Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DASCO 86 - Lycées municipaux - Dotations initiales de fonctionnement 2019 (814.681 euros). 2018 DASCO 88 - Subvention (14.300 euros) à 39 collèges parisiens dans le cadre du fonctionnement de "l’Action collégiens". 2018 DASCO 41 G - Collèges publics parisiens - Dotations complémentaires de fonctionnement (118.237 euros), subventions d’équipement (266.618 euros), subventions pour travaux (551.925 euros). 2018 DASCO 42 G - Subventions (149.695 euros) pour 30 résidences artistiques dans les collèges, attribuées à des associations, établissements culturels, société coopérative, dans le cadre de l'Art pour Grandir. 2018 DASCO 44 G - Collèges publics autonomes - Dotations initiales de fonctionnement 2019 (10.530.809 euros). 2018 DASCO 45 G - Collèges imbriqués avec un lycée - Dotations initiales de fonctionnement 2019 (2.710.049 euros). 2018 DASCO 46 G - Collèges publics - Contribution du département aux services de restauration et d’internat des collèges dotés d’un service autonome de restauration pour 2019. 2018 DASCO 48 G - Collèges publics parisiens - Subventions (75.316 euros) au titre du budget participatif. 2018 DFPE 12 - Subvention (20.000 euros) et convention avec l’association "Parrains Par’Mille" (11e) pour son action de parrainage de proximité dans les 13e, 18e, 19e et 20e arrondissements. 2018 DFPE 16 - Soutien à la parentalité tout au long du parcours des familles - Subventions (5.000 euros) à deux associations, dont une avec convention, pour leurs actions de soutien à la parentalité (19e, 20e). 2018 DFPE 44 - Subventions (114.575 euros) et avenants n° 2 à l'Association Franco-Asiatique pour l'Enfance (10e) pour ses 2 établissements d’accueil de la petite enfance. 2018 DFPE 47 - Subvention (90.941 euros) et avenant n° 2 à l’association Centre d’Action Sociale Protestant pour la structure multi-accueil La Clairière (2e). 2018 DFPE 52 - Subventions (3.827.829 euros), avenants n° 2 et avenant n° 1 à l’association Crescendo (11e) pour ses 18 établissements d’accueil de la petite enfance. 2018 DFPE 53 - Subvention (69.229 euros) et avenant n° 2 à l'association Gribouille Alésia pour la crèche collective (14e). 2018 DFPE 55 - Subventions (151.207 euros) et avenants n° 2 à l’association l'Oeuvre de la Chaussée du Maine-Ceasil (15e) pour ses 2 établissements d’accueil de la petite enfance. 2018 DFPE 59 - Subvention (89.271 euros) et avenant n° 2 à l'association Plaisir d’Enfance (19e) pour la structure multi-accueil le Nid des Tout Petits (19e). 2018 DFPE 66 - Subvention (105.483 euros) et avenant n° 2 à l'association Accueil Goutte d’Or (18e) pour l'attribution d’une subvention pour le fonctionnement de la halte-garderie La Caravelle (18e). 2018 DFPE 67 - Subvention (96.030 euros) et avenant n° 2 avec l'association Les Ateliers pour les Petits (18e) pour la halte-garderie Les Ateliers pour les Petits (18e). 2018 DFPE 68 - Subvention (205.748 euros) et avenant n° 2 à l'association Centre d’Actions Locales du 18e (18e) pour la halte-garderie La Toupie (18e). 2018 DFPE 69 - Subvention (54.396 euros) et avenant n° 2 à l'association La Nouvelle Etoile des Enfants de France (5e) pour la crèche collective A Petits Pas (19e). 2018 DFPE 71 - Subvention (107.084 euros) et avenant n° 2 à l’Association Générale des Familles de Paris 12 pour la Halte-garderie "Croque-Nuage" (12e). 2018 DFPE 73 - Subvention (141.721 euros) et avenant n° 2 passé avec l'association Aide aux Mères de Famille (7e) pour la halte-garderie Aide aux Mères de Famille (7e). 2018 DFPE 83 - Subventions (243.756 euros) et avenants n° 1 et n° 2 à l’association La Planète des Enfants (14e) pour ses 2 établissements d’accueil de la petite enfance. 2018 DFPE 84 - Subvention (85.297 euros) et avenant n° 2 à l'association Les Petits Loups (19e) pour la crèche parentale Les Petits Loups (19e). 