAEST, les services ainsi que les groupes politiques, et que notre Ville organise un point d?avancement entre le G.I.E. et la SEMAEST et définisse les perspectives : la marque "Paris Commerces", les plateformes en ligne, le guichet unique d?offres de locaux, la plateforme Bourse aux locaux.

Suite aux instructions de la Ville, la SEMAEST s?est engagée depuis 2017 dans une stratégie de redressement des comptes qui lui permettra d?atteindre fin 2019 un équilibre dynamique.

S?il faut penser restructuration, alors mettons-nous autour de la table dès septembre, c?est ce que nous proposons, et étudions toutes les options en toute transparence : le renforcement avec le G.I.E., la dimension métropolitaine ou encore le regroupement des S.E.M. et bailleurs.

Je vous remercie.

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur le Président.

Pour vous répondre, la parole est à Mme Véronique LEVIEUX.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe. - Merci, Madame la Maire.

Mes chers collègues, lors de la séance de mai 2017, Olivia POLSKI vous a présenté notre plan d?action dit "Paris Commerces", proposant tout particulièrement nos deux outils, le contrat "Paris Commerces" confié à la SEMAEST et le G.I.E. "Paris Commerces", nouveau service chargé de commercialiser l?ensemble des locaux des trois bailleurs sociaux parisiens.

La réussite de cette politique repose naturellement sur une coopération fluide et transparente avec les élus et les maires d?arrondissement, ce qui est l?objet de votre v?u. Des comités techniques "Paris Commerces" que vous mentionnez ont été pensés en ce sens. Ils réunissent autour du maire d?arrondissement le G.I.E., la SEMAEST, la DAE et, selon les configurations souhaitées par la Mairie, les équipes de développement local, des conseillers de quartier ou tout autre acteur économique local.

De telles réunions ont déjà eu lieu dans les 10e, 11e et 18e arrondissements. D?autres sont prévues dans les prochains mois, en fonction des demandes et des disponibilités des mairies d?arrondissement.

En parallèle, et comme le prévoit le contrat "Paris Commerces", la SEMAEST a rencontré ou sollicité les dix arrondissements concernés par le dispositif et aura terminé d?ici la fin de l?année.

S?agissant d?un comité de pilotage parisien, il a été réuni à deux reprises, en juin 2017 et janvier 2018, et se réunira à nouveau à l?automne prochain lorsque le G.I.E. bouclera sa première année d?activité. Pour ce qui est de la coopération entre la SEMAEST et le G.I.E., elle a donné lieu à la signature d?une charte fin 2017 et fait l?objet de réunions de suivi régulières sous l?égide de la DAE. Quant à la dimension métropolitaine de cette action, elle est évidemment intéressante et se retrouve notamment dans les études et les partenariats que la SEMAEST a déjà pu mener avec des communes franciliennes telles que Pré-Saint-Gervais, Bagnolet ou encore Romainville. Vous l?aurez compris, nous souscrivons avec Olivia POLSKI tout à fait à votre souhait de poursuivre dans cette voie et émettons un avis favorable concernant ce v?u visant à renforcer davantage la coordination de notre action en faveur d?un commerce de proximité et de qualité. Je vous remercie.

Mme Célia BLAUEL, adjointe, présidente. - Merci, Madame la Maire.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Ecologiste de Paris, assortie d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2018, V. 432).