Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe les Républicains et Indépendants relatif aux rythmes scolaires. Vœu déposé par le groupe Parisiens, Progressistes, Constructifs et Indépendants relatif à la révision des rythmes scolaires. Vœu déposé par Mme Danielle SIMONNET relatif aux rythmes éducatifs.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2018


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Les v?ux référencés nos 171, 172 et 173 sont relatifs aux rythmes scolaires. Je donne la parole à Jean-Pierre LECOQ, puis Jérôme DUBUS, puis Danielle SIMONNET.

M. Jean-Pierre LECOQ, maire du 6e arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, j'ai peur, en défendant un v?u qui a déjà été déposé à plusieurs reprises, de m'attirer la même réprimande de la part de l'excellent adjoint chargé des Affaires scolaires, qui va se dire qu'effectivement je suis dans la répétition. C'est vrai que je suis un peu dans la répétition en vous présentant ce v?u qui vise à essayer d'obtenir l'organisation d'une consultation des familles parisiennes et de l'ensemble de la communauté éducative. Vous voyez que nous sommes dans l'empathie avec l'ensemble des partenaires du monde éducatif sur les rythmes scolaires dans les écoles de Paris.

Je vous ferai grâce, mes chers collègues, des considérants qui président à ce v?u, mais il y a quand même un élément supplémentaire qui est intervenu et qui d'ailleurs a été développé avec beaucoup d'intelligence et de précision par notre collègue Jean-Noël AQUA, il y a deux jours. C'est la consultation organisée par le S.N.U.I.P.P. -F.S.U. dans plus de la moitié des écoles, ce qui est quand même, je dirais, une proportion importante, et cela s'est traduit par le fait que 8 enseignants sur 10 interrogés sont favorables au retour, nous dit-on, à la semaine de 4 jours. Mais il faut bien sûr préciser que la semaine de 4 jours ne serait pas satisfaisante pour les familles parisiennes. Il faudrait que la semaine de 4 jours, lundi, mardi, jeudi, vendredi pour les enseignants, avec le travail en classe, soit complétée par un mercredi consacré aux activités périscolaires, ce qui permettrait d'utiliser pleinement les personnels périscolaires qui ont été recrutés en nombre par la Ville de Paris et qui ont été titularisés.

C'est dans cet esprit - vous voyez que je progresse moi aussi, j'ai essayé de progresser, c'est le propre des membres de la 6e Commission que préside Mme OLIVIER et à laquelle participent Mme LEMARDELEY et M. BLOCHE - que nous redéposons ce v?u pour organiser une consultation sur les rythmes scolaires, éventuellement dans l'année prochaine?

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci?

M. Jean-Pierre LECOQ, maire du 6e arrondissement. - ? car nous avions bien compris que pour la rentrée de septembre 2018, nous resterons à Paris sur la formule identique.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci?

M. Jean-Pierre LECOQ, maire du 6e arrondissement. - Mais comme il est possible que des évolutions interviennent, et que près de 90 % des communes françaises seront repassées?

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Monsieur LECOQ?

M. Jean-Pierre LECOQ, maire du 6e arrondissement. - ? à la semaine dite de 4 jours?

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Monsieur LECOQ, je sentais que vous vous dirigiez vers la conclusion.

M. Jean-Pierre LECOQ, maire du 6e arrondissement. - ? avec des motifs différents, je souhaite effectivement que cette consultation puisse avoir lieu. Je vous remercie, Monsieur le Maire.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Monsieur VESPERINI, vous présentez le v?u de votre groupe ? Ou pas ?

M. Alexandre VESPERINI. - C'est un v?u qui est assez analogue à celui qui a été présenté. Voilà.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Il est donc présenté. Merci.

La parole est à Mme Danielle SIMONNET.

Mme Danielle SIMONNET. - Ce sujet a déjà été abordé lors des questions d'actualité. La réforme des rythmes scolaires est appliquée depuis la rentrée de septembre 2013 et les plus jeunes Parisiens n'ont eu à connaître que ces nouveaux rythmes scolaires. A peine nommé Ministre de l'Education nationale, M. BLANQUER avait pris un décret élargissant le champ des dérogations de l'organisation de la semaine scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires publiques.

