Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

75 - QOC 2003-376 Question de Mme Brigitte KUSTER et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris à propos des intentions de la Municipalité afin de valoriser l'avenue des Champs-Elysées (8e)

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2003


Libellé de la question :
"Mme Brigitte KUSTER et les membres du groupe U.M.P. attirent l'attention de M. le Maire de Paris sur l'avenue des Champs-Elysées qui est sans nul doute l'une des plus réputées et les plus visitées au monde. C'est parce qu'elle participe au rayonnement de la Capitale, que, sous les mandatures précédentes, la Municipalité parisienne, avec le concours de la mairie du 8e arrondissement et le Comité des Champs-Elysées, avait entrepris un vrai programme de valorisation de ce grand axe parisien ; tout d'abord en facilitant la promenade mais aussi en dynamisant et en améliorant l'activité économique.
Cette politique essentiellement entreprise entre le rond-point et la place de l'Etoile devait bien évidemment se poursuivre sur la partie située entre le rond-point et la place de la Concorde. Le succès rencontré à trois reprises par les grandes expositions de sculpture, puis par celle consacrée aux avions et enfin par l'implantation de la Grande roue démontre que cet espace attire les Parisiens et les touristes, lorsqu'une animation de qualité leur est proposée. L'exposition sur les trains permettra de confirmer cet engouement des Parisiens pour l'un des plus beaux lieux de promenade de la Capitale.
Pourtant, ce lieu semble aujourd'hui laissé à l'abandon. La Municipalité semble avoir abandonné le projet de réaménagement de la place de la Concorde qui avait notamment pour objectif de recréer la continuité de l'axe historique entre le jardin des Tuileries et les Champs-Elysées ainsi que le projet de revalorisation des jardins des Champs-Elysées dessinés par Alphand et qui ne sont plus guère fréquentés ; le projet de restructuration du Petit Palais qui avait été conçu dans le même temps et dans le même esprit semble lui aussi avoir pris du retard.
Il suffit de se balader sur cette partie de l'avenue pour rencontrer chaque jour des promeneurs qui cheminent entre les Tuileries et les Champs-Elysées pour comprendre la nécessité de réhabiliter et d'animer ces lieux.
Mme Brigitte KUSTER et les membres du groupe U.M.P. souhaitent connaître les intentions de la Municipalité sur le devenir de ces lieux prestigieux."
Réponse non parvenue.