Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains et Indépendants relatif à la sécurisation des parcs et jardins du 15e.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2018


 

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Le v?u n° 105 est relatif à la sécurisation des parcs et jardins dans le 15e. La parole est à Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE.

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Merci, Madame la Maire.

Madame la Maire, mes chers collègues, si la surveillance des parcs et jardins relève depuis 2016 de la compétence de la Direction de la Prévention, de la Sécurité et de la Protection, sur le terrain, la présence des agents n'est effective et permanente que dans les grands parcs du 15e et reste occasionnelle dans les autres jardins où les habitants se plaignent de ne jamais voir d'agents de sécurité.

Résultat : sur des sites bien identifiés comme les squares Clos-Feuguières, Necker, ou Violet, les usagers sont confrontés à des troubles de tout ordre : jeux de ballons intempestifs, présence de chiens dangereux, sans compter les trafics en tout genre.

Seuls face aux incivilités ou à l'insécurité, les usagers ressentent un sentiment d'abandon.

Si la DPSP répond toujours favorablement à nos demandes d'intervention, ses rondes ne sauraient remplacer une présence plus permanente, plus dissuasive et plus sécurisante pour les habitants.

A ces problèmes s'ajoute le manque de fiabilité de la fermeture des jardins, beaucoup sont ouverts régulièrement chaque nuit, suscitant des nuisances nocturnes, ces intrusions laissent supposer que les clés des cadenas sont détenues par de nombreuses personnes non habilitées à les utiliser, sachant en prime que la même clef ferme tous les jardins.

Devant cette situation, nous vous demandons, Madame la Maire :

- de rétablir une présence permanente d'agents dans plusieurs jardins du 15e bien identifiés, dans lesquels la tranquillité publique n'est plus assurée ;

- de modifier le mode de fermeture des jardins par un système plus fiable ;

- d'implanter des caméras dans les jardins qui le nécessitent, en particulier dans le jardin Eugénie-Djendi où va être installé le monument OPEX dont nous avons parlé tout à l'heure. Enfin, je saisis ce v?u pour vous redire notre opposition à l'ouverture 24 heures sur 24 du parc André-Citroën dont nous avons eu connaissance via la presse plusieurs jours avant la réunion dite de concertation. Face à cette décision arbitraire, nous réitérons notre demande de fermeture de ce parc à 23 heures en été, avec le souhait que cette fois l'avis du maire d'arrondissement soit pris en compte.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Pour vous répondre, je donne la parole à Mme Colombe BROSSEL.

Mme Colombe BROSSEL, adjointe. - Merci.

Je vais répondre à ce v?u, une partie de vos propositions est à étudier, je pense par exemple à votre proposition de sécuriser le jardin Eugénie-Djendi.

Une autre partie de vos propositions n'est évidemment pas du ressort de la DPSP, sur les codes des cadenas de la DEVE.

Sur le premier de vos attendus, je ne peux que vous redire qu'il n'y a jamais eu à Paris, même dans des temps immémoriaux, de présence permanente d'agents dans les jardins du 15e qui auraient subitement disparu.

Donc, je vais vous demander de bien vouloir retirer votre v?u et que l'on y travaille localement, parce qu'il est fait par ailleurs un vrai travail local avec la DPSP. Je peux vous donner les chiffres des interventions des I.S.V.P. dans les espaces verts du 15e. Je peux vous donner les chiffres depuis le début de l'année dans les jardins cités dans votre v?u, 82, mais il faut que l'on travaille sérieusement, et je ne peux évidemment pas prendre d'engagements tels que ceux que vous posez dans votre v?u. En revanche, je peux prendre l'engagement d'y travailler sérieusement sur la base des éléments que vous apportez et en lien avec la circonscription. Je vais vous demander de retirer votre v?u et qu'on y travaille réellement localement. A défaut, j'y apporterai un avis défavorable, ce qui n'empêchera pas que l'on y travaille localement.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Le v?u est-il retiré ?

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Nous sommes à votre disposition, le maire du 15e et moi, pour travailler sur ce sujet. En revanche, dans cette attente nous maintenons notre v?u.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Il y a une explication de vote de M. Pascal JULIEN, s'il vous plaît.

M. Pascal JULIEN. - Oui, d'une minute.

C?est quand même étonnant et je pense que ce n'est pas qu'une coïncidence. On fait disparaître le Mur pour la Paix et on fait émerger un monument de la guerre. Et pas n'importe quelle guerre : les guerres de Françafrique, ce dont on parlait tout à l'heure. Les 40 interventions, dont beaucoup étaient des opérations de police en Afrique, car c'est de cela qu'il s'agit.

C'est le même rapport qu'avec le projet de délibération. Ainsi, pour les mêmes raisons, en toute cohérence, nous voterons contre ce v?u.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 105 avec un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est rejeté.

Je vous remercie.