Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe Communiste - Front de Gauche relatif au théâtre Astral du bois de Vincennes.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2018


 

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Nous passons à l'examen des v?ux non rattachés. Le v?u n° 129 est relatif au théâtre Astral du bois de Vincennes.

Monsieur Nicolas BONNET-OULALDJ, vous avez la parole.

(Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, remplace Mme Olivia POLSKI au fauteuil de la présidence).

M. Nicolas BONNET-OULALDJ. - Cela tombe bien, parce que Pénélope KOMITÈS qui va présider connaît très bien ce lieu, puisqu'il s'agit du Parc floral et du théâtre Astral qui a une convention d'occupation jusqu'en 2020 dans le Parc floral.

Par ce v?u, je demande que la ville accorde une aide exceptionnelle prenant en compte la perte de recettes du théâtre, liée aux contraintes de l'État en termes de sécurité, au plan "Vigipirate".

La Ville pourrait aussi, dès maintenant, réunir les acteurs du théâtre Astral pour développer ensemble son projet, notamment en vue d'un renforcement de ses activités en direction de la création et de l'accueil culturel.

La ville pourrait demander, en étant force d'initiatives et de propositions, aux autres partenaires publics, notamment au Ministère de la Culture, à la DRAC, à la Région Ile-de-France, à d'autres collectivités locales qui bénéficient de ce théâtre, d'augmenter ou d'accorder des subventions au théâtre pour qu?il puisse poursuivre son projet.

Ce théâtre assure aux enfants, dès leur plus jeune âge, l'accès à la culture, et notamment l'éducation au théâtre, avec une programmation adaptée et intervient notamment dans les écoles de la Ville de Paris, mais aussi d'autres communes autour du bois de Vincennes.

Considérant la localisation de ce théâtre et de sa programmation, nous pensons que la Ville a tout intérêt à maintenir ce théâtre, qui aujourd'hui est en danger. En 2016, il a fait une demande de redressement auprès du T.G.I. de Paris, qui lui a donné une réponse à favorable en 2017.

Comme je l'ai dit tout à l'heure, ce théâtre est victime d'obligations de l'État, notamment du plan "Vigipirate" renforcé en 2015, le théâtre a perdu 40.000 euros de billetterie chaque année. Dans ce cadre, le juge avait néanmoins pris en compte dans ce plan de redressement, une augmentation indispensable des finances publiques pour la pérennisation de l'activité. Cette augmentation n'a pas eu lieu. Le théâtre est toujours dans une situation qui risque de le mettre en péril. Il a fait une demande de révision du plan de redressement.

Il convient de renforcer le lieu dans sa dimension de création d'accueil des jeunes spectateurs, des artistes amateurs, ainsi que ses partenariats avec les écoles de la Ville.

Voilà le sens de ce v?u. Je vous demande évidemment que l'on puisse se retrouver. Je sais que des députés, des parlementaires de la République "En Marche !" ont répondu favorablement à une demande par courrier du théâtre. Je sais que Bruno JULLIARD avait un ?il sur ce sujet et qu'il était assez favorable au travail de ce théâtre. Nous avons changé d'adjoint à la culture. Christophe GIRARD m'a dit qu'il ne pouvait pas répondre, mais j'espère que par ce v?u, nous allons pouvoir nous réunir et voter unanimement pour soutenir la pérennité de ce théâtre.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci.

Pour vous répondre, la parole est à M. HOCQUARD.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint. - Merci, Monsieur BONNET-OULALDJ.

Quelques mots sur le théâtre Astral dans le bois de Vincennes, théâtre connu au-delà du 12e arrondissement. C'est un théâtre parisien, qui depuis des années réalise un travail extrêmement important, que la Ville soutient depuis des années.

Les difficultés de l'association, notamment ses difficultés financières, je vais vous les préciser, sont une dégradation assez régulière, liée aussi à des questions d'équilibre financier de l'association puisque, effectivement, les difficultés financières sont antérieures aux attentats et sont dues au modèle économique sur lequel il faudrait peut-être retravailler avec le théâtre Astral.

L'association "Théâtre Astral" a donc fait une demande de subvention exceptionnelle, qui a fait l'objet d'un arbitrage défavorable en raison des contraintes budgétaires qu'il peut y avoir.

C'est pourquoi, par rapport à votre v?u, il y aura une réponse favorable, avec un amendement à votre v?u, qui serait de supprimer le premier attendu, c'est-à-dire de demander que nous ayons, par ce v?u, une augmentation de notre subvention, qu'il y ait un soutien par rapport à la question du théâtre Astral, évidemment, qu'il y ait un regard particulier par rapport à la question du théâtre Astral, évidemment, mais il est, à cette étape, compliqué de demander, par ce v?u, qu'il y ait une augmentation de la subvention pour le théâtre Astral.

Donc, oui pour une attention particulière sur le théâtre Astral, oui pour travailler avec l'ensemble des partenaires publics pour trouver avec eux comment on redresse la situation. J'émettrai un avis favorable, sous réserve de cet amendement.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci.

J'ai une explication de vote de Mme MÉHAL.

Mme Fadila MÉHAL. - Le groupe Démocrates et Progressistes est évidemment très attaché, vous l'avez souligné, à l'action spécifique de ce théâtre en direction des enfants, qui sont tellement rares d'ailleurs. Ce travail est salué par tous. Mais c'est vrai que nous étions particulièrement préoccupés par la situation financière de cet équipement. Nous nous réjouissons, d'ailleurs, que sous l'impulsion de la Ville, un comité de suivi des partenaires puisse se mettre en place pour une pérennité, à la fois de la diversification des financements, mais aussi pour asseoir finalement un modèle économique plus fiable, et en tout cas, inscrit dans la durée. C'est pour cela que nous voterons l'amendement.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci.

Monsieur BONNET-OULALDJ, vous acceptez l'amendement ?

M. Nicolas BONNET-OULALDJ. - J'accepte, et j'en profite pour faire part à Mme MÉHAL que les parlementaires de la République En Marche ont été saisis sur....

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Monsieur BONNET-OULALDJ, c'est oui ou non.

M. Nicolas BONNET-OULALDJ. - ? sur le fond de la vie associative et que le théâtre attend aussi une aide de la part des parlementaires.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Bien.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 129 ainsi amendé avec un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le v?u amendé est adopté. (2018, V. 495).