Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2018
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2018 DAC 347 - Subvention (1.745.000 euros) et convention avec l’établissement public Maison des pratiques artistiques amateurs (1er).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2018


 

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DAC 347 : subvention de 1.745.000 euros et convention avec l?établissement public Maison des pratiques artistiques amateurs dans le 1er arrondissement.

La parole est à M. Philippe DUCLOUX. S?il vous plaît.

M. Philippe DUCLOUX. - Merci, Madame la Maire.

Mes chers collègues, évidemment, j?ai souhaité intervenir sur ce projet de délibération qui concerne le complément, comme vous l?avez indiqué, de la subvention 2018 de notre Collectivité à l?établissement public de coopération culturelle, que l?on appelle plus communément M.P.A.A. La Maison des pratiques artistiques amateurs, si elle est reconnue, c?est avant tout pour saluer le travail réalisé par cette nouvelle institution culturelle parisienne, qui va fêter très bientôt, et dès le weekend prochain, son dixième anniversaire.

Voulu à l?époque par Bertrand DELANOË et Christophe GIRARD, poursuivi par Anne HIDALGO et Bruno JULLIARD, notre Collectivité s?est fortement engagée à créer ce réseau dédié aux pratiques amateurs, qui serait à la fois un centre de ressources, un lieu d?échanges et de production, apportant à tous ceux qui souhaitent s?exprimer artistiquement des conditions matérielles adéquates.

Paris dispose désormais de ce bel outil, de cet outil formidable, dont la mission est de soutenir, valoriser et encourager la pratique en amateur, dans tous les domaines, sans privilégier aucun genre. Le réseau se déploie désormais sur cinq sites, situés dans le quartier des Halles, pas très loin d?ici, à la Canopée, dans le 1er arrondissement, à l?Auditorium Saint-Germain, Monsieur le Maire du 6e arrondissement, à Broussais dans le 14e, à Saint-Blaise dans le 20e arrondissement, et depuis l?an dernier dans le 11e arrondissement, rue Bréguet, au sein de l?îlot Bréguet, ce bel ensemble qui accueille et qui permet d?accueillir aujourd?hui ce cinquième site de la Maison des pratiques artistiques amateurs.

Présidée par notre collègue Conseillère de Paris Nathalie MAQUOI, la M.P.A.A. apporte aux amateurs et à des centaines d?associations des services et des réponses concrètes. Par ailleurs, chacun des cinq sites met en ?uvre des actions localisées afin d?interagir dans leurs quartiers respectifs. L?Auditorium Saint-Germain permet aux amateurs de présenter chaque année le résultat de leurs créations, et met à leur disposition un centre de ressources sur les possibilités offertes en matière de pratiques sur l?ensemble du territoire parisien.

Des espaces de répétition confortables et bien équipés sont disponibles dans les sites de Saint-Blaise, de Broussais et de la Canopée, et évidemment de Bréguet. Comme indiqué dans l?exposé des motifs, l?année dernière, la M.P.A.A. a ainsi offert plus de 8.000 heures - vous entendez bien, 8.000 heures - de répétition à près de 400 formations amateurs. Elle a organisé 47 ateliers, pour un volume horaire global de 1.570 heures, qui ont été accueillis et qui a permis d?accueillir près de 800 personnes. 124 spectacles, dont 140 représentations, ont été organisés, attirant 25.000 personnes.

La M.P.A.A. a également proposé des projets avec de nombreux partenaires parisiens, tels que le Théâtre du Rond-point, le Tarmac, la Philharmonie de Paris, le Théâtre de l?Aquarium, le Centre musical Barbara-Fleury Goutte d?Or, et la Maison du geste et de l?image. L?équipe de la M.P.A.A., aujourd?hui, c?est 37 permanents, dont trois responsables artistiques, une quinzaine d?intermittents techniques et 30 à 40 artistes professionnels qui interviennent ponctuellement.

La structure dispose de 19 salles de travail et de répétition, réparties dans les cinq lieux. La nouvelle directrice, Sonia LEPLAT, nommée l?an dernier, prévoit le renforcement du centre de ressources avec la mise en place d?un portail numérique pour le partage d?informations, et qui devrait être opérationnel pour la fin de l?année 2018. Pour ce faire, un poste de chargé-e du centre de ressources a été créé. Une série d?événements sont prévus, comme je le disais tout à l?heure, pour fêter les dix ans, du 28 septembre au 7 octobre prochain, parce que c?est un événement majeur qui permet de valoriser tout le travail et toute la création qui ont été accomplis depuis dix ans.

La Maison des pratiques artistiques amateurs est, depuis le 1er janvier 2017, un établissement public de coopération culturelle, associant la Ville de Paris et le Département. C?est pourquoi, chers collègues, vous l?aurez compris, je vous appelle, dans le cadre du présent projet de délibération, à voter la subvention municipale de 2018 proposée pour cette structure, qui est fixée, comme vous l?avez dit, Olivia, à 1.745.000 euros, soit un complément de 636.250 euros, déduction faite de l?acompte déjà voté, et qui viendront s?ajouter au soutien départemental fixé à 672.500 euros, que nous avons voté dans la séance de juillet de notre Conseil.

