Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

107 - QOC 2003-409 Question de M. Christophe LEKIEFFRE et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris à propos de la création d'une chaîne câblée parisienne

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2003


Libellé de la question :
"N'ayant pas eu la réponse à une question posée en février dernier, M. Christophe LEKIEFFRE et les membres du groupe U.M.P. interrogent à nouveau M. le Maire de Paris sur ses intentions concernant la création d'une chaîne câblée parisienne.
A l'occasion d'un Conseil de Paris, M. le Maire de Paris annonçait qu'il n'y aurait pas de "télé-mairie de Paris", puisque cela semblait d'un autre âge... Mais d'après la presse, le groupe "Suez" se séparerait de ses activités dans la communication et la Ville de Paris serait très intéressée ?
M. Christophe LEKIEFFRE et les membres du groupe U.M.P. demandent à M. le Maire de Paris si ses intentions restent inchangées."
Réponse (Mme Danièle AUFFRAY, adjointe) :
"L'insistance de M. Christophe LEKIEFFRE et des élus de l'U.M.P. à vouloir à toutes forces que la Ville de Paris se dote d'une "télévision municipale" est révélatrice d'un système de pensée. Non, Monsieur LEKRIEFFE, la Mairie de Paris n'entend pas se doter d'un "ministère de l'information" ou d'un mini O.R.T.F. comme il en existait sous l'ancienne mandature : nous n'avons pas oublié la désastreuse expérience de Radio-Paris qui a coûté plusieurs centaine de millions de francs à la Ville de Paris. Nous ne commettrons pas les mêmes erreurs. Aussi pouvons-nous rassurer tout à fait M. Christophe LEKRIEFFRE et les élus de l'U.M.P. : la Ville de Paris n'a nulle intention de se porter acquéreur du réseau câblé opéré par NOOS ou de la chaîne de télévision "Paris Première". Ce n'est là ni la vocation, ni la mission d'une collectivité locale."