2018 DFPE 99 - Subvention (81.554 euros) et avenant n° 2 avec l'association Crèche Parentale Pirouett (13e) pour la crèche parentale Pirouett (13e). 2018 DFPE 100 - Subvention (105.796 euros) et avenant n° 2 avec l'association Le Relais Ménilmontant (20e) pour la crèche collective Le Petit Relais (20e). 2018 DFPE 113 - Subvention (26.743 euros) et avenant n° 2 avec l'association La Maison de l’Enfance (16e) pour la halte-garderie (16e). 2018 DFPE 134 - Subvention (219.305 euros) et avenants n° 2 à l’association Les Petits du Canard (3e) pour ses 2 établissements d’accueil de la petite enfance. 2018 DFPE 135 - Subventions (263.502 euros) et avenants n° 2 à l'association Espace 19 (19e) pour ses trois établissements d’accueil de la petite enfance. 2018 DFPE 142 - Subvention (366.735 euros) et avenant n° 2 avec l'association Crèche Laïque du Quartier Saint Fargeau (20e) pour l’établissement multi-accueil Saint Fargeau (20e). 2018 DFPE 150 - Subvention (1.830.113 euros) et avenants avec l'association Enfant Présent pour ses 5 EAPE. 2018 DFPE 155 - Subventions (800.753 euros) et avenants avec l’association Caramel (12e) pour ses 2 établissements d’accueil de la petite enfance. 2018 DFPE 169 - Réalisation d’une structure démontable de petite enfance dans l'enceinte de l'Hôpital Bichat 46, rue Henri Huchard (18e) - Convention de transfert de gestion du domaine public APHP/Ville de Paris. 2018 DFPE 171 - Subvention (75.548 euros) et avenant n° 2 avec l'association Réseau Treize (13e) pour la halte-garderie Le Petit Navire (13e). 2018 DFPE 172 - Subvention (9.021 euros) et avenant n° 2 avec l'association Accueil Des Tout Petits Au Bon Conseil (7e) pour la halte-garderie Accueil des Tout Petits au Bon Conseil (7e). 2018 DFPE 173 - Subvention (72.774 euros) et avenant n° 2 à l'association Origami pour la halte-garderie (12e). 2018 DFPE 174 - Subvention (51.103 euros) et avenant n° 2 avec l'association Saint Simon (7e) pour le jardin d'enfants Les Lutins (7e). 2018 DFPE 175 - Subvention (230.693 euros) et avenant n° 2 avec l'association A.J.H.I.R (Aide aux Jeunes Handicapés pour une Insertion Réussie) (11e) pour la halte-garderie (20e). 2018 DFPE 177 - Subvention pour les dispositifs ludothèques à quatre associations : Florimont / Les Parques / Le Périscope / Accessijeux. 2018 DFPE 179 - Subvention à une association (9.400 euros) et avenant pour la mise à disposition des locaux situés 46, rue Gilbert Cesbron (17e) à l’association EPE. 2018 DFPE 180 - Subvention (695.696 euros) et convention avec l'Association des Cités du Secours Catholique (20e) pour la création d’un multi-accueil au 42, rue Orfila (20e). 2018 DFPE 184 - Réalisation de deux crèches collectives de 68 places 23/27, rue de l’Evangile (18e) - Avenant à la convention de transfert de maîtrise d’ouvrage Ville/RIVP. 2018 DFPE 185 - Subvention (179.067 euros) et convention pluriannuelle d'objectifs à l'association Crescendo (11e) pour sa structure multi-accueil Basfroi (11e). 2018 DFPE 186 - Réalisation d’une étude de faisabilité préalable à la réalisation de travaux sur la crèche 15, rue Bardinet (14e) - Convention de transfert de maîtrise d’ouvrage Ville/EFIDIS. 2018 DFPE 187 - Maison des liens familiaux Archereau (19e) - Convention avec le syndicat des copropriétaires du 47-49, rue Archereau (19e) relative à la prise en charge de travaux. 2018 DFPE 188 - Subvention (22.841 euros) et avenant n° 3 pour l'association L'Araignée Gentille pour la halte-garderie sise 6 square d'Ornano (18e). 2018 DJS 208 - Subvention (65.000 euros) et convention avec l'Association Nationale des Conseils d’Enfants et de Jeunes pour l’organisation du 12e congrès national de la participation des enfants et des jeunes.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2018