Décret pris contre l'avis par ailleurs du Conseil supérieur de l'éducation représentant les personnels, les usagers, et les partenaires de l'État dans l'action éducative.

Pourquoi ce v?u ? Parce qu'il y a toujours un mécontentement extrêmement fort, et face au refus de l'Académie de consulter la communauté éducative parisienne sur l'aménagement du temps scolaire, en arguant que la Mairie ne souhaitait pas changer l'aménagement du temps scolaire, un front syndical unitaire s'est constitué, regroupant notamment SE-UNSA, Sud Education, CNT-STE, CGT Educ'Action, qui a permis aux enseignants de se positionner sur l'aménagement du temps scolaire.

La consultation syndicale au sein des écoles a été un succès, puisque 61 % des écoles parisiennes ont participé, réunies en conseil des maîtres. Elles se sont positionnées clairement, à 98 % des enseignants, en exprimant leur opposition au système actuel. Dénonçant, comme c'étaient d'ailleurs les éléments du débat dès le début, la confusion du scolaire/périscolaire, la fatigue des élèves, la dégradation des conditions de travail et d'apprentissage.

À travers ce v?u, il ne s'agit pas tant d'aborder la question du fond, on peut toujours être en désaccord sur le fond de la réforme, mais qu'au moins la Ville qui se targue sans arrêt d'être toujours dans la concertation, dans la démocratie participative, organise enfin une concertation ouverte à la rentrée 2018 dans l'ensemble des conseils d'école, et plus largement auprès de tous les acteurs de l'école, afin d'envisager la poursuite ou l'arrêt pour une autre organisation éventuelle de l'aménagement des rythmes éducatifs pour la rentrée 2019.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

La parole est à M. Patrick BLOCHE pour vous répondre.

M. Patrick BLOCHE, adjoint. - Cela a été dit par les intervenants, le sujet n'est pas nouveau, il a même été évoqué pas plus tard qu'hier lors des questions d'actualité. A chaque séance du Conseil de Paris, je me suis préparé évidemment à répondre sur la question de l'aménagement des rythmes éducatifs.

De ce fait, un peu comme Jean-Louis MISSIKA, v?u "Réinventer Paris", moi j'essaie de réinventer les réponses sur ce sujet, et de ce fait, oui, je vous dis à nouveau la volonté qui est celle de la Maire de Paris et de l'adjoint que je suis, d'assumer une stabilité qui est d'abord dans l'intérêt évidemment des familles parisiennes.

Non, Monsieur LECOQ, pas d'organisation à la carte par arrondissement, je sais que vous avez fait don de votre personne pour une expérimentation dans le 6e arrondissement comme Mme BÜRKLI dans le 9e arrondissement et en vous écoutant je me suis dit, au fait, en 2008, quand Xavier DARCOS a pris son décret pour passer à la semaine de quatre jours, j'étais maire du 11e arrondissement, et je vous avoue qu'il ne m'est jamais venu à l'esprit, à l'époque, de dire : tiens, dans le 11e arrondissement, je vais expérimenter le maintien de la semaine de 4,5 jours.

Je le répète, le dispositif des activités périscolaires a beaucoup évolué en 5 ans, et nous avons essayé de l'améliorer tout particulièrement dans les écoles maternelles.

Oui, il y a une consultation des enseignants, mais qu'a dit cette consultation ? Que les enseignants en 2018 étaient contre la semaine de 4,5 jours, comme ils l'étaient déjà en 2013. Donc, rien de très nouveau de ce côté.

De ce fait, et vous n'en serez pas surpris, je donnerai un avis défavorable à ces trois v?ux.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u référencée n° 171 déposée par le groupe les Républicains et Indépendants, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u référencée n° 172 déposée par le groupe PPCI, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.

Le v?u n° 173 de Mme SIMONNET, avec un avis défavorable ?

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u référencée n° 173 déposée par Mme SIMONNET, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.