Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DRH 87 - Approbation et signature de la convention de soutien de la politique de la réserve militaire entre le Ministère des Armées et la Ville de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2018


 

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner le projet de délibération DRH 87.

La parole est à Philippe GOUJON.

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. - Monsieur le Maire, nous est soumis avec ce projet une convention attendue depuis longtemps par tous les réservistes opérationnels, auxquels j'appartiens d?ailleurs, issus de la Mairie de Paris. Elle fixe les engagements réciproques entre l?Etat et la Ville, ainsi que les facilités accordées aux personnels engagés dans la réserve militaire.

Il est bon que chacun sache ce dont il s?agit.

La situation sécuritaire depuis janvier 2015 imposant le renforcement dans la durée des missions de défense et de sécurité sur le territoire national, a mis en évidence le besoin d?accroître la contribution de la réserve à ces missions.

La Garde nationale, créée sous le Gouvernement précédent, répond à trois objectifs : accroître la participation des réservistes au renforcement de la sécurité, apporter une réponse concrète au désir d?engagement de la jeunesse, et enfin favoriser la cohésion nationale et développer l?esprit de résilience face aux menaces actuelles.

Intégrés aux forces existantes, ces réservistes servent selon leurs compétences dans les mêmes missions que les militaires actifs, et la Garde nationale est donc un complément indispensable aux forces d?actifs sans lesquelles celles-ci ne pourraient remplir leur contrat opérationnel.

Il faut savoir que la réserve opérationnelle des armées représente aujourd?hui plus de 36.300 volontaires.

La réserve opérationnelle de la gendarmerie forte de 29.880 hommes et femmes, qui ont le statut d?agent de police judiciaire adjoint, contribue également à recentrer les gendarmes d?active sur les missions à forte exposition, notamment les investigations judiciaires ou le suivi des individus radicalisés.

La réserve civile de la police regroupe 5.270 policiers retraités, anciens adjoints de sécurité - A.D.S. A l?exception des mesures de maintien de l?ordre, l?ensemble des missions de sécurité intérieure peut en revanche leur être confié.

Au total, la Garde nationale représente un vivier de 71.450 personnels, dont 7.200 sont employés chaque jour dans des missions au quotidien. L?objectif de la Garde nationale est de 85.000 personnels, afin de pouvoir en mobiliser chaque jour 9.250.

A cette fin, il semble opportun de faire savoir que de nombreuses mesures de valorisation sont destinées à encourager l?engagement de la jeunesse, à fidéliser les réservistes et à inciter les employeurs à permettre l?engagement de leurs salariés. Je les cite : une participation au financement du permis de conduire à hauteur de 1.000 euros ; une allocation d?études spécifiques de 1.200 euros pour les étudiants ; un accès à un certain nombre d?activités privées de sécurité ; la reconnaissance de l?engagement dans le cadre d?études supérieures ; une prime de fidélité de 250 euros, une réduction d?impôts pour les entreprises qui emploient des réservistes.

L?adhésion des administrations et des entreprises des secteurs public et privé est primordiale en effet, d?où cette recherche de partenariat par l?établissement de conventions, comme celle qui nous est présentée aujourd?hui par la Mairie de Paris, qui amènent une collectivité publique ou une entreprise à matérialiser sa démarche citoyenne, son adhésion à l?esprit de défense, sa contribution à la sécurité nationale, tout en s?inscrivant dans une relation gagnant-gagnant.

Pour les réservistes, bien sûr, c?est soutenir les forces de sécurité intérieure et les armées en contribuant à la cohésion de la Nation. C?est aussi bénéficier d?une rémunération, d?une formation de qualité et d?une expérience professionnelle. C?est donc un apport indéniable dans un parcours personnel de citoyen qui, nous sommes nombreux à le souhaiter ici, tentera de nombreux fonctionnaires de la Mairie de Paris.

Je vous remercie.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Je vous remercie.

La parole est à Mme Véronique LEVIEUX, pour vous répondre.

Mme Véronique LEVIEUX, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.

Je remercie tout d?abord M. Philippe GOUJON, le maire du 15e, pour son intervention, ce qui nous permet de valoriser ce projet de délibération effectivement important qui porte approbation et signature de la convention de soutien de la politique de la réserve militaire entre le Ministère des Armées et la Ville de Paris.

Je souhaite à cette occasion souligner tout le travail commun qui a été mené sur ce dossier avec Christophe GIRARD et surtout Catherine VIEU-CHARIER, adjointe à la Maire en charge de la mémoire, du monde combattant et correspondante défense.

La Ville de Paris et l?Exécutif municipal sont particulièrement attachés à la construction et au développement d?un lien fort entre les armées et la Nation, dont la réserve militaire constitue une composante essentielle. Depuis les attentats qui ont frappé la France et Paris en particulier, la présence renforcée des militaires sur le territoire parisien contribue largement à cette relation privilégiée entre la Capitale et les forces armées.

La Maire de Paris et ma collègue Catherine VIEU-CHARIER ont d?ailleurs eu l?occasion de remercier à plusieurs reprises les militaires de l?opération Sentinelle engagés pour la sécurité des Parisiennes et Parisiens.

Cette convention de soutien à la politique de réserve militaire est donc la suite logique de l?intérêt que l?Exécutif porte à cette question. Par des actions de communication visant à faire mieux connaître la réserve, et en concédant plus de souplesse dans la mobilisation des agents municipaux réservistes, la Ville de Paris s?engage de manière forte dans un dispositif essentiel à la défense nationale.

Je vous remercie.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint, président. - Je vous remercie.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DRH 87.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l?unanimité. (2018, DRH 87).