Ainsi, le soutien de notre Collectivité au titre de l?année 2018 s?élèvera à 2.417.500 euros, soit une augmentation de 200.000 euros par rapport au soutien de l?an dernier, qui permettra à la nouvelle direction de mettre en place tout son projet. Je vous invite toutes et tous à fêter les dix ans de la M.P.A.A.

Je vous remercie.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Pour vous répondre, je donne la parole à M. Frédéric HOCQUARD.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint. - Merci, Madame la Maire, merci, cher Philippe DUCLOUX, d?avoir souligné le dynamisme, et les dynamiques, puisqu?il y a plusieurs M.P.A.A., sur le territoire parisien. La M.P.A.A., effectivement, depuis dix ans, a su trouver sa place sur le territoire parisien, a su trouver sa place sur le plan territorial - quand nous en avons ouvert dans les différents quartiers, elles trouvent leur insertion à l?intérieur de ces quartiers -, a su trouver sa place aussi entre amateurs et professionnels, ce qui n?est pas toujours simple dans le milieu culturel, quand on connaît les débats parfois vifs qu?il y a entre les deux, amateurs et professionnels.

Au-delà de cela, la Maison des pratiques artistiques et amateurs est un dispositif créé par la Ville pour soutenir, valoriser et encourager la pratique artistique et amateur. Le territoire parisien est effectivement riche en théâtres, en salles de tous types, foisonne d?initiatives diverses, mais il manquait d?espaces de répétition dédiés à la pratique amateur, cette pratique sans visée professionnelle, néanmoins exigeante en demande d?espaces d?expression, de diffusion et de reconnaissance publique.

Il y a aujourd?hui trois pôles, comme vous l?avez souligné : Les Halles, Bréguet dans le 11e arrondissement, et dans le 20e arrondissement. Il y a maintenant cinq maisons disposées en réseau dans la Capitale. Nous allons célébrer les dix ans de la M.P.A.A. avec une série d?événements qui sont programmés à partir du 28 septembre jusqu?au mois d?octobre.

C?est l?occasion aussi de souligner le travail accompli depuis dix ans, de souligner aussi le travail et de saluer la nouvelle directrice, Sonia LEPLAT, qui va donner au projet une impulsion nouvelle et une identité plus marquée, d?abord pour proposer au public un site ressources qui recensera l?ensemble de l?offre parisienne en matière de pratiques amateurs, lieux de répétition, compagnies, acteurs associatifs, centres de diffusion, mais également toute l?offre municipale, centres Paris Anim', conservatoires.

Et on sait que les besoins en répétitions du point de vue des compagnies, notamment dans les pratiques amateurs, sont extrêmement importantes. Vous le savez, parce que vous le voyez dans chacun de vos arrondissements. Elle revêtira aussi une nouvelle identité visuelle en cohérence avec la mue de son projet. Elle dévoilera son nouveau projet semestriel, riche en collaborations, avec de grands artistes chorégraphes?

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Excusez-moi. Là, vous êtes six au même endroit. Si vous voulez faire une mini-buvette, vous pouvez, mais ce serait mieux que ce soit à l?extérieur, à ce moment-là.

S?il vous plaît ! Madame DATI, vraiment, c?est très désagréable ! Vous êtes six au même endroit. Ecoutez, à ce moment-là, dites-leur de ne pas venir. Vous leur dites : "je refuse de vous parler". Vous pouvez le faire. Mme DATI et les autres, je suis d?accord. En l?occurrence, c?est parce que vous continuiez à parler, alors que je m?exprimais et que les autres s?étaient arrêtés.

Bref, s?il vous plaît, je vous demande un peu de respect pour tout le monde.

Maintenant, je vous laisse la parole, Monsieur HOCQUARD, en espérant que cela s?arrête, parce que c?est très désagréable pour tout le monde.

En tout cas, c?est parce qu?on a l?impression que vous avez une discussion. En tout cas, c'est animé. Ce serait bien que vous puissiez l'avoir dans un autre lieu. Ce n'est pas un lieu pour avoir des discussions privées. Merci.

M. Frédéric HOCQUARD, adjoint. - Je vais donc conclure sur la question des pratiques amateurs. Merci.

Dernier élément : elle poursuivra son cycle de rencontres "Amateurs ? Oui et alors" en ouvrant le champ à de nouvelles réflexions autour du statut amateur, son rôle et sa place dans la création. C'est pourquoi - et vous l'avez souligné, cher Philippe DUCLOUX - nous augmentons cette année la subvention de 200.000 euros à la Maison des pratiques amateurs.

Il faut le souligner parce que cela vient accompagner cette dynamique et cela vient aussi accompagner ce besoin réel que nous avons ressenti, que nous voyons pour la montée en puissance des pratiques amateurs sur le territoire, qui est voulue par la Ville et est un signe, à mon sens, de bien-être des Parisiens, parce que, quand on consacre son temps et son énergie et quand on est de plus en plus nombreux à consacrer son temps et son énergie à des pratiques artistiques, c'est aussi un signe que la société va bien.

Je vous remercie.

Mme Olivia POLSKI, adjointe, présidente. - Je vous remercie.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 347.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (2018, DAC 347).

Je vous remercie.