Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Parisiens, Progressistes, Constructifs et Indépendants relatif à l'aménagement de la Z.A.C. "Clichy-Batignolles".

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2018


 

Mme Afaf GABELOTAUD, adjointe, présidente. - Nous examinons le v?u référencé n° 157 relatif à l?aménagement de la Z.A.C. "Clichy-Batignolles".

La parole est à M. Jérôme DUBUS pour deux minutes.

M. Jérôme DUBUS. - Merci, Madame la Maire.

Concernant ce v?u, il y a deux demandes sur la Z.A.C. "Clichy-Batignolles" qui est en train de se terminer. On accueille à peu près un millier de salariés qui vont arriver au cours des années 2018-2019, et encore un certain nombre en 2020. La Z.A.C. se terminera en 2020, comme prévu, avec quelques mois de retard. Il y a deux sujets sur ce v?u.

Un premier sujet concerne la commercialité du site. "Paris Batignolles Aménagement" nous a fait un certain nombre de propositions, ainsi qu?au maire du 17e, qui ne correspondent pas du tout, à l'évidence, aux besoins des habitants. La première demande consiste en la réalisation par "Paris Batignolles Aménagement" d'une étude de commercialité sur les surfaces qui sont encore libres, qui n'ont pas été attribuées, en tenant compte des demandes des habitants sur les métiers de bouche et les services de proximité, la Poste et les services médicaux.

La deuxième demande porte plus sur le renforcement de la sécurité, donc elle s'adresse plutôt au Préfet de police. Sur les évolutions du secteur - je l'ai dit : 1.000 habitants supplémentaires - on a besoin d'un renforcement en matière de sécurité. En matière de maintien de l'ordre public, on a besoin de renforcement des moyens.

Merci.

Mme Afaf GABELOTAUD, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur DUBUS.

Pour vous répondre, je donne la parole à M. Jean-Louis MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Je vous remercie pour cette intervention. J'entends les préoccupations des riverains sur les risques d?incivilités et d'insécurité liés à l?évolution du quartier. Si la sécurité et le maintien de l'ordre relèvent de la compétence du Préfet de police, les services de la DPSP sont étroitement associés à la surveillance de l'usage des espaces publics. De plus, il convient de rappeler que 16 caméras de vidéo-protection sont implantées ou prévues sur l'ensemble du site sous gestion de la Préfecture de police, en relation directe avec le PC Lutèce de la DVD, avec une attention particulière à l?équipement des endroits sensibles ou très fréquentés. C'est le cas pour les espaces à proximité des deux pôles commerciaux, de culture ou de loisirs.

Par ailleurs, concernant la volonté de faire réaliser une étude de commercialité, je vous informe que "Paris Batignolles Aménagement" en a récemment mené une qui révèle que, sur l'ensemble du secteur composé de la Z.A.C. "Clichy-Batignolles", Cardinet-Chalabre et du lotissement Saussure, la majorité des baux commerciaux sont signés, attribués ou en cours d'attribution.

Hormis les moyennes surfaces de type "Carrefour Market", "Monop?Daily", "Intermarché", "Leroy Merlin" et "Décathlon", plusieurs commerces de proximité sont installés ou en cours d'installation dans le domaine de la restauration - une dizaine de restaurants, brasseries ou de restauration rapide -, et des services - deux salons de coiffure, un laboratoire d'analyses médicales, un magasin d'optique, deux cabinets médicaux, deux pharmacies, une maison de la presse, une agence bancaire et des métiers de bouche, deux artisans boulangers, une pâtisserie, une boucherie restaurant.

D'ailleurs, une réunion publique s'est tenue le 13 juin dernier afin de présenter la programmation commerciale, la démarche du G.I.E. "Paris Commerces" de mutualisation des locaux commerciaux vacants par les bailleurs sociaux "Paris Habitat", R.I.V.P. et Elogie-Siemp, les équipements culturels et l'emploi local.

Il est important de rappeler que la démarche mise en place sur ce secteur est en ligne avec l?évolution des politiques commerciales à Paris qui visent à développer un marché de proximité pour les nouveaux quartiers, ainsi qu?une offre significative en services. Ainsi, compte tenu de l'état d'avancement - deux tiers des commerces ont trouvé preneur - et du dispositif d'accompagnement mis en place, je considère qu'il n'est pas utile que "Paris Batignolles Aménagement" réalise une nouvelle étude de commercialité. J?émets donc un avis défavorable à votre v?u, car j'estime que tant le sujet de la sécurité que celui de la commercialité sont déjà pris très au sérieux par les différents acteurs intervenants sur le secteur, comme en témoignent les dispositifs et études déjà mis en ?uvre. Je vous demanderai de retirer votre v?u ou alors...

Mme Afaf GABELOTAUD, adjointe, présidente. - Merci. Très bien.

Vous maintenez votre v?u ? Il est donc maintenu, avec un avis défavorable de l?Exécutif.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe PPCI, assortie d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ? Contre ? Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.