Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DU 165 - Dénomination "allée Nicole Girard-Mangin" (11e et 20e).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2018


 

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Nous passons au projet de délibération DU 165 relatif à la dénomination "allée Nicole Girard-Mangin".

La parole est à Mme MOREL.

Mme Joëlle MOREL. - Le nombre de rues qui portaient le nom d'une femme étaient très, trop faible à la mandature précédente. Le groupe Ecologiste salue la volonté de notre majorité de dénommer le plus souvent possible les rues par des noms de femmes.

Ainsi, deux allées dans le 11e porteront les noms de Nicole Girard-Mangin et l'autre, l'allée Suzanne Noël. C'est la raison pour laquelle nous voterons ce projet de délibération.

Toutefois, je souhaite faire une remarque sur le choix des rues des deux projets de délibération dans le 11e. Ce sont deux terre-pleins qui ont été choisis, deux terre-pleins qui sont déjà implantés dans un boulevard, le boulevard de Ménilmontant.

Je dois donc vous faire part de notre crainte, de notre interrogation : ces deux terre-pleins ne seront jamais nommés du nom de ces deux femmes. Le boulevard de Ménilmontant restera dans les mentalités, dans le quotidien des Parisiens et des Parisiennes, le boulevard de Ménilmontant, le boulevard de Ménilmuche.

Il faut donc passer à une autre étape, celle peut-être de débaptiser une partie du boulevard de Ménilmontant et d'attribuer réellement à ces deux parties du boulevard les noms de ces deux femmes.

Ayons un peu de courage, comme ces femmes ont eu du courage pendant toute leur vie. Ces femmes, et les femmes, méritent mieux que deux terre-pleins d'un boulevard.

Je vous remercie.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci.

Pour vous répondre, Mme VIEU-CHARIER.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Merci à Mme MOREL d'attirer l'attention sur ces deux femmes qui, pareil, avaient disparu des radars de l'histoire de France. C'est bien dommage puisqu'il s'agit de deux femmes qui étaient affectées sur le front de Verdun pour l'une, et pionnière de la chirurgie réparatrice et correctrice, chirurgienne des Gueules cassées pour l'autre.

Ces deux nouveaux noms - et c'est pour cela que nous avons choisi cet endroit - vont venir accompagner le monument aux morts des 95.000 soldats parisiens morts pour la France. En fait, elles sont juste en face de ce monument aux morts, parce que nous tenions beaucoup à ce que ces deux femmes, qui étaient vraiment des pionnières en matière de médecine de guerre, accompagnent les soldats qui avaient été tués pendant la guerre de 14-18.

J'entends bien ce que vous avez dit, mais finalement le fait qu'il y ait deux plaques qui seront belles et bien documentées en face du Monument aux morts parisiens, cela va quand même être extrêmement important pour la connaissance de Suzanne Noël et de Nicole Girard-Mangin.

En fait, je me demande si le nom d'une rue, c'est plus ou moins important. Je pense que là, on va vraiment les mettre en valeur, justement par rapport à ce monument.

Il n'y avait pas tant de femmes que cela qui étaient aussi engagées dans la médecine de guerre. Il fallait vraiment le faire à ce moment-là et faire en sorte que, lorsque nous allons inaugurer le Monument aux morts, les noms de Suzanne Noël et de Nicole Girard-Mangin soient clairement dits au moment de la cérémonie.

Je ne sais si j'ai répondu tout à fait à ce que vous vouliez, mais pour nous, c'est une grande avancée parce qu'effectivement, ces deux noms étaient assez inconnus du public parisien, alors qu?elles étaient vraiment extrêmement importantes.

Je vous remercie.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DU 165.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2018, DU 165).