Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DEVE 131 - Dénomination "allée Clarissa Jean-Philippe" attribuée à l’allée nord du square du Serment de Koufra située 30, avenue Ernest-Reyer (14e).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2018


 

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DEVE 131 : dénomination "allée Clarissa Jean-Philippe" attribuée à l'allée nord du square du Serment de Koufra située 30, avenue Ernest-Reyer, dans le 14e arrondissement.

La parole est à Mme Carine PETIT.

Mme Carine PETIT, maire du 14e arrondissement. - Merci, Madame la Maire.

La Maire de Paris a souhaité qu'un hommage soit rendu à la policière municipale Clarissa Jean-Philippe, en attribuant son nom à une allée du square serment de Koufra situé porte d'Orléans, dans le sud de Paris.

Clarissa Jean-Philippe était née le 1er septembre 1988, à Fort-de-France, en Martinique. Elle est décédée à 27 ans, le 8 janvier 2015, à Montrouge. Elle a passé toute sa jeunesse dans la commune de Sainte-Marie, en Martinique. Après avoir obtenu son baccalauréat, Clarissa arrive en métropole en 2008, où elle choisit très rapidement de s'engager professionnellement dans la sécurité.

Très motivée, désireuse de réussir, elle a suivi une formation d'agent de sûreté et de sécurité privée. Mais elle a très vite souhaité devenir une policière pour servir la République. Elle va alors suivre plusieurs formations qui lui permettent, en octobre 2013, d'intégrer la police municipale de Montrouge en qualité de stagiaire. Elle devait recevoir son diplôme le lundi 12 janvier 2015, à l'issue de sa formation initiale, et devait être titularisée dans le corps des policiers municipaux.

Le 8 janvier 2015, dans l'exercice de ses fonctions, Clarissa est mortellement blessée lors d'un attentat. Nous pleurions tous alors "Charlie". Nous étions le jour d'après dans l?effroi et dans la peine. L'assassinat de Clarissa ne saurait être séparé des attentats contre "Charlie Hebdo" et l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes.

Paris souhaite rendre ce juste hommage, symbolique par cette dénomination. Par ce vote, notre Assemblée rend aussi hommage, à travers Clarissa Jean-Philippe, à celles et ceux qui accomplissent leur mission de sécurité, de tranquillité publique, de santé publique, tous les jours avec courage, professionnalisme, au risque de leur vie pour notre République. Ils et elles assurent la protection de nous tous pour notre liberté, pour notre art de vivre ensemble.

Par ce vote aussi, je crois que nous pouvons adresser une pensée fraternelle à la Martinique. Nous adressons aussi une douce et affectueuse pensée à la famille de Clarissa, à ses parents. Un an après sa mort, Clarissa Jean-Philippe a reçu la légion d'honneur à titre posthume. Aujourd'hui, Paris rend hommage à Clarissa par cette dénomination d'une allée au sein du square du serment de Koufra, dans le 14e arrondissement, tout près de Montrouge, là où elle a trouvé la mort.

Je vous remercie.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci, Madame la Maire.

Pour vous répondre, je donne la parole à Mme VIEU-CHARIER.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe. - Madame la Maire du 14e arrondissement, merci pour votre intervention, car, oui, il était important que Paris rende hommage à Clarissa Jean-Philippe.

Clarissa Jean-Philippe, vous l?avez rappelé, était une jeune policière municipale de Montrouge. Elle a été assassinée le 8 février 2015, au lendemain de l?attaque contre "Charlie Hebdo" par Coulibaly, complice des frères Kouachi, et à la veille de la prise d?otages de l?Hyper Cacher. Les faits se sont déroulés à Montrouge, en effet, mais le sacrifice de Clarissa Jean-Philippe est entièrement lié aux attentats contre "Charlie Hebdo" et contre l?Hyper Cacher. Paris se doit de se souvenir de ce sacrifice, partie intégrante de la douleur collective que nous ressentons en pensant à janvier 2015.

Clarissa Jean-Philippe est tombée dans l?accomplissement de son devoir. Je veux rappeler ici ce que les siens nous ont dit : ils se souviennent de ce grand sourire qui ne la quittait jamais, et surtout de son extrême jeunesse. Nos pensées vont évidemment à sa maman, avec qui la Ville de Paris est en contact, à sa famille, à ses amis, à ses proches, à ses collègues. Nos pensées vont aussi aux habitants de la ville de Sainte-Marie, en Martinique, où Clarissa Jean-Philippe a grandi, et bien sûr, elles vont à tous les policiers qui exercent un difficile métier. Ils en font l?écho, d?ailleurs, en ce moment, et c?est important de le rappeler. Nous honorerons la mémoire de Clarissa Jean-Philippe le 8 janvier prochain en inaugurant officiellement, et grâce à votre vote, mes chers collègues, l?allée qui portera désormais son nom dans le 14e arrondissement.

Mme Pénélope KOMITÈS, adjointe, présidente. - Merci, Madame VIEU-CHARIER.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DEVE 131.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2018, DEVE 131).