Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DU 134 - Hébert dans Paris Nord Est (18e). - Protocole foncier Ville/S.N.C.F. - Convention de projet urbain partenarial Ville/S.N.E.F. - Convention de transfert des équipements propres Ville/S.N.E.F.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2018


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Projet de délibération DU 134 : Hébert dans Paris Nord-Est, dans le 18e arrondissement. Il s'agit d'un protocole foncier Ville/S.N.C.F. d?une convention de projet urbain partenarial Ville/S.N.E.F., convention de transfert des équipements propres Ville/S.N.E.F. Monsieur Christian HONORÉ, vous avez la parole, pour le groupe les Républicains et Indépendants.

M. Christian HONORÉ. - Madame la Maire, ce projet de délibération porte sur l?aménagement Hébert. Cet aménagement représente, porte de la Chapelle, une emprise de 5,2 hectares.

Nous allons nous abstenir et je vais vous dire pourquoi. Nous allons nous abstenir car vous poursuivez votre politique de densification sur ce quartier et de densification de Paris en général. Or, nous vous l'avons déjà dit avec Pierre-Yves BOURNAZEL, nous sommes contre cette politique de densification. Je vous rappelle une fois encore que Paris est la 6e ville la plus dense du monde. Avec Pierre-Yves BOURNAZEL, nous souhaitons la création d'espaces de respiration, de lieux de vie où les habitants puissent se retrouver pour des moments de quiétude et de convivialité.

Vous indiquez que va être créé un square de 4.000 mètres carrés. Si je le mets en regard des 103.000 mètres carrés de béton que vous prévoyez, le compte n'y est pas.

Nous avons besoin de beaucoup plus d'espaces verts. Quant à l'argument que vous pourriez avancer du prochain parc de 6 hectares et demi, attendu porte de la Chapelle, beaucoup d?habitants du 18e arrondissement ont compris que vous aurez du mal à le réaliser in fine, car vous ne nous avez toujours pas dit où vous allez mettre les entreprises et leurs 1.500 employés de "Cap 18". Certes, des logements pour étudiants sont prévus, c'est très bien. Certes, vous créez une crèche de 66 berceaux et c'est très bien encore. Mais ces enfants vont grandir dans un environnement bétonné. Est-ce vraiment l'avenir que vous préparez à ces enfants ?

Je rappelle que dans le secteur Chapelle-Charbon, sont créés 450 logements. A Chapelle-International, 900 logements, et vous ajoutez 800 logements supplémentaires. Vous parlez de mixité sociale, mais vous créez 60 % de logements sociaux dans un quartier où il n'y a quasiment que des logements sociaux. Vous densifiez dans un quartier populaire qui connaît de très graves problèmes de sécurité, de propreté, où les riverains souffrent des trafics de drogue, du proxénétisme, des taxis sauvages et des campements. C'est trouver des solutions à ces problèmes-là que vous devriez consacrer votre énergie et non pas à densifier. Toujours, toujours densifier. Nous ne pouvons pas vous suivre dans cette politique, Madame la Maire. Je vous demande donc de songer davantage à la qualité de vie des habitants et en particulier de ceux du 18e arrondissement, qui en ont bien besoin. Je vous remercie.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci. M. Jean-Louis MISSIKA.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Merci, Christian HONORÉ, pour votre intervention.

Le projet de délibération qui vous est proposé porte sur un des secteurs clefs de Paris Nord-Est : 5,2 hectares propriété de S.N.C.F., situés à proximité de la gare Rosa-Parks. Développé par "Espaces Ferroviaires" en lien avec la Ville, ce quartier Hébert est pensé comme un quartier vivant et mixte, organisé autour d'un grand jardin, d'une crèche et d'un équipement d'intérêt général orienté vers la formation.

La répartition entre les logements et les bureaux et les surfaces dédiées à l'activité et au commerce permettront de faire vivre et d'animer le quartier. Notons que le groupe scolaire répondant aux besoins de l'opération, qui avait été un temps prévu dans cette opération, est maintenant prévu dans la Z.A.C. "Chapelle-Charbon", mitoyenne du secteur.

Un point important est qu'il ne s'agit pas d'une Z.A.C. mais d'un permis d'aménager. Il n?y a donc pas le même formalisme, notamment au niveau du bilan de concertation. Je voudrais cependant me féliciter de la concertation exemplaire qui a été menée pour cette opération, en reprenant les mots de Mme TILMONT, la garante indépendante de la concertation de Paris Nord-Est, qui écrit dans son rapport annuel : "Ce cycle de concertation a donné lieu à des débats avec les différentes parties, architectes, concepteurs, suivis par des participants nombreux et mobilisés dans un climat de confiance réciproque. Il a permis de finaliser les scénarios d'aménagement. Les participants estiment avoir été écoutés, ce qui a été confirmé par les engagements pris lors de la réunion de restitution début 2018." Il me semble, Monsieur HONORÉ, que ces termes contredisent un peu ce que vous venez de nous dire.

Ainsi, nous aurons 49.000 mètres carrés d'habitat qui représentent presque 800 logements, respectant la répartition 30 % libres, 10 % intermédiaires et 60 % P.L.S., dont 10 % d?usufruit locatif social. Ces presque 50.000 mètres carrés contribueront au développement économique, dont un espace de logistique urbaine de 1.000 mètres carrés, 8.700 mètres carrés d'activité et de commerces de proximité, une crèche de 66 places, 4.000 mètres carrés d'équipements d'intérêt général dédiés notamment à l'enseignement, la formation et la culture, un square au c?ur du nouveau quartier de 4.000 mètres carrés, d'un seul tenant, et un espace de logistique urbaine prévu dans l'opération pour répondre de manière innovante aux enjeux du transport de marchandises en ville. Bref, un quartier mixte, un quartier vivant, un quartier du XXIe siècle et je me réjouis de ce projet de délibération.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci, moi aussi, un très beau quartier. Je vais vous remercier, Monsieur MISSIKA, pour la façon dont la concertation et l'évolution de ce quartier est en train de se conduire. Je crois aussi d'ailleurs que le maire du 18e arrondissement, qui soutient fortement cette opération, est un pilier de cette concertation et du travail qui est fait dans ce quartier.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DU 134.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2018, DU 134).