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, nous allons pouvoir redémarrer la séance et, bien sûr, je vous adresserai le résultat du vote concernant l'élection comme adjointe de Karen TAÏEB, dès que j'aurai communication.

Mais nous n'allons pas perdre de temps. Je vous demande de bien vouloir rejoindre vos bancs et nous allons à présent, conformément au débat organisé, procéder à la communication sur la rentrée des familles, DASCO 92, à laquelle il convient d'ajouter?

Je vous demande vraiment d'aller vous asseoir, de fermer la porte. Nous poursuivons non pas les conversations mais les débats. Monsieur BARGETON, si vous voulez bien rejoindre votre place pour que? Les secrétaires généraux des groupes rejoignent leur place aussi et nous fermons les portes pour pouvoir poursuivre nos débats.

Il convient d'adjoindre à cette communication les projets de délibération DASCO 79, 82, 83, 84, 86, 88, 41 G, 42 G, 44 G, 45 G, 46 G, 48 G, DFPE puisqu'il s'agit des familles, 12, 16, 44, 47, 52, 53, 55, 59, 66, 67, jusqu'à 188, puis DJS 208.

La conférence d'organisation a convenu d'un débat organisé sur ce thème et, bien sûr, ce débat incluant les temps de parole définis et la présentation des v?ux.

Je veux remercier le public présent. Il s'agit de l'Ecole de la 2e Chance, que je veux remercier d'être parmi nous.

Mes chers collègues, je vais introduire cette communication.

Parce que le calendrier des Parisiens dicte celui du Conseil de Paris, nous dédions cette séance de septembre à la rentrée; la rentrée des enfants, bien sûr, et au-delà, la rentrée des familles, car ce moment de l'année est crucial pour toute la famille. Il vient parfois bouleverser les habitudes, l'organisation, et le rythme de vie.

C'est pourquoi nous avons fait le choix avec Patrick BLOCHE, que je veux remercier et saluer pour le travail qu'il fait à mes côtés maintenant depuis un peu plus d'un an, sur cette très belle délégation? Nous avons fait le choix de maintenir l'actuelle organisation de la semaine scolaire avec quatre jours et demi d'école. C'est non seulement le choix de la stabilité pour les familles, elles le demandaient, mais aussi l'assurance que tous les enfants aient accès à des activités extra scolaires, gratuitement et sans conditions de ressources.

Les familles parisiennes ont des attentes élevées vis-à-vis de l'institution scolaire. Avant toute chose, je veux adresser de très chaleureux remerciements aux services de la Ville qui ont ?uvré tout l'été, parfois jusqu'au dernier moment, pour répondre à ces attentes et préparer cette rentrée.

Le travail réalisé par les équipes est considérable. Il permet d'offrir aux 39.000 jeunes enfants et au presque 190.000 élèves, les meilleures conditions d'accueil et de réussite.

Paris s'est donné pour mission d'accompagner les familles à toutes les étapes de leur évolution : l'arrivée d'un enfant, son entrée à l'école, puis au collège, mais aussi sa vie en dehors de l'école, avec ou sans ses parents d'ailleurs, activités sportives, culturelles, ouverture sur le monde de demain.

Parce qu'ils sont encadrés avec attention dès le plus jeune âge, les enfants grandissent bien à Paris. La Ville offre aux familles différentes possibilités d'accueil pour leurs enfants à travers ses 790 établissements dédiés à la petite enfance.

Avec plus d'un petit Parisien sur deux accueillis dans un établissement financé par la Ville, Paris est aujourd'hui le premier département de France en termes d'accueil collectif. Je pense que nous pouvons en être fiers collectivement puisque c'est une ambition que nous portons ensemble depuis 2001. Le temps long, la perspective, poser des actes, c'est cela qui nous permet effectivement de répondre à cette exigence, mais je pense que cette fierté, nous pouvons vraiment la partager.

