Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Ecologiste de Paris relatif à la politique de l'arbre à Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2018


 

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Nous examinons les v?ux non rattachés. Le v?u n° 111 relatif à la politique de l'arbre à Paris.

La parole est à Mme Joëlle MOREL, pour deux minutes maximum.

Mme Joëlle MOREL. - Merci, Monsieur le Maire.

Une relation particulière très forte relie les humains aux arbres. Régulièrement, des nouveaux livres paraissent sur ce thème. Le livre "Penser comme un arbre" de Jacques TASSIN nous révèle que l'arbre nous donne "l?heure intime du monde" et nous démontre qu"'en regardant pousser les arbres que nous avons plantés, nous réinstallons notre confiance dans l'avenir".

Dans les villes, cette relation est encore plus sensible, car nous souffrons de la densification et du nombre restreint d'arbres. L'intervention attentionnée du service de l'arbre de la DEVE nous rappelle au quotidien que les arbres sont très fragiles et peuvent être malades. Nous demandons qu'en cas d'abattage des arbres une information toute particulière soit installée sur le tronc de l'arbre, pour que les habitants puissent comprendre pourquoi on abat les arbres.

Chaque année, 1.500 arbres sont abattus à Paris. Une fois coupés, pour de bonnes raisons, il est parfois pour certains d'entre nous insupportable de voir des souches qui semblent abandonnées pendant plusieurs années sur le trottoir ou sur une placette. Il est aussi parfois incompréhensible qu'une fois la souche retirée, l'espace reste vide et qu'il n'y ait pas de nouvelles plantations.

Les objectifs de notre mandature fixés par la Ville de Paris sont donc ambitieux : plantation de 20.000 arbres supplémentaires d'ici à 2020. A ce jour, 9.000 sont déjà plantés. Nous aimerions avoir des informations plus régulières autour de la plantation, des abattages des arbres. C'est pourquoi nous demandons une information toute particulière par rapport à la plantation, à l'élagage, à l'abattage par un affichage à l'emplacement considéré. Nous demandons que le choix des essences soit aussi établi en concertation avec les riverains lors des comités de végétalisation ou des conseils de quartier.

Nous demandons que la Ville de Paris demande aux bailleurs sociaux de s'engager à informer les locataires, lorsqu'il y a des abattages sur leurs parcelles. Nous demandons qu'un bilan d'étape par arrondissement soit communiqué en 3e Commission avant la fin de l'année concernant les dispositifs des 20.000 arbres.

Ainsi, une cartographie des arbres abattus, des souches existantes, des arbres remplacés, une cartographie des nouveaux emplacements de plantations d'arbre, une cartographie des vergers dans les écoles, la liste des copropriétés qui ont bénéficié d'un arbre dans ma copropriété. Enfin, la projection des emplacements des 10.000 prochains arbres qui seront plantés d'ici la fin de la mandature et que cette présentation soit donnée pour que l'on puisse avoir une vision plus précise des plantations. Je vous remercie.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Merci.

Pour vous répondre, la parole est à Mme Pénélope KOMITÈS.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe. - Merci, Madame MOREL. Je sais que vous attachez beaucoup d'importance à notre politique de l'arbre. Vous dire que l'information des Parisiens sur ce sujet est déjà très très importante, puisque les Parisiens eux-mêmes nous ont demandé à plusieurs reprises et souvent de mettre des dispositifs en place. On a plusieurs dispositifs d'information. Nous avons déjà sur Paris.fr, de manière classique, des informations sur les travaux concernant les arbres. Sur les travaux d'abattage, nous avons des panneaux d'information qui sont systématiquement installés depuis maintenant 4 ans, depuis le début de la mandature, une à deux semaines avant les abattages sur les lieux d'abattage en amont des opérations. Ce n?est pas le cas pour les abattages d?urgence, bien évidemment, mais, pour tout le reste, nous avons ces panneaux d'information qui sont sur les arbres. J'ai par ailleurs demandé aux services de la DEVE de prendre des photos de ces panneaux de manière à indiquer après aux Parisiens que ces informations étaient bien présentes. Nous avons également une base de données avec toutes les essences plantées à Paris, qui est en open data et qui fait le point aujourd'hui sur tous les arbres d'alignement à Paris. C?est en open data et tout le monde peut aller regarder. Je dis également que nous avons mis en place, si cela vous intéresse, un nouvel affichage de manière à indiquer comment nous prenons soin des arbres et quel type d'arbre va être planté. Je suis donc favorable à ce que le choix des essences puisse faire l'objet d?échanges avec les habitants, en cohérence avec le Plan Biodiversité, pendant les comités de végétalisation, en sachant qu'il y a un certain nombre de plantations qui reçoivent les avis des architectes des bâtiments de France. Il faudra donc se caler. De même, j'écrirai aux bailleurs sociaux pour qu?ils s'engagent à informer les locataires de l'abattage des arbres. Et oui à un bilan d'étape par arrondissement en 3e Commission et à une présentation du dispositif "20.000 arbres" et, si possible, de tous les arbres qui seront plantés d'ici la fin de la mandature. Je vous propose donc un amendement de l'Exécutif.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Très bien.

Pour le v?u n° 111, l'amendement proposé est-il accepté ?

Mme Joëlle MOREL. - C?est une demande qui est portée par beaucoup d'élus du 11e de Paris et je maintiendrai donc le v?u.

M. Emmanuel GRÉGOIRE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 111 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Je pense à vue de nez qu'il est adopté. Je vais vous demander de relever la main, s'il vous plaît.

Qui est pour le v?u n° 111, distinctement ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté. (2018, V. 394).

Je vous remercie.