Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mme Danielle SIMONNET relatif au rôle des O.P.H.L.M. pour la construction du Village olympique et du Village des médias.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2018


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le v?u référencé n° 183 est relatif au rôle des O.P.H.L.M. pour la construction du Village olympique et du Village des médias.

La parole est à Mme Danielle SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - Je pense que là, il n?y aura pas de v?u de l?Exécutif. Il sera adopté d?emblée, j?imagine.

Ce v?u est relatif au refus de l?instrumentalisation des moyens du logement social pour la construction des sites olympiques. C?est tout de même surréaliste - vous vous rendez compte - que la loi olympique permette que le Comité d?organisation des Jeux olympiques puise de l?argent dans les organismes H.L.M. pour financer des installations pour les Jeux olympiques.

Cela paraît énorme, dit ainsi, mais c?est pourtant cela. Je trouve cela scandaleux. Le COJO bénéficie déjà de facilités et de moyens considérables alors que les organismes H.L.M. connaissent, au contraire, de très grandes difficultés pour mener à bien leurs missions qui seront, en plus, aggravées par la politique gouvernementale.

Les récentes déclarations de M. FERRAND, Directeur général de "Solideo", sur la mobilisation des fonds des O.P.H.L.M. pour la construction du Village olympique et du Village des médias sur la Seine-Saint-Denis, ont de quoi nous mettre en colère face à la crise du logement social en Seine-Saint-Denis.

On sait pourtant que les répercussions de Paris 2024 ne seront pas bonnes car elles aggraveront la spéculation immobilière, le renchérissement du foncier et l?inaccessibilité au logement qui frappera les populations les plus défavorisées de la Seine-Saint-Denis.

C?est exactement ce qu?il s?est passé à Londres là où le stade s?était mis en place, dans les quartiers les plus populaires : cela a chassé la population en provoquant une explosion de la spéculation. Ce sera la même chose.

En plus de cela, c?est avec l?argent des bailleurs sociaux. Eh bien, non, ce n?est pas possible. Donc, à travers ce v?u, je souhaite que la Maire de Paris, présidente de "Solideo", renonce à mettre les O.P.H.L.M. au service de la construction du Village olympique, du Village des médias ou de tout autre équipement olympique afin de préserver les moyens et les objectifs du logement social.

Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Jean-François MARTINS.

M. Jean-François MARTINS, adjoint. - Madame SIMONNET, si l?on vote votre v?u, les offices H.L.M. ne seront pas appelés à construire le Village olympique. Que se passe-t-il alors ? Eh bien, on ne fait que du logement privé. Et donc, qu'est-ce que l'on fait sur l'île Saint-Denis où il y a le Village olympique ? De la spéculation, de la gentrification et de l'exclusion des classes populaires de l'île Saint-Denis.

Comme nous ne défendons ni la gentrification, ni la spéculation, ni l?exclusion des classes populaires, j'invite à voter en défaveur de ce v?u.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Je vous rassure : même si on l'avait voté, cela? Je plaisante.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par Mme SIMONNET, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.