Nous poursuivons d'ailleurs l'objectif de création de 5.000 nouvelles places de crèche entre 2014 et 2020 pour les familles parisiennes, et l'ouverture de la trois millième place, cet automne, qui viendra rappeler la mobilisation de tous les services de la Ville pour répondre à cette exigence.

Une politique de la famille ne se fait pas sans les parents et nous écoutons, nous les accompagnons dans l'exercice de leur parentalité. La Ville a pour cela entrepris de renforcer le dialogue avec eux.

C'est pourquoi d'ici la fin de l'année, deux nouveaux lieux d'accueil à destination des enfants de moins de 4 ans et de leur famille, et deux nouveaux Relais Informations Familles seront créés avec le souhait d'aller encore plus loin, en proposant à terme un guichet unique de l'information pour les familles dans chaque arrondissement. Le label, "Parents à Paris, parlons-en", viendra renforcer ces dispositifs.

Parce que le dialogue avec les parents est un impératif, ils savent mieux que personne ce qui est bon pour leurs enfants. Nous privilégions donc ce rapport aussi souvent que possible.

Dialoguer, c'est ce que nous avons fait lorsque nous avons imaginé les cours "oasis", pour lutter contre le réchauffement climatique. Les cours des collèges et des écoles, qui représentent 75 hectares à Paris, participent malheureusement au réchauffement, parce qu'elles constituent des îlots de chaleur dans la ville. C'est pourquoi nous nous sommes engagés dans un vaste mouvement de transformation de ces cours pour en faire des îlots de fraîcheur.

Trois cours d'écoles ont été ainsi transformées en cours "oasis", dans les 12, 18 et 20e arrondissements. Je vais ici remercier les maires de ces arrondissements et leurs équipes d'avoir accompagné ce très beau projet.

Ces cours intègrent désormais plus de végétaux, des fontaines, et un revêtement spécifique. L'opération a coûté 1,12 million d'euros. La transformation bénéficiera avant tout aux scolaires, même si ces cours offrent une alternative intéressante aux parcs et jardins pour accueillir aussi les personnes vulnérables en cas de forte chaleur, c'est ce que nous ferons.

Je m'engage à ce que toutes les écoles puissent dorénavant être rénovées selon ce modèle qui est le fruit d'une large concertation avec tous les acteurs concernés, à commencer par les parents. D'ailleurs, 46 écoles sont programmées dès à présent dans Paris.

Rendre Paris toujours plus accueillante pour les familles, c'est aussi transformer l'espace public pour qu?il tienne compte de leurs besoins.

Depuis 2014, nos efforts se concentrent sur l'accessibilité et sur l'investissement. Parce que la Ville doit être en capacité d'accueillir et de scolariser tous les enfants, nous travaillons à améliorer l'accessibilité des bâtiments scolaires et l'intégration des enfants porteurs de handicap.

Sur la période 2016-2018, nous avons ainsi réalisé 202 opérations d'amélioration de l'accessibilité ou de la mise en accessibilité, pour une dépense de près de 9 millions.

Tout comme tout à l'heure sur les cours "oasis", tous les adjoints ont contribué, je pense notamment bien sûr à Célia BLAUEL ou à Pénélope KOMITÈS, qui ont beaucoup travaillé sur l'accessibilité et la mise en accessibilité. Je veux remercier aussi sur ce dossier, à nos côtés auprès aussi de Patrick BLOCHE, l'action vraiment déterminée et résolue, et je crois très appréciée, de Nicolas NORDMAN, mon adjoint en charge des personnes en situation de handicap.

9 millions d'euros. Ce montant est à rapprocher du budget d'investissement global pour les crèches et les écoles qui s?élève cette année à 180 millions d?euros.

Paris se doit aussi d?être accueillante si elle veut rester attractive. Nous comptons cette rentrée 125.980 élèves, c?est-à-dire 2.249 de moins qu?en 2017, ce qui représente moins 1,8 %.

Cette baisse du nombre d?enfants scolarisés s?explique en partie par la baisse de la natalité au niveau national et elle doit être relativisée à Paris où le taux de natalité reste néanmoins supérieur d?un point à la moyenne française.

