Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le GEP relatif à la création d'un jardin au 49, boulevard de Ménilmontant (11e).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2018


 

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Le v?u n° 108 est relatif à la création d'un jardin au 49, boulevard de Ménilmontant, dans le 11e arrondissement.

Madame MOREL, vous avez la parole pour groupe Ecologiste de Paris.

Mme Joëlle MOREL. - Merci, Madame la Maire.

Nous avons voté, il y a plusieurs mois, le Plan Climat. On a voté aussi le Plan Biodiversité. Ce v?u sur le T.E.P. Ménilmontant - territoire écologique à protéger - se situe dans ce contexte, un contexte bien particulier : l'appel au sursaut écologique lancé par Nicolas HULOT. Cet appel a été entendu par la société civile qui a défilé lors de la marche pour le climat, qui a multiplié et qui va continuer à multiplier les initiatives. La question qui se pose maintenant, c'est : est-ce que nous, décideurs politiques, nous allons oui ou non répondre présent à cet appel au sursaut écologique ? Pour nous, élus écologistes, la réponse est clairement oui. Oui, au sursaut écologique. Oui, nous allons remettre en cause les vieux réflexes.

Nous allons être modernes, innovants. Oui, la modernité, c?est d'arrêter l?imperméabilisation des sols. La modernité, c?est de préserver des îlots de fraîcheur et de biodiversité. Oui, il faut des logements sociaux, mais pas en détruisant les espaces verts, la dernière friche du 11e arrondissement. Il faut innover et produire du logement social dans les bâtiments existants. Le Paris du sursaut écologique réduit la place de la voiture et favorise le télétravail, libérant ainsi des surfaces de garages ou de bureaux pouvant être transformées en logements sociaux innovants. On va le faire, par exemple, dans l'ancien garage du 100, rue Amelot, dans le 11e arrondissement. Un inventaire doit être réalisé des bureaux et des garages vides pouvant être transformés en logements sociaux.

Cela nécessite de remettre en cause les décisions prises, les contrats signés. On l'a fait, par exemple, à Notre-Dame-des-Landes, alors pourquoi pas pour le T.E.P. de Ménilmontant. Arrêter les projets inutiles et imposés, c'est la voie à suivre. Après le vote de ce v?u, nous aurons à travailler sur les modalités juridiques et financières de sa mise en ?uvre. Mais, avant cela, il faut le sursaut écologique. En votant ce v?u, comme le colibri, nous apporterons quelques gouttes d'eau pour éteindre l'incendie. La maison brûle.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Il faut conclure, Madame MOREL. Merci.

Je donne la parole maintenant à Jean-Louis MISSIKA pour vous répondre.

M. Jean-Louis MISSIKA, adjoint. - Merci beaucoup.

Je crois que l?on a beaucoup parlé de ce dossier. Ce n'est pas la première fois que nous discutons. La dernière, c'était il y a un an au Conseil de Paris de septembre 2017, donc je vais sauter toutes les étapes intermédiaires et parler surtout du calendrier de cette opération.

La vente du terrain à "Paris Habitat" a été réalisée, et cela, bien évidemment avec l'accord du Conseil de Paris. Le référé de suspension déposé par les riverains contre le permis de construire a été débouté par le Tribunal administratif. Les études complémentaires demandées par "Eiffage" ont été concluantes et ont validé la faisabilité du projet. Même si les riverains souhaitent remettre en cause la décision du Tribunal administratif, avec un pourvoi en cassation au Conseil d'Etat, celui-ci n?est pas suspensif. Les travaux vont démarrer d'ici quelques semaines. C?est pour cela que j'émets un avis défavorable au v?u que vous avez déposé.

Je vous remercie.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci.

Je vais donc mettre aux voix le v?u n° 108 avec un avis défavorable.

Ecoutez, vous interrompez les opérations de vote. Il faut vous manifester avant. Je veux bien vous donner la parole pour une explication de vote, mais le mieux, vous savez, il y a des assistants qui viennent en général le dire pour que l'on ne perturbe pas les opérations de vote. Mais je vous donne la parole pour une explication de vote.

M. Christian SAINT-ETIENNE. - Merci de me donner la parole, Madame la Maire.

C?est un sujet important, donc même si j?ai bien entendu ce qu?a dit Jean-Louis MISSIKA, de manière constante, nous l'avons toujours fait avec les Verts du 11e arrondissement. Nous soutenons leur v?u. Merci.

Mme LA MAIRE DE PARIS. - Merci beaucoup.

Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u n° 108 du groupe Ecologiste de Paris, avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est rejeté.