Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

103 - QOC 2003-405 Question de Mme Claude-Annick TISSOT et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris relative à l'établissement de périmètres piétonniers chaque dimanche dans le 11e arrondissement

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Claude-Annick TISSOT pour la question 405 qui s'adresse à Denis BAUPIN.
Mme Claude-Annick TISSOT. - Les habitants du 11e ne bénéficient pas, comme vous le savez, de voies cyclables, ou très peu ; ils ne bénéficient non plus d'aucun espace piétonnier, et pourtant, il s'agit d'un quartier de Paris qui, en termes de population, est des plus dense. En outre, l'activité nocturne est très intense, surtout les vendredis et samedis soir, notamment dans certaines rues du 11e comme la rue de la Roquette et la rue d'Oberkampf. Enfin, des activités industrielles, notamment dans le quartier Popincourt, qui concernent le commerce de textile en gros, se déroulent malheureusement la nuit et pendant le week-end.
Depuis deux ans, il faut bien le dire, la mairie du 11e n'a proposé aucune mesure en matière de création d'espaces piétonniers qui seraient susceptibles de rendre un peu de tranquillité aux habitants du 11e en mettant un frein à l'ensemble de ces activités.
Devant l'immobiliste de la mairie du 11e et de ces élus, je vous demande s'il serait possible d'envisager et de diligenter avec l'ensemble des élus du 11e une étude concernant la mise en oeuvre de périmètres piétonniers qui, à l'instar de ce qui se fait dans le 5e ou le 10e arrondissement de Paris, pourraient être mis en place chaque dimanche jusqu'à 17 heures et qui pourraient permettre ainsi aux habitants du 11e de récupérer un peu de tranquillité quelques heures par semaine.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Monsieur BAUPIN, cela s'appelle "Paris-Respire".
M. Denis BAUPIN, adjoint. - Les opérations "Paris-Respire" consistent à réserver un certain nombre de voies dans Paris aux piétons, cyclistes et rollers, les dimanches et jours fériés. Ces opérations ont pour objectif de limiter la circulation automobile dans les secteurs concernés.
Cette année, les opérations "Paris-Respire" ont été étendues à la rue des Martyrs, dans le 9e arrondissement, ainsi qu'aux bois de Boulogne et de Vincennes, depuis le 4 mai dernier.
D'autres périmètres peuvent être étudiés, mais il faut souligner que la mise en place de telles opérations nécessitent la mise à disposition, les dimanches, d'effectifs de la Préfecture de police afin de tenir les barrages.
Nous ne sommes pas hostiles à l'expérimentation sur d'autres périmètres, mais un élément échappe à la compétence de la Ville de Paris pour réussir ces opérations : il faut que la Préfecture de police mette à disposition des effectifs qui permettent de tenir des barrages sur les voies qui sont souvent des barrages filtrants car il faut laisser passer tel ou tel type de véhicule ; quand il y a des marchés, des activités spécifiques ou des riverains, il est difficile d'avoir des barrières fixes. Il y a nécessité de regarder avec la Préfecture de police. Nous sommes ouverts, si la mairie du 11e arrondissement faisait une telle proposition, de réfléchir pour qu'un périmètre puisse être étudié avec la Préfecture de police et les services de la Voirie.
Au titre du schéma directeur "vélo 2002-2010" nous sommes en train d'étudier les aménagements cyclables complémentaires pour le 11e arrondissement et notamment parmi les voies qui pourraient faire l'objet de tels aménagements dans le cadre de ce schéma parisien, on peut penser à la rue de la Roquette, le boulevard Voltaire, les rues du Faubourg-du-Temple, du Faubourg-Saint-Antoine et Saint-Maur.
Nous réfléchissons à aménager un certain nombre de voies dans Paris en aires piétonnes ou à priorité piétonne. Ces aménagements permettraient de limiter la vitesse des véhicules à 15 kilomètre/heure dans ces voies et favoriser les modes de déplacement piétons et cyclistes.
Nous avons à réfléchir, avec la municipalité du 11e, notamment à certaines expérimentations qui pourraient être faites, par exemple à l'occasion des futurs quartiers verts.
Merci.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Madame TISSOT ?
Mme Claude-Annick TISSOT. - Je suis satisfaite de la réponse qui vient de m'être faite. Je tiens à souligner que jusqu'à aujourd'hui, la mairie du 11e n'a pas eu l'air d'avoir fait de proposition à la Mairie de Paris et je le regrette beaucoup ; c'est la raison pour laquelle j'ai posé cette question ce soir.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous l'avions compris.