Notre politique familiale, qui tient compte de la diversité des familles et met tout en ?uvre pour les accompagner, limite aussi son érosion.

Quant à notre politique du logement, elle est aussi pensée pour favoriser l?installation des familles. Je veux remercier Ian BROSSAT, ainsi que tous les bailleurs sociaux, quel que soit leur niveau social. Avec un tiers des programmes neufs de logements sociaux constitués de logements de 4 pièces ou plus, c?est un engagement fort de la Ville pour maintenir des logements sur le marché locatif.

De cette mixité sociale ainsi revendiquée découle une mixité scolaire essentielle à l?équilibre des enfants comme à celui des territoires.

Enfin nous pensons qu?il est du ressort de la Ville de préparer les jeunes générations à relever les défis de demain. Cela passe par l?accompagnement des collégiens qui seront notre priorité pour l?année à venir. Réservé aux collèges de R.E.P. et R.E.P.+, le dispositif "Action Collégiens", qui suit les adolescents volontaires dans la construction d?un projet éducatif, professionnel, citoyen, va être renforcé. Ce projet "Action Collégiens" est un projet très apprécié dans tous les quartiers "politique de la ville" où il se déploie. Près de la moitié des effectifs des 38 collèges disposant déjà du programme ont pu en bénéficier. Préparer les jeunes au monde de demain, cela passe aussi par l?éducation au numérique, à laquelle nous apportons un soutien majeur cette année avec la création de Tumo Paris. Je veux remercier d?ailleurs les représentants des différents groupes du Conseil de Paris, qui étaient avec moi à Erevan en 2015, lorsque nous avons découvert l?école Tumo d?Erevan. Je me souviens de votre enthousiasme, de notre enthousiasme, et nous nous sommes dit en rentrant : nous voulons la même chose à Paris. Ce n?était pas simple mais nous y sommes arrivés. Tumo, cette école de la création du numérique, qui a élu domicile au sein du Forum des images, ouvre ses portes ce 25 septembre. Elle propose aux adolescents parisiens des cursus de quatre semaines organisés autour de huit spécialités. C?est parisien mais j?ai souhaité aussi l'ouvrir à des communes qui sont en lien avec nous. Je pense bien sûr à Clichy-sous-Bois, au Bourget ou encore aux Muraux ou à La Courneuve, auxquelles nous avons proposé d?accueillir des jeunes collégiens et des jeunes lycéens, puisque c?est de 12 à 18 ans, dans cette école Tumo. C?est aussi de cette façon-là que se crée et se tisse le Grand Paris auquel nous tenons tant. Chaque année, 1.500 filles et garçons de milieux sociaux très variés vont pouvoir s?initier aux outils du numérique dans des conditions propices au développement de leur autonomie. Nous sommes fiers de cette initiative ambitieuse et totalement inédite en France. D?ailleurs, le Recteur de Paris nous a aussi apporté son soutien moral, puisque c?est une opération que nous faisons sur une initiative propre de la Ville. Mais comme toujours, établir le lien avec ce qu?il se passe ensuite en milieu scolaire est indispensable si nous voulons que les jeunes puissent profiter des apprentissages qu?ils auront dans cette école Tumo. Mes chers collègues, j?aurais pu bien sûr évoquer encore de très nombreux projets, mais, cette rentrée 2018 est une réussite. C?est une réussite que nous devons à tous ceux qui ont ?uvré à la DFPE, à la DASCO, dans les mairies d?arrondissement, dans les écoles, dans les collèges, à la communauté éducative, aux parents, aux parents de tous ces élèves pour offrir aux familles parisiennes un service public de qualité. J?adresse à tous ces agents de sincères remerciements et je termine bien sûr avec M. Patrick BLOCHE, mon adjoint, qui a porté depuis un an non seulement la préparation de cette rentrée mais tous les sujets de cette rentrée pour offrir le meilleur service à tous les parents, à tous les enfants. Paris, une ville pour les familles, c?est un objectif ambitieux, c?est un objectif politique au sens noble du terme. C?est la vision de la ville que nous avons et cela passe bien sûr par l?école, par la crèche, par le collège, par la petite enfance et par l?accompagnement des parents. Merci à vous, merci cher Patrick.