Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par M. GOASGUEN, Mme GIAZZI, MM. GABORIAU, HÉLARD, ASSOULINE, AURIACOMBE, Mme LECOUTURIER, M. CHERTOK, Mme BOILLOT, M. CAPLIEZ et Mme JÉGO relatif au programme immobilier rue Erlanger et boulevard Exelmans.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2018


 

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Le v?u n° 96 est relatif au programme immobilier rue Erlanger et boulevard Exelmans.

Julie BOILLOT.

Mme Julie BOILLOT. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, voilà un projet qui peut paraître simple. Il s'agit d'une rénovation d'école maternelle qui a mal vieilli. Il s'agit de l'école maternelle Erlanger, mais voilà, nous sommes dans le 16e arrondissement, et cela fait des années que nous, élus, demandons que les crédits soient débloqués. Imaginez, cette question était déjà dans nos projets en 2008 et 2014.

L'urgence est devenue encore plus prégnante à la suite de la construction des 176 logements de la gare d'Auteuil. Erlanger ne peut pas absorber tous ces nouveaux élèves et il a donc fallu les répartir sur plusieurs écoles de l'arrondissement, ce qui n'est pas franchement terrible pour ces enfants en bas âge.

Ce refus de prioriser la rénovation a été la première erreur de la Mairie de Paris, mais pas la plus grave. Maintenant, la rénovation est enfin programmée, mais à quel prix, devrais-je dire. Le projet que vous vous obstinez à porter, malgré les multiples réunions entre "Paris Habitat" et les riverains, est une aberration, juste pour le bien-être des enfants.

Qui a envie, Monsieur BROSSAT, que son enfant passe la journée dans une école quasiment enterrée, entourée à 90 % par des bâtiments cumulant à 38 mètres et 31 mètres, et dont la cour est protégée par un filet métallique pour éviter la chute des objets provenant de logements. Que les choses soient claires, dire que les élus du 16e arrondissement s'opposent à ce projet parce que ce sont 65 logements sociaux serait totalement et profondément malhonnête. Vous créeriez 65 penthouses pour millionnaires et, à la place de la pension de famille, une boutique hôtel, cela ne ferait aucune différence, notre opposition ne serait pas différente. Nous refusons purement et simplement la création de cette école en l'état, qui ressemble plus à la prison de Fleury-Mérogis qu'à l'image d'Epinal de l'école du petit Nicolas. Tout l'été, nous avons lu dans la presse de formidables articles sur l'école parisienne de demain, une école végétalisée, une école dont le goudron de la cour a été remplacé par la terre et le gazon, une école participant pleinement à l'objectif du Plan Climat parisien.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Madame BOILLOT?

Mme Julie BOILLOT. - Je termine. Et donc vous vous apprêtez à construire une hérésie écologique, éducative. Mais j'ai envie de croire que ce n'est pas définitif, que votre obstination du logement social pour l'Ouest a une limite, celle du bien-être de nos enfants.

Je vous remercie d'envisager de revoir votre permis de construire.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

Ian BROSSAT.

M. Ian BROSSAT, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire, merci à Julie BOILLOT pour son intervention.

Nous avons déjà, à vrai dire, beaucoup débattu de ce projet, et notamment en décembre dernier. Il s'agit en réalité d'un projet complet, qui prévoit effectivement de créer une maison-relais de 25 logements, et 55 logements sociaux. Il intègre aussi la construction d'un groupe scolaire de 15 classes maternelles et élémentaires ainsi que la création d'une crèche. Il n'y avait auparavant qu'une école maternelle de 8 classes.

Je vous garantis donc que ces équipements neufs offriront toutes les garanties de confort aux enfants, comme vous le demandez, et je suis donc favorable à ce que le projet puisse avancer, conformément au permis de construire qui a été déposé par "Paris Habitat".

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci.

J'ai été saisi de deux demandes d'explications de vote. Thomas LAURET et Danielle SIMONNET.

M. Thomas LAURET. - Je me suis battu pour que cette école soit reconstruite, pour qu?on y ajoute une crèche, ce qui a été le cas. On a voulu y ajouter du logement et j'y suis favorable, mais le résultat architectural est problématique. Il faut le revoir parce qu'on a imbriqué l'ensemble et mis des logements au-dessus de l'école et de la cour, etc., et la cour est trop refermée.

Je pense qu'on aurait pu mettre des logements sur le bout du triangle et mettre l'école et la crèche derrière.

Je pense qu'il est important que "Paris Habitat" revoie sa copie sur ce sujet, non pas sur le programme, mais sur le plan architectural, car réellement la cour complètement enfermée avec des logements au-dessus me paraît très dommage. Donc je ne pourrai pas voter ce v?u car il est caricatural et il demande la suppression des logements, malheureusement, mais sur le principe, il faut revoir ce projet. De toute façon, les élus du 16e arrondissement ne sont pas là, Claude GOASGUEN, Danielle GIAZZI?

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - Merci. Danielle SIMONNET

Mme Danielle SIMONNET. - Moi non plus, je ne voterai pas ce v?u.

Il faut du logement social dans le 16e arrondissement. Il faut absolument soutenir la possibilité de changer cet arrondissement qui, au niveau de son peuplement, est comme à Neuilly, et c?est problématique. Par contre, on ne peut pas accepter des projets architecturaux où les écoles se retrouvent à ce point-là dans des espaces où les questions de sécurité posent problème. On a eu comme cela des problèmes d?écoles dans le 20e arrondissement, où on a dû faire des travaux qui ont traîné pendant longtemps. La cour, qui avait besoin d?un grillage pour empêcher les jets d?objets et ce genre de situation, n?est pas acceptable. Mais je ne peux pas voter un v?u qui s?oppose comme cela par principe aux logements sociaux.

M. Mao PENINOU, adjoint, président. - C?est un axe surprise !

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 96 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté.