Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DAE 247 - Budget participatif "Ville plus propre". - Subvention (28.860 euros) et convention avec l’université Sorbonne Paris Cité pour un projet de collecte et de recyclage des mégots de cigarettes.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2018


 

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Nous restons dans les dossiers de la 3e Commission, mais nous rentrons dans le champ de délégation de Mao PENINOU, avec le projet de délibération DAE 247 relatif au budget participatif "Ville plus propre", avec une subvention et une convention à l?université Sorbonne Paris.

La parole est à M. Jean-Baptiste de FROMENT.

M. Jean-Baptiste de FROMENT. - Merci, Monsieur le Maire.

J?interviens au nom de l?ensemble de l?Exécutif du 9e arrondissement et de Delphine BÜRKLI.

Nous nous réjouissons de cette initiative de l?université de la Sorbonne pour l?installation de cendriers sur différents campus. Nous regrettons simplement que ce projet ne soit pas articulé avec l?expérimentation que nous avons menée avec succès dans le 9e arrondissement depuis plusieurs années, et j?aimerais la partager brièvement avec vous.

Nous avons, pour lutter contre la pollution des mégots de cigarettes, qui sont un vrai fléau, notamment dans des quartiers comme le 9e arrondissement où il y a beaucoup de bureaux, installé 154 cendriers sur l?espace public. Ces cendriers ont été logotypés avec le logo de la mairie du 9e et la mention "recyclez vos mégots". Ces mégots sont collectés par une entreprise de réinsertion et envoyés ensuite à une entreprise chargée de leur recyclage.

Ce qu?on a observé, c?est que le dispositif a monté en puissance, puisqu?en 2016, nous avons collecté 31 kilos de mégots ; en 2017, 54 ; et les chiffres provisoires pour 2018 montrent une forte augmentation par rapport aux deux années précédentes. La conclusion, c?est que le dispositif fonctionne et que ces cendriers répondent à un besoin, car les corbeilles de rue équipées d?éteignoirs ne suffisent pas.

Et donc, nous sommes, nous, la mairie du 9e arrondissement, à la disposition des autres arrondissements pour partager cette expérience, au-delà de ce qui va être fait par l?université Paris Sorbonne. Et évidemment, nous voterons favorablement à ce projet de délibération. Merci.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Jean-Baptiste de FROMENT. Pour vous répondre, je donne la parole à Mao PENINOU.

M. Mao PENINOU, adjoint. - Rapidement, je tiens d?abord à vous indiquer qu?il s?agit d?un des éléments du budget participatif tel qu?il avait été adopté.

Depuis le début de la mandature, nous avons lancé une grande campagne sur la question des mégots. Je me réjouis, évidemment, de toutes les initiatives qui peuvent être prises par des partenaires de la Ville, en l?occurrence le Rectorat et des universités. Il en existe d?autres avec les buralistes, avec la R.A.T.P., avec des lycées, avec E.D.F., qui est en train d?installer des cendriers devant la totalité de ses locaux professionnels, ce dont je les remercie et les félicite ; et, évidemment, aussi avec les mairies d?arrondissement et la mairie du 9e.

Je tiens à vous signaler d?ailleurs, Monsieur de FROMENT, que votre expérience avait d?ores et déjà été partagée, puisque comme pour d?autres initiatives de mairies d?arrondissement, quand une initiative de ce type est prise, je la relaye auprès de l?ensemble des maires d?arrondissement pour qu?ils puissent s?en inspirer. Je crois que nous nous retrouvons tous sur cette lutte contre les mégots et la nécessité de pouvoir les collecter.

Là où je suis plus dubitatif sur votre expérimentation, mais pas opposé, c'est sur le caractère recyclable des mégots. D'ailleurs, vous menez cette expérimentation et je suis très intéressé de voir cela, c?est un débat que j?ai avec d?autres, pas simplement avec vous. Aujourd?hui, toutes les études que j?ai et qui sont limitées encore, dont on n?est pas encore sur des conclusions définitives, montrent que le caractère recyclable des mégots n?est pas tout à fait évident, notamment du fait des produits qu?ils contiennent.

En effet, vous le savez, ces mégots sont faits pour stopper un certain nombre de choses qui, autrement, iraient dans nos poumons, et qui du coup restent dans le filtre du mégot. Le recycler n?est donc pas tout à fait simple. Franchement, je suis dubitatif. C?est pourquoi je n?ai pas accompagné et amené la Ville sur ce terrain, mais je n?ai rien contre regarder comment cela se passe. Par contre, sur la collecte des mégots, l?installation de cendriers partout, y compris sur nos poubelles, nous nous retrouvons totalement.

M. Patrick BLOCHE, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Maire. Merci, Mao PENINOU.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAE 247.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2018, DAE 247).