Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Parisiens, Progressistes, Constructifs et Indépendants relatif à l'inscription de la baguette de pain française au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2018


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le v?u n° 128 est relatif à l'inscription de la baguette de pain française au patrimoine culturel immatériel de l?UNESCO.

La parole est à Jérôme DUBUS. Il faudra quand même sélectionner les boulangers.

M. Jérôme DUBUS. - Merci, Monsieur le Maire.

Avant de commencer, je voudrais associer Catherine DUMAS, sénatrice et conseillère de Paris, à ce v?u. Il se trouve que c'est notre groupe qui le porte. Cela aurait pu être un autre groupe. Nous n'avons absolument aucun monopole dans ce domaine et les sarcasmes que j'ai cru entendre sont extrêmement malvenus. C'est un v?u avec lequel Catherine DUMAS est parfaitement associée puisqu'elle préside le comité de soutien des élus à cette initiative. Quelle est cette initiative, parce que c'est cela le plus important ? J'ai cru comprendre que la Maire de Paris était très favorable puisque vous avez apporté des modifications au v?u, que nous acceptons, ce qui permettra de le voter à l'unanimité.

Il s'agit d'une initiative de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française, notamment de ceux de Paris, bien évidemment, puisque Paris représente à peu près 1 million de baguettes vendues chaque jour, 32 millions en France. Il y a plusieurs initiatives qui ont fait florès. On a parlé des toits de Paris, qu'il fallait classer au patrimoine de l'UNESCO. C'est un peu compliqué parce qu?après, cela aurait des conséquences urbanistiques. On a parlé des terrasses des bistrots, etc.

Il me semble que la baguette est très emblématique de la tradition française et du savoir-vivre français. Elle fait l'unanimité de tous les groupes politiques et elle a été défendue par le président de la République en janvier dernier. Je vous rappelle que c'est lui qui est à l'initiative de cette affaire. Quand il a reçu les boulangers à l'Elysée, il a affirmé qu?il les soutiendrait, que c'était une bonne initiative. C'est la raison pour laquelle ils ont déposé ce dossier.

Je crois que nous avons là un moyen de manifester l'excellence française, qu'il ne faut pas perdre de vue, qu'il faut soutenir, auquel il faut apporter notre soutien. Evidemment, le soutien de la Capitale et de celle qui la représente, Mme HIDALGO, son Maire, sont les bienvenues dans cette affaire et porteront leurs fruits dans ce succès pour un classement de la baguette française au patrimoine immatériel de l'UNESCO.

Je vous remercie.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Mme Olivia POLSKI pour vous répondre.

Nous aurons ensuite une explication de vote.

Mme Olivia POLSKI, adjointe. - La Maire de Paris a déjà fait part? D'ailleurs, je tenais à le dire dès le 17 janvier.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Excusez-moi, Madame POLSKI. S'il vous plaît, est-ce que les discussions intergroupes pourraient être menées dehors plutôt qu'à l'intérieur ? Merci.

Mme Olivia POLSKI, adjointe. - Je voulais vous faire part, d?abord, du soutien très fort de la Maire de Paris puisque, déjà le 17 janvier dernier, elle avait twitté son immense soutien à l'opération qui était à l'initiative de Dominique ANRACT, le président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française. Effectivement, depuis lors, nous n'avons cessé de soutenir l'initiative.

On partage, je pense, sur ces bancs, ces valeurs de passion qu'animent les métiers autour du pain - nos boulangers - et c'est un produit incontournable de notre quotidien. La baguette se déguste et on a tous notre boulanger favori, ou nos boulangers, d'ailleurs. Cela symbolise le goût et les savoir-faire de la gastronomie et de la culture française à travers le monde.

Il faut que l'on puisse continuer à sauvegarder nos savoir-faire dans un contexte de mondialisation et face à la montée d'un pain plus industriel. Cette inscription nous permettra de vraiment préserver ce savoir-faire, voire même de sacraliser ce symbole français et parisien.

D'ailleurs, notre engagement depuis 24 ans, avec le prix de la meilleure baguette parisienne, est un vrai signal de notre soutien à ce qu'est le pain dans Paris et à nos boulangers. On se réjouit de savoir que tous les élus parisiens ont été sollicités pour rejoindre le comité de soutien.

J'ai d'ailleurs représenté la Maire de Paris au comité ce lundi, aux côtés de Catherine DUMAS, de Jeanne d?HAUTESERRE et d'autres élus afin de signer le manifeste de soutien qui a été lancé. Evidemment, je vous propose d'apporter un avis favorable, sous réserve de l'amendement de l'Exécutif, exprimant la continuité de ce soutien de la Maire de Paris.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Explication de vote, Madame DUMAS, vous avez la parole.

Mme Catherine DUMAS. - Merci, Monsieur le Maire.

Tout le monde l?a compris, on est tous d'accord dans cet hémicycle sur ce v?u. Evidemment, notre groupe s'associe à cette initiative et votera ce v?u. On peut, en effet, se féliciter que la Mairie de Paris, la Région mais aussi l'Etat soient là pour soutenir ce dossier, dossier qui est vraiment patrimonial, tout comme l'a été l'inscription du repas gastronomique des Français à l'UNESCO, mais c'est aussi un dossier économique avec beaucoup d'emplois à la clef, un dossier de formation et, bien sûr, un dossier d'image de la France.

Donc, c'est très important pour les boulangers que les élus puissent être derrière eux. En tant que présidente du comité de soutien politique, je solliciterai tous mes collègues dans cet hémicycle pour non pas faire du pain, mais manger la baguette et surtout, soutenir le dossier. Merci.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 128 ainsi amendé avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u amendé est adopté à l'unanimité. (2018, V. 494).

La baguette fait l?